Porsche va faire son retour aux 24 Heures du Mans

Porsche va revenir aux 24 Heures du Mans avec un prototype LMDh en 2023 dans le cadre d'un double programme en Championnat du monde d'Endurance et en championnat IMSA.

Porsche a reçu l'accord de son conseil d'administration pour développer une voiture pour la catégorie LMDh, basée sur le LMP2, après une étude débutée en mars dernier par sa branche compétition sur la question d'un éventuel engagement.

Le responsable de la compétition de la firme allemande, Pascal Zurlinden, a confirmé que la marque avait "l'intention de s'engager pleinement dans les deux championnats [WEC et IMSA]", en commençant par les 24 Heures de Daytona en janvier 2023. Cette décision signifie que Porsche reprendra après cinq années pleines d'absence à la suite de l'arrêt du programme LMP1 avec la 919 Hybrid fin 2017.

Lire aussi :

Cette nouvelle fait également suite à l'annonce par Audi, marque sœur appartenant au groupe Volkswagen, du développement d'un prototype LMDh. Cela porte désormais le total de constructeurs automobiles qui se sont engagés à participer au Mans avec des prototypes en 2023 à quatre, puisque outre les deux entreprises allemandes, Toyota et Peugeot se sont eux orientés vers la catégorie Le Mans Hypercar (LMH).

Zurlinden a expliqué que la catégorie LMDh annoncée en janvier 2020 offrait à Porsche des raisons convaincantes pour revenir au sommet de l'Endurance et que la marque est "pleinement convaincue par ce concept".

"La meilleure façon de voir les choses est de regarder la catégorie Daytona Prototype international [DPi] en IMSA [dont le LMDh reprend les principes, ndlr] – vous pouvez voir des courses exceptionnelles à un haut niveau mais à un coût raisonnable", a continué Zurlinden.

"Le concept LMDh permet à Porsche de continuer à mettre en valeur l'ADN de la marque, qui est de courir en Endurance. Nous pouvons disputer à la fois des championnats et les plus grandes courses d'endurance du monde avec une seule voiture."

Cette annonce s'accompagne de la publication de plusieurs images teasers du concept potentiel (car les grandes orientations restent à définir), à découvrir ci-dessous en cliquant sur les flèches :

Porsche Motorsport LMDh

Porsche Motorsport LMDh
1/3

Photo de: Porsche Motorsport

Porsche Motorsport LMDh

Porsche Motorsport LMDh
2/3

Photo de: Porsche Motorsport

Porsche Motorsport LMDh

Porsche Motorsport LMDh
3/3

Photo de: Porsche Motorsport

Sur la question des décisions techniques qui restent à prendre, avec notamment le choix du constructeur du châssis parmi les quatre qui ont reçu licence pour ce faire (ORECA, Ligier, Dallara et Multimatic) et celle du moteur, Zurlinden explique : "Ce sera la prochaine étape, de décider quel constructeur nous choisirons."

"En ce qui concerne le moteur, nous n'avons pas encore pris de décision finale, mais si vous regardez tous les véhicules que nous avons chez Porsche, toutes les voitures de sport, nous avons de nombreux moteurs qui pourraient convenir." Il ajoute qu'un moteur développé à partir d'une unité d'une voiture de route "est probablement plus rentable" que la construction d'un moteur sur mesure.

Reste à savoir si l'engagement de Porsche passera par une structure d'usine ou par le biais de châssis clients. "Ce sujet est encore en cours d'évaluation", déclare Zurlinden. "Ce sera décidé dans les prochains mois ; tout est possible."

Il insinue toutefois que Porsche pourrait mettre en vente son prototype LMDh et établit une comparaison avec la Porsche 956/962 des années 80 et du début des années 90. "Nous pensons qu'une voiture LMDh serait très attractive pour les clients potentiels en termes de coût."

"Si vous regardez les années 80 et 90, il y a une longue success story avec des clients dans ces catégories. Même s'il y a des équipes d'usine, si un client Porsche gagne, c'est toujours une Porsche qui gagne."

Porsche n'a pas fixé de calendrier pour les premiers tests de son proto LMDh.

partages
commentaires

Voir aussi :

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Article précédent

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Article suivant

Porsche prédit un nouvel âge d'or de l'Endurance

Porsche prédit un nouvel âge d'or de l'Endurance
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021