Qualifs - Toyota en pole à Spa, crash violent pour Fittipaldi

partages
commentaires
Qualifs - Toyota en pole à Spa, crash violent pour Fittipaldi
Par : Basile Davoine
4 mai 2018 à 14:56

Toyota a verrouillé la première ligne de la grille de départ à la veille des 6 Heures de Spa-Francorchamps, dans une séance marquée par le terrible accident de Pietro Fittipaldi.

#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso, #7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Tony Kanaan
#31 Dragonspeed Oreca 07: Roberto Gonzalez, Pastor Maldonado, Nathanael Berthon
#10 Dragonspeed BR Engineering BR1: Henrik Hedman, Ben Hanley, Pietro Fittipaldi
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi
#90 TF Sport Aston Martin Vantage: Salih Yoluc, Euan Alers-Hankey, Charles Eastwood
#38 Jackie Chan DC Racing Oreca 07: Ho-Ping Tung, Gabriel Aubry, Stéphane Richelmi
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso, #7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi
#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann
Un pistolet pneumatique
#92 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre
#86 Gulf Racing Porsche 911 RSR: Michael Wainwright, Ben Barker, Alex Davison
#82 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Antonio Felix da Costa, Tom Blomqvist
#88 Proton Competition Porsche 911 RSR: Khaled Al Qubaisi, Giorgio Roda, Matteo Cairoli
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi
#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Stefan Mücke, Olivier Pla, Billy Johnson
#38 Jackie Chan DC Racing Oreca 07: Ho-Ping Tung, Gabriel Aubry, Stéphane Richelmi
#56 Team Project 1 Porsche 911 RSR: Jörg Bergmeister, Patrick Lindsey, Egidio Perfetti
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi
Le logo Motorsport.com dans la voie des stands
Un mécanicien AF Corse
#61 Clearwater Racing Ferrari 488 GTE: Weng Sun Mok, Keita Sawa, Matthew Griffin

B.D., Spa-Francorchamps – Une vingtaine de degrés dans l'air, 25°C sur la piste : on a retrouvé les conditions de la veille dans les Ardennes belges pour la séance de qualifications. De quoi s'en donner à cœur joie pour profiter au mieux d'une des pistes préférées des pilotes au calendrier. Surtout, cette séance devait permettre d'avoir enfin une représentation nette de l'écart de performance entre Toyota est les LMP1 privés. 

Thomas Laurent est le premier à s'être lancé à l'attaque du chrono, et le jeune Français a fait mouche avec un tour en 1'56"756 qui est restée l'unique référence pendant plusieurs minutes. Et pour cause, le pilote Rebellion a pu boucler sa première tentative, ce qui n'a pas été le cas des autres puisque la direction de course a brandi le drapeau rouge suite à l'immobilisation en piste de Stéphane Sarrazin avec la BR1 #17 de SMP Racing. Le temps d'évacuer le prototype russe, visiblement toujours victime de "problèmes de jeunesse", et tout le monde a pu se relancer.

Fernando Alonso s'est jeté dans le grand bain en étant le premier à devoir signer un temps sur la Toyota #8, ce qu'il a fait en 1'55"143. Mike Conway a fait mieux avec la Toyota #7, hissée provisoirement en tête pour près d'une demi-seconde de mieux. Neel Jani venait de passer en 1'56"586 lorsque Pietro Fittipaldi est violemment sorti de la piste dans le Raidillon. Le tout jeune Brésilien, après un premier tour lancé, a vu la BR1 du DragonSpeed décrocher subitement dans l'Eau Rouge, ne lui laissant aucune chance d'éviter de taper les protections de face. 

La direction de course a logiquement déployé un second drapeau rouge, permettant notamment à la voiture médicale d'intervenir. Fittipaldi a été pris en charge par les équipes de secours pendant de longues minutes, quittant les lieux de l'accident dans une ambulance une vingtaine de minutes après le crash. Il a été hospitalisé conscient, mais avec de probables fractures aux deux jambes. Les commissaires se sont ensuite employés à remettre des murs de pneus en place avant de donner le feu vert à une reprise de la séance.  

Les qualifications ont repris après 45 minutes d'interruption, avec un chrono affichant encore 16 minutes au compteur et la nécessité de faire entrer le second pilote en action pour la quasi-totalité des équipes. Kamui Kobayashi a enfoncé le clou avec la Toyota #7, son passage en 1'54"488 confortant, à la moyenne des deux chronos, la position de tête de l'équipage avec trois dixièmes d'avance sur le duo Alonso/Nakajima.

Les Rebellion se sont emparées de la deuxième ligne qui leur semblait promise, la #1 devançant la #3 avec respectivement 1"8 et 2"4 de retard sur le temps moyen de la pole position. Suivent la BR1 rescapée du SMP Racin, à 3"6, et la ByKolles à 4"1.

Alpine en pole pour 24 millièmes !

Les huit prototypes du plateau LMP2 se sont livrés bataille pendant cette même séance perturbée, l'avantage revenant finalement à Alpine. Légèrement en retrait lors des essais libres, le team tricolore a trouvé les arguments pour répondre à la domination jusque-là ininterrompue de DragonSpeed. 

