Qualifs - Porsche souffle la pole position à Toyota !

partages
commentaires
Qualifs - Porsche souffle la pole position à Toyota !
Par : Basile Davoine
Co-auteur: Guillaume Nédélec
5 mai 2017 à 14:02

Toyota a certes terminé en tête de toutes les séances d'essais libres à Spa-Francorchamps, c'est bien Porsche qui est venu décrocher la pole position !

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Stéphane Sarrazin, Toyota Gazoo Racing
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy, #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
Un mécanicien Porsche Team
#36 Signatech Alpine A470 Gibson: Gustavo Menezes, Romain Dumas, Matt Rao
#13 Vaillante Rebellion Racing Oreca 07 Gibson: Mathias Beche, David Heinemeier Hansson, Nelson Piquet Jr.
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#37 DC Racing Oreca 07 Gibson: David Cheng, Alex Brundle, Tristan Gommendy
#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, James Rossiter
#25 CEFC Manor Oreca 07 Gibson: Roberto Gonzalez, Simon Trummer, Vitaly Petrov
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Darren Turner, Jonathan Adam, Daniel Serra
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Darren Turner, Jonathan Adam, Daniel Serra, #66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#54 Spirit of Race Ferrari 488 GTE: Thomas Flohr, Francesco Castellacci, Miguel Molina
#71 AF Corse Ferrari 488 GTE: Davide Rigon, Sam Bird
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage: Darren Turner, Jonathan Adam, Daniel Serra
#77 Dempsey Proton Competition Porsche 911 RSR: Christian Ried, Matteo Cairoli, Marvin Dienst
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Olivier Pla, Stefan Mücke, Billy Johnson
#4 ByKolles Racing CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, James Rossiter
#13 Vaillante Rebellion Racing Oreca 07 Gibson: Mathias Beche, David Heinemeier Hansson, Nelson Piquet Jr.
Earl Bamber, Porsche Team
#36 Signatech Alpine A470 Gibson: Gustavo Menezes, Romain Dumas, Matt Rao
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage, #97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage, #98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage
Brendon Hartley, Porsche Team

B.D., G.N., Spa-Francorchamps - Après trois séances d'essais libres studieuses et finalement jamais perturbées par la pluie, on attendait le premier verdict en performance pure pour jauger du rapport de force entre Toyota et Porsche, mais aussi pour comparer l'efficacité des différents kit aéro utilisés. Vendredi matin, le constructeur japonais a placé ses trois TS050 Hybrid au sommet de la feuille des temps, y compris la #9 dotée de son kit Le Mans, mais seul l'exercice du tour rapide pouvait apporter un élément de réponse incontestable. 

Avec 13°C dans l'air, et des conditions similaires à celles de la matinée, Porsche et Toyota se lancent à l'assaut du chronomètre, avec un kit à faible appui, rappelons-le, monté sur les 919 Hybrid. La Toyota #9 est la première en action aux mains de Stéphane Sarrazin, qui renoue avec un exercice dans lequel il aime exceller, mais l'élan de tout le monde est coupé par un drapeau rouge provoqué par Vitaly Petrov, parti à la faute au virage 9 avec sa Manor, encastrée contre la pile de pneus. La séance s'arrête là pour l'ORECA #25, tandis que tout le monde reprend la piste quelques minutes plus tard. 

 

Neel Jani est le premier à frapper, et le Suisse n'y va pas par quatre chemins en coupant la ligne en 1'53"756, soit une seconde plus vite que la pole position 2015 ! Tandis que Brendon Hartley se manque dans son premier tour à la chicane de l'arrêt de bus, c'est Sarrazin qui prend la main et se rappelle au bon souvenir de tous, battant la référence de Jani de 98 millièmes. Les deux autres Toyota, de Conway et Nakajima, pointent à deux et neuf dixièmes. 

