Rebellion s'offre une deuxième pole consécutive !

Rebellion s'est adjugé la pole position des 8 Heures de Bahreïn, au terme d'une séance de qualifications disputée qui a vu Ginetta donner du fil à retordre à l'équipe suisse.

C'est à la lumière des projecteurs du circuit de Sakhir, dans des conditions équivalentes à la seconde séance d'essais libres, que se sont déroulées les qualifications des 8 Heures de Bahreïn. Après avoir connu trois leaders différents jusqu'à présent, une certaine indécision régnait autour de la hiérarchie définitive sur un tour rapide. Il convient avant tout de rappeler que ce week-end, les deux Toyota subissent un lourd handicap de performance – légèrement supérieur pour la #7 par rapport à la #8 – et que c'est également le cas dans une moindre mesure pour Rebellion. 

Lire aussi :

Pour tenter de se défaire d'un éventuel trafic, Toyota a décalé le lancement de ses tours rapides dans cette séance, alors que Ginetta et Rebellion n'ont évidemment pas patienté pour se ruer à l'assaut du chrono. Bruno Senna a fixé la première référence avec un passage en 1'42"396 permettant de se défaire des deux Ginetta avec une grosse seconde d'avance. Un écart facilitant la vie des deux Toyota, celles-ci s'intercalant dans un premier temps grâce aux chronos réalisés par Brendon Hartley et Mike Conway

Norman Nato a pris le relais de Senna au volant de la Rebellion pour tenter d'aller confirmer la pole position. Le Français s'est acquitté de sa tâche avec un passage certes moins rapide que son équipier, mais toutefois suffisant en 1'43"562, avec des pneus usés afin de préserver un train pour la course.

Avec un chrono moyen en 1'42"979, Rebellion s'offre ainsi sa deuxième pole position consécutive en WEC, après avoir décroché la victoire le mois dernier à Shanghai, non sans avoir tremblé. Car dans le même temps, Ben Hanley a permis à la Ginetta #5 de se rapprocher considérablement pour finalement échouer à quatre dixièmes de la pole position, plaçant ainsi l'une des deux machines britanniques en première ligne. Reléguées à plus d'une demi-seconde, les deux Toyota s'élanceront en deuxième ligne, la #8 devant la #7, tandis que la Ginetta #6 ferme la marche de la catégorie LMP1. 

Porsche sans partage

#92 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre

Dans les rangs du LMP2, c'est United Autosports qui empoche la pole position avec un chrono moyen de 1'45"357, devant le Jackie Chan DC Racing et le G-Drive Racing. Alpine a connu une séance difficile, pour finalement accrocher le 12e temps au classement général. 

En GTE Pro, Porsche a fait main basse sur les deux premières places, le duo Bruni-Lietz s'offrant la pole position pour seulement 60 millièmes de seconde sur la voiture sœur de la paire Christensen-Estre. Les deux 911 RSR étaient au-dessus du lot, reléguant la première des Ferrari, troisième, à six dixièmes de seconde. 

La pole position du GTE Am revient à la Porsche du Team Project 1, pilotée ce week-end par Ben Keating, Larry ten Voorde et Jeroen Bleekemolen. 

Le départ des 8 Heures de Bahreïn sera donné samedi à 13 heures. 

