WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL3 dans
13 Heures
:
22 Minutes
:
21 Secondes

Rebellion : "Il est évident que l'EoT devra être modifiée"

partages
commentaires
Rebellion : "Il est évident que l'EoT devra être modifiée"
Par :
7 mai 2018 à 10:01

L'écurie suisse, meilleure représentante des LMP1 privés à Spa-Francorchamps, redoute néanmoins un manque d'attractivité du WEC si l'écart avec les Toyota ne se réduit pas.

#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
Sur le podium : le vainqueur #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Kazuki Nakajima, le troisième #1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer
#3 Rebellion Racing Rebellion R-13: Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
Les troisièmes : Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Rebellion Racing
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
Un mécanicien Rebellion Racing
#3 Rebellion Racing Rebellion R-13: Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent, #1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Neel Jani
#3 Rebellion Racing Rebellion R-13: Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent

Après la première manche de la Super Saison qui s'est déroulée à Spa-Francorchamps, Rebellion a émergé comme la meilleure force des équipes privées en LMP1. L'écart de performance n'a toutefois pas permis à l'écurie suisse d'entretenir l'espoir d'aller chatouiller Toyota, les R13 ayant terminé à deux tours de la TS050 Hybrid. Un écart qui, à la régulière, aurait été plus grand encore sans l'intervention à trois reprises de la voiture de sécurité. 

Le niveau de performance différent entre les machines hybrides et non hybrides est régulé par l'Équivalence de Technologie (EoT), qui avait été revue à l'avantage de Toyota entre le Prologue et les 6 Heures de Spa. Ainsi, sur le circuit belge, les Toyota pouvaient boucler des relais de 19 tours quand les prototypes non hybrides devaient ravitailler tous les 17 tours.

La donne est connue depuis plusieurs mois, et il a toujours été dit que Toyota disposerait d'un avantage de consommation équivalent à un tour du Circuit des 24 Heures du Mans (soit deux tours à Spa-Francorchamps), mais la démonstration du week-end dernier amène visiblement Rebellion à soulever de nouveau cette épineuse question.

Le team suisse s'est fendu d'un communiqué allant dans ce sens, précision que son ambition "est d'être en mesure de se battre pour offrir un beau spectacle aux 24 Heures du Mans, mais il est évident que l'EoT devra être modifiée".

Vice-président de la structure helvète, Calim Bouhadra a tenu des propos allant clairement dans ce sens. "Les voitures ont montré qu'elles étaient très performantes, et que nous avions notre place au sommet de la hiérarchie. Mais la compétition ne sera pas attractive si l'avantage des hybrides n'est pas revu", a-t-il mis en garde.

Avant sa disqualification en raison d'une usure de fond plat non conforme, la Rebellion #1 d'André Lotterer, Neel Jani et Bruno Senna avait franchi la ligne en troisième position. Un écart d'un tour seulement était espéré, mais des ennuis de transpondeur ont fait perdre du temps dans les stands.

"Franchement, nous espérions être seulement à un tour", confie Neel Jani. "Mais nous avons perdu 1min30 dans les stands [à cause d'un problème de transpondeur], puis 30 secondes supplémentaires avec le Full Course Yellow, soit deux minutes, ce qui fait un tour."

"Le plus difficile, c'est l'économie de carburant, car nous ne savons jamais où nous en sommes. Nous n'avons pas le logiciel. Nous ne serons jamais efficaces là-dessus. Mais il y a beaucoup d'autres choses que nous devons résoudre. Il y a énormément à améliorer au niveau du set-up, de l'aéro. C'est la première fois que la voiture courait, donc nous sommes plutôt contents."

Article suivant
Tincknell et Isaakyan, les miraculés du Raidillon

Article précédent

Tincknell et Isaakyan, les miraculés du Raidillon

Article suivant

La FIA inflige une lourde amende à Michelin

La FIA inflige une lourde amende à Michelin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement 6H de Spa-Francorchamps 2018
Lieu Spa-Francorchamps
Équipes Rebellion Racing
Auteur Basile Davoine