Succédant à Hartley au volant de la Porsche #2, André Lotterer signe un chrono à un dixième de celui de Jani et permet à son équipage de se rapprocher à la moyenne des deux tours, mais l'erreur de son coéquipier néo-zélandais reste un handicap pour jouer la pole position. Alors qu'il s'apprête à se lancer dans son tour rapide, Kamui Kobayashi doit s'employer à un freinage d'urgence à la sortie de la dernière chicane, pour éviter de justesse la ByKolles de Kraihamer, parti en tête-à-queue. Les pneus du Japonais souffrent inévitablement dans l'incident, et il perd son élan pour son tour d'attaque. 

Chargé de compléter le travail de Sarrazin, Nicolas Lapierre voit son premier tour rapide annulé en raison d'un passage au-delà des limites de la piste. Le Français repasse par les stands pour chausser des pneus neufs et repart à l'assaut du chronomètre, qui place provisoirement Jani-Lotterer en pole position provisoire. Une position que les deux hommes conservent jusqu'au bout, puisque Lapierre passe en 1'54"5, ce qui ne suffit pas. La Porsche #1 devance donc les trois Toyota (#7, #9 et #8) puis la Porsche #2. 

Du côté du LMP2, Jean-Éric Vergne fait le travail dans la première partie de séance avec une première référence établie par le Français sur la Manor #24. Mais le bel effort de Pierre Thiriet est récompensé puisque sa performance est parfaitement complétée par le chrono d'Alex Lynn, permettant au G-Drive Racing de s'emparer de la pole position. Le tout devant les deux Alpine. 

Ferrari sans nul doute, Aston de nulle part

Le GTE Pro a vite montré la supériorité des Ferrari, confirmant le ressenti de vendredi matin lors des essais libres. Si Aston Martin et Porsche sortent vite des stands, c'est bien James Calado, dès le début de la séance, qui signe le premier temps significatif de la séance en 2'16'020. Quelques secondes plus tard, c'est au tour de la Ferrari #71 de Davide Rigon de hausser encore la marque avec un 2'14"938 remarquable.

Les Ford, sorties en décalé, suivent, mais ne peuvent, ni par Priaulx ni par Pla, reprendre l'excellente performance de Rigon. Derrière, chez Porsche et Aston Martin, on préfère temporiser et si les deux voitures des deux équipes officielles se suivent, on procède rapidement au changement de pilote. Clairement, c'est samedi qui est dans la tête de Porsche et Aston Martin.

Après le changement de pilote, la situation n'évolue guère. Pourtant, les Ford veulent récupérer cette pole position et Mücke sort même un peu large et voit son premier temps annulé. L'homme arrive cependant à assurer la deuxième place devant Tincknell, son équipier. Pier Guidi, sur la Ferrari #5, ferme la marche de ce top 4 un peu au-dessus de la concurrence. Pendant ce temps, Bird assure son chrono, montrant que Ferrari ne veut laisser cette pole sous aucun prétexte.

Le retour au stand à trois minutes de la fin de séance des deux Ford montre les ambitions de l'ovale bleu. Désormais, les regards sont fixés sur la course de samedi, au diable cette pole position. C'est donc sans surprise que Rigon signe la pole position devant les deux Ford et la Ferrari #51. Le tout en une seconde, de quoi prévoir une course serrée ce samedi.

Côté GTE Am, cela semble vite plié. Si le Clearwater Racing prend le premier la piste, c'est bien la Porsche #77 avec Cairoli au volant qui s'offre la meilleure marque en tournant plus vite que les Porsche officielles. Avec son temps canon en 2'16''323, la Porsche noire et bleu ciel s'est vite assuré la pole, ce que Christian Ried, lors de son relais, n'a pas manqué de consolider.

Le pilote allemand assure alors la pole position devant la Ferrari de Spirit of Race, avec six dixièmes d'avance cependant. La séance aurait pu être pire, juste derrière, pour l'Aston #98 de Dalla Lana-Lauda-Lamy. Que ce soit Lamy ou Dalla Lana, les deux pilotes ont vu leurs temps annulés au cours de la session. Un retard désagréable et une course contre la montre pour permettre aux deux pilotes de se qualifier.