Nicolas Lapierre et Pierre Thiriet ont décroché la pole position avec un temps moyen de 2'02"405. Une pole que l'on peut considérer comme arrachée à G-Drive Racing, qui échoue à 24 millièmes ! Le Jackie Chan DC Racing complète le podium. 

Porsche à un souffle de Ford

Comme le veut la tradition, les concurrents du GTE avaient ouvert la piste pour cette première séance de qualifications de l'année. La confrontation entre Ford et Porsche a bien eu lieu, et elle a tourné à l'avantage de la marque à l'ovale bleu. Andy Priaulx et Harry Tincknell se sont montrés les plus rapides sur la #67, devançant la voiture sœur d'Olivier Pla et Stefan Mücke de seulement 83 millièmes à la moyenne des deux tours. 

Surtout, ce doublé Ford qui a d'abord paru solidement acquis n'a finalement tenu qu'à un fil, puisque Porsche a fait trembler l'équipe américaine dans les derniers instants. Et pas qu'un peu, puisque Richard Lietz et Gianmaria Bruni ont signé un tour moyen les rapprochant à 87 millièmes de la pole position ! De quoi nourrir des regrets. 

La deuxième Porsche 911 RSR vient se positionner au quatrième rang pour verrouiller la deuxième ligne. La petite surprise, par rapport à la hiérarchie vue lors des essais libres, est venue de BMW. Déjà plus en verve en EL3, la marque bavaroise a confirmé en plaçant sa M8 #82, confiée à Tom Blomqvist et António Félix da Costa, à la cinquième place avec un retard d'une seconde pleine. 

De quoi ajouter au mécontentement d'AF Corse, dont les deux 488 GTE sont reléguées aux sixième et septième rangs, avec un écart qui se chiffre à 1"4 pour la #51. Aston Martin Racing ferme la marche, avec tout de même une auto qui devance la seconde BMW. 

En GTE Am, Dempsey-Proton Compétition a assumé son statut de favori avec la pole décrochée par Christian Ried et Matt Campbell sur la Porsche #77. 

 6 Heures de Spa-Francorchamps - Qualifications LMP

  # Cat. Équipe Trs Écart Tps moy.
1 7 LMP1 Toyota Gazoo Racing 6   1:54.583
2 8 LMP1 Toyota Gazoo Racing 6 0.379 1:54.962
3 1 LMP1 Rebellion Racing 9 1.842 1:56.425
4 3 LMP1 Rebellion Racing 9 2.409 1:56.992
5 11 LMP1 SMP Racing 8 3.664 1:58.247
6 4 LMP1 Bykolles Racing Team 12 4.114 1:58.697
7 10 LMP1 DragonSpeed 4 4.575 1:59.158
8 36 LMP2 Signatech Alpine Matmut 11 7.822 2:02.405
9 26 LMP2 G-Drive Racing 9 7.846 2:02.429
10 38 LMP2 Jackie Chan DC Racing 8 8.241 2:02.824
11 37 LMP2 Jackie Chan DC Racing 11 8.440 2:03.023
12 31 LMP2 DragonSpeed 11 8.837 2:03.420
13 28 LMP2 TDS Racing 11 10.120 2:04.703
14 29 LMP2 Racing Team Nederland 13 10.919 2:05.502
15 50 LMP2 Larbre Competition 12 11.156 2:05.739
16 5 LMP1 CEFC TRSM Racing 0    
17 6 LMP1 CEFC TRSM Racing 0    
18 17 LMP1 SMP Racing 0  

 6 Heures de Spa-Francorchamps - Qualifications LMGTE

  Cat. Équipe Trs Écart Tps moy.
1 GTEPro Ford Chip Ganassi Team UK 8   2:12.947
2 GTEPro Ford Chip Ganassi Team UK 7 0.083 2:13.030
3 GTEPro Porsche GT Team 8 0.087 2:13.034
4 GTEPro Porsche GT Team 7 0.405 2:13.352
5 GTEPro BMW Team MTEK 10 1.070 2:14.017
6 GTEPro AF Corse 8 1.438 2:14.385
7 GTEPro AF Corse 9 2.157 2:15.104
8 GTEPro Aston Martin Racing 7 2.180 2:15.127
9 GTEPro BMW Team MTEK 9 2.195 2:15.142
10 GTEPro Aston Martin Racing 6 3.057 2:16.004
11 GTEAm Dempsey - Proton Racing 10 3.410 2:16.357
12 GTEAm Aston Martin Racing 10 3.412 2:16.359
13 GTEAm Team Project 1 8 3.690 2:16.637
14 GTEAm Gulf Racing UK 8 3.787 2:16.734
15 GTEAm Dempsey - Proton Racing 7 3.821 2:16.768
16 GTEAm TF Sport 10 4.680 2:17.627
17 GTEAm MR Racing 10 5.565 2:18.512
18 GTEAm Spirit of Race 10 5.970 2:18.917
19 GTEAm Clearwater Racing 10 6.498 2:19.445
Article suivant
Aston Martin envisage un retour en prototype

Article précédent

Aston Martin envisage un retour en prototype

Article suivant

Officiel - Ginetta annonce le retrait de Manor à Spa

Officiel - Ginetta annonce le retrait de Manor à Spa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement 6H de Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Auteur Basile Davoine
Type d'article Résumé de qualifications