Rebellion met fin à tout engagement en sport automobile

Clap de fin pour Rebellion : l'écurie indépendante si réputée en Endurance va cesser la compétition et ne participera pas non plus au programme Peugeot en Le Mans Hypercar.

Rebellion met fin à tout engagement en sport automobile

La nouvelle est tombée ce jeudi midi : Rebellion met un terme à son engagement dans le sport automobile. Ce retrait sera effectif à l'issue de l'actuelle saison du WEC, soit après la prochaine édition des 24 Heures du Mans, où l'équipe alignera deux prototypes R13 en LMP1. La structure suisse aura passé 13 années en compétition, s'installant comme l'une des références en Endurance tout en luttant aux côtés de constructeurs prestigieux, mais également en tissant avec eux des liens précieux. Elle avait également participé à l'édition 2020 du Dakar.

Lire aussi :

"Le sport automobile a été une grande ressource pour Rebellion", explique Alexandre Pesci, président de Rebellion Corporation. "Les circuits ont été le théâtre de démonstrations exceptionnelles et une caisse de résonance importante pour notre marque, auprès d'un très large public. Le retour sur investissement de ces activités en sport automobile a été plus que satisfaisant. Nous nous donnons le temps de redéfinir le contour de nos plans, mais les effets de cette décision seront immédiats pour le département course, dès la fin de la saison de WEC. Ce ne sont pas des décisions faciles à prendre et nous sommes tristes de ne pas pouvoir honorer nos engagements pris auparavant pour l'avenir."

Cette dernière phrase scelle le sort du partenariat avec Peugeot, qui avait été annoncé en décembre dernier pour accompagner le retour en Endurance du constructeur français. 

"La stratégie de marque de Rebellion Corporation doit changer", ajoute Calim Boudhadra, PDG de Rebellion. "Les 24 Heures du Mans 2020 seront notre dernière course et nous mettrons un point d'honneur à terminer notre aventure en Endurance sur une note positive, et à enrichir un bilan déjà excellent. Nous voudrions remercier nos partenaires pour nous avoir fait confiance et pour nous avoir aidés à relever tant de défis. En tant qu'équipe privée, nous sommes fiers d'avoir écrit une page en sport automobile. Je suis convaincu que le défi de Peugeot en WEC sera un grand succès à l'avenir, et je regrette de ne pas pouvoir en être."

Lire aussi :

Peugeot Sport a rapidement réagi à cette annonce et assure qu'elle ne porte pas atteinte à ses ambitions de retour en Endurance. "Nous sommes actuellement dans la phase initiale de construction technique du projet et prenons acte de la décision de Rebellion, qui nous conduit à modifier la configuration de notre dispositif opérationnel à l'horizon 2022", explique le constructeur français dans un communiqué. "Cela ne remet pas en question le programme de Peugeot en WEC. Nous poursuivons avec enthousiasme notre engagement en WEC, dans une configuration recentrée avec notre partenaire Total, pour concevoir une voiture qui fera la fierté de la marque Peugeot, en parfaite adéquation avec sa transition énergétique."

partages
commentaires
Glickenhaus en dit plus sur son projet pour Le Mans

Article précédent

Glickenhaus en dit plus sur son projet pour Le Mans

Article suivant

Ferrari gagne en appel et récupère sa victoire de Shanghai

Ferrari gagne en appel et récupère sa victoire de Shanghai
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021