Qu'importe, les deux hommes ne baissent pas les bras, et dans les ultimes secondes de la session, Pedro Lamy signe un temps digne du GTE Pro avec un 2'16''217 remarquable permettant à la voiture britannique de prendre la pole position, avec plus d'une seconde en cumulé sur la Porsche #77, pourtant très bien partie.

 6 Heures de Spa-Francorchamps - Qualifications

   Nº   Pilotes   Équipe   Temps 
Neel Jani
André Lotterer
Nick Tandy
Porsche LMP Team 1'54.097
Mike Conway
Kamui Kobayashi
Toyota Gazoo Racing 1'54.693
S.Sarrazin
Yuji Kunimoto
Nicolas Lapierre
Toyota Gazoo Racing 1'54.701
Sébastien Buemi
Anthony Davidson
Kazuki Nakajima
Toyota Gazoo Racing 1'54.907
Timo Bernhard
Earl Bamber
Brendon Hartley
Porsche LMP Team 1'55.440
26  Roman Rusinov
Pierre Thiriet
Alex Lynn
G-Drive Racing 2'02.601
36  Romain Dumas
Gustavo Menezes
Matt Rao
Signatech Alpine Matmut 2'02.624
35  Pierre Ragues
André Negrão
N.Panciatici
Signatech Alpine Matmut 2'02.629
24  Tor Graves
Jonathan Hirschi
Jean-Éric Vergne
CEFC Manor TRS Racing 2'02.632
10  13  Mathias Beche
David H.Hansson
Nelson Piquet Jr.
Vaillante Rebellion 2'03.619
11  Oliver Webb
D.Kraihamer
James Rossiter
ByKolles Racing Team 2'03.827
12  34  Nigel Moore
Philip Hanson
Karun Chandhok
Tockwith Motorsport 2'04.176
13  28  François Perrodo
Benjamin Hanley
Emmanuel Collard
TDS Racing 2'05.058
14  37  David Cheng
Alex Brundle
Tristan Gommendy
Jackie Chan DC Racing 2'05.421
15  31  Julien Canal
Nicolas Prost
Bruno Senna
Vaillante Rebellion 2'05.614
16  38  Ho-Pin Tung
Oliver Jarvis
Thomas Laurent
Jackie Chan DC Racing 2'14.220
17  71  Davide Rigon
Sam Bird
AF Corse 2'15.017
18  66  Stefan Mücke
Olivier Pla
Billy Johnson
Ford Chip Ganassi Team UK 2'15.418
19  67  Andy Priaulx
Harry Tincknell
Luis Derani
Ford Chip Ganassi Team UK 2'15.565
20  51  James Calado
A.P.Guidi
AF Corse 2'15.765
21  91  Richard Lietz
F.Makowiecki
Porsche GT Team 2'16.862
22  92  M.Christensen
Kévin Estre
Porsche GT Team 2'17.010
23  95  Nicki Thiim
Marco Sørensen
Richie Stanaway
Aston Martin Racing 2'17.156
24  97  Darren Turner
Jonny Adam
Daniel Serra
Aston Martin Racing 2'17.640
25  98  Paul Dalla Lana
Pedro Lamy
Mathias Lauda
Aston Martin Racing 2'18.659
26  77  Christian Ried
Matteo Cairoli
Marvin Dienst
Dempsey-Proton Racing 2'19.065
27  54  Thomas Flohr
F.Castellacci
Miguel Molina
Spirit of Race 2'19.658
28  61  Weng Sun Mok
Keita Sawa
Matt Griffin
Clearwater Racing 2'20.915
29  86  Mike Wainwright
Ben Barker
Nick Foster
Gulf Racing UK 2'22.120
30  25  Roberto González
Simon Trummer
Vitaly Petrov
CEFC Manor TRS Racing  
Article suivant
Le WEC réfléchit à une course finale de plus de six heures

Article précédent

Le WEC réfléchit à une course finale de plus de six heures

Article suivant

Sarrazin : "À fond à 300 km/h dans le Raidillon, c'est la folie"

Sarrazin : "À fond à 300 km/h dans le Raidillon, c'est la folie"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Auteur Basile Davoine
Type d'article Résumé de qualifications