Porsche a fait moins de kilomètres qu'espéré avec la 963

La Porsche 963 LMDh affiche déjà près de 8000 km au compteur depuis sa naissance, mais le constructeur allemand visait en réalité davantage à ce stade du projet.

Porsche a fait moins de kilomètres qu'espéré avec la 963
Charger le lecteur audio

Si Porsche communique énormément sur les essais de son prototype 963, présenté officiellement à Goodwood le week-end dernier, le constructeur allemand n'est pas totalement satisfait de la quantité de travail abattue à ce stade. La LMDh qui sera la base du programme avec le Team Penske a pourtant parcouru près de 8000 kilomètres d'essais depuis son déverminage en décembre dernier, mais la marque visait un chiffre en fait plus important.

On le sait depuis que la livrée et de nouveaux pilotes ont été annoncés, Porsche n'écarte pas la possibilité de débuter en compétition dès la fin de l'année en participant à la manche de WEC à Bahreïn, sur la base d'une invitation des organisateurs et sans interférer dans le comptage des points au championnat. Une perspective qui offrirait du roulage supplémentaire en conditions de course, précieux à la fois pour l'auto mais aussi pour l'équipe.

"L'élément déclencheur de la décision est que nous avons fait 7900 km à ce stade, mais nos ambitions étaient un peu plus élevées", concède Jonathan Diuguid, directeur général de Porsche Penske Motorsport. "Je dirais que nous avions le sentiment d'être un peu en retard."

La présence de Porsche Penske Motorsport à Sakhir en novembre sera toutefois le fruit d'une décision mûrement réfléchie et ne se fera pas coûte que coûte. Il faudra pour cela que le niveau de préparation le permette. "Nous le ferons que si nous sommes correctement préparés, nous n'irons pas là-bas juste pour dire que nous l'avons fait", poursuit Jonathan Diuguid.

L'Automobile Club de l'Ouest et la FIA ont ouvert la porte à la présence d'une LMDh dès cette dernière manche de la saison car cela permettrait également de recueillir des données en vue des futurs ajustements de BoP pour la saison 2023. Néanmoins, Porsche ne fait l'objet d'aucune insistance de la part des organisateurs. "J'imagine qu'ils aimeraient nous y voir, mais il n'y a aucune pression", assure Thomas Laudenbach, vice-président de Porsche Motorsport. "Nous voyons ça comme une opportunité, comme une bonne offre."

"Les meilleurs tests que l'on puisse faire pour la voiture, pour l'équipe, pour tout, c'est de courir", insiste-t-il encore. "Nous irons donc à Bahreïn, mais seulement si ça a du sens, seulement si tout est réglé concernant le développement de la voiture et la construction de l'équipe. On ne peut pas s'y engager, mais c'est clairement notre objectif."

Propos recueillis par Gary Watkins

Lire aussi :
partages
commentaires
Ressuscitée, Lola envisage un retour en compétition
Article précédent

Ressuscitée, Lola envisage un retour en compétition

Article suivant

Makowiecki : "Le futur des protos n'est plus ce que l'on a connu"

Makowiecki : "Le futur des protos n'est plus ce que l'on a connu"