Bahrain 8 Heures de Bahreïn - Qualifications LMP

P. Pilotes Voiture Classe Temps1 Temps2 Temps moyen Écart
1 Brazil Bruno Senna
United States Gustavo Menezes
France Norman Nato
Rebellion R13 LMP1 1'42.396 1'43.562 1'42.979  
2 United Kingdom Charlie Robertson
United Kingdom Ben Hanley
United Kingdom Jordan King
Ginetta G60-LT-P1 LMP1 1'43.559 1'42.688 1'43.123 0.144
3 Switzerland Sébastien Buemi
Japan Kazuki Nakajima
New Zealand Brendon Hartley
Toyota TS050 Hybrid LMP1 1'42.986 1'44.009 1'43.497 0.518
4 United Kingdom Mike Conway
Japan Kamui Kobayashi
Argentina José María López
Toyota TS050 Hybrid LMP1 1'43.446 1'44.238 1'43.842 0.863
5 United Kingdom Michael Simpson
United States Chris Dyson
United Kingdom Guy Smith
Ginetta G60-LT-P1 LMP1 1'43.609 1'44.165 1'43.887 0.908
6 United Kingdom Philip Hanson
Portugal Filipe Albuquerque
United Kingdom Paul Di Resta
Oreca 07 LMP2 1'44.869 1'45.846 1'45.357 2.378
7 China Ho-Pin Tung
France Gabriel Aubry
United Kingdom Will Stevens
Oreca 07 LMP2 1'45.079 1'46.220 1'45.649 2.670
8 Russian Federation Roman Rusinov
Netherlands Job van Uitert
France Jean-Éric Vergne
Aurus 01 LMP2 1'46.168 1'45.738 1'45.953 2.974
9 Mexico Roberto Gonzalez
Portugal António Félix da Costa
United Kingdom Anthony Davidson
Oreca 07 LMP2 1'46.740 1'46.091 1'46.415 3.436
10 France Nicolas Lapierre
Switzerland Antonin Borga
Switzerland Alexandre Coigny
Oreca 07 LMP2 1'46.713 1'47.818 1'47.265 4.286
11 United States Mark Patterson
Japan Kenta Yamashita
Denmark Anders Fjordbach
Oreca 07 LMP2 1'46.101 1'48.546 1'47.323 4.344
12 France Thomas Laurent
Brazil André Negrao
France Pierre Ragues
Alpine A470 LMP2 1'46.880 1'48.570 1'47.725 4.746
13 Netherlands Frits van Eerd
Netherlands Giedo van der Garde
Netherlands Nyck de Vries
Oreca 07 LMP2 1'50.419 1'47.380 1'48.899 5.920
14 Italy Roberto Lacorte
Italy Andrea Belicchi
Italy Giorgio Sernagiotto
Dallara P217 LMP2 1'48.414 1'50.534 1'49.474 6.495

Bahrain 8 Heures de Bahreïn - Qualifications LMGTE

P. Pilotes Voiture Classe Temps1 Temps2 Temps moyen Écart
1 Italy Gianmaria Bruni
Austria Richard Lietz
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 1'55.342 1'55.628 1'55.485  
2 Denmark Michael Christensen
France Kévin Estre
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 1'55.617 1'55.473 1'55.545 0.060
3 United Kingdom James Calado
Italy Alessandro Pier Guidi
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 1'55.824 1'56.350 1'56.087 0.602
4 Italy Davide Rigon
Spain Miguel Molina
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 1'55.808 1'56.829 1'56.318 0.833
5 Denmark Marco Sørensen
Denmark Nicki Thiim
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 1'56.401 1'56.378 1'56.389 0.904
6 United States Ben Keating
Netherlands Larry ten Voorde
Netherlands Jeroen Bleekemolen
Porsche 911 RSR LMGTE AM 1'57.089 1'58.116 1'57.602 2.117
7 Switzerland Thomas Flohr
Italy Francesco Castellacci
Italy Giancarlo Fisichella
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'56.903 1'58.388 1'57.645 2.160
8 United Arab Emirates Khaled Al Qubaisi
Belgium Adrien de Leener
Austria Thomas Preining
Porsche 911 RSR LMGTE AM 1'56.269 1'59.053 1'57.661 2.176
9 France François Perrodo
France Emmanuel Collard
Denmark Nicklas Nielsen
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'56.128 1'59.253 1'57.690 2.205
10 Norway Egidio Perfetti
Denmark David Heinemeier Hansson
Italy Matteo Cairoli
Porsche 911 RSR LMGTE AM 1'57.280 1'58.446 1'57.863 2.378
11 Germany Christian Ried
Italy Riccardo Pera
Australia Matt Campbell
Porsche 911 RSR LMGTE AM 1'59.048 1'56.726 1'57.887 2.402
12 United Kingdom Michael Wainwright
United Kingdom Andrew Watson
United Kingdom Ben Barker
Porsche 911 RSR LMGTE AM 1'57.558 1'58.397 1'57.977 2.492
13 Canada Paul Dalla Lana
United Kingdom Darren Turner
United Kingdom Ross Gunn
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 1'57.655 1'58.350 1'58.002 2.517
14 Turkey Salih Yoluc
Ireland Charlie Eastwood
United Kingdom Jonathan Adam
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 1'57.800 1'58.294 1'58.047 2.562
15 United Kingdom Bonamy Grimes
United Kingdom Johnny Mowlem
United Kingdom Charles Hollings
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'58.134 1'58.300 1'58.217 2.732
16 Japan Motoaki Ishikawa
Monaco Olivier Beretta
Japan Kei Cozzolino
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'58.468 1'58.802 1'58.635 3.150
17 United Kingdom Alex Lynn
Belgium Maxime Martin
Aston Martin Vantage AMR LMGTE PRO 1'56.253   1'56.253 0.768

partages
commentaires
Peugeot n'exclut pas une présence au Mans dès 2022

Article précédent

Peugeot n'exclut pas une présence au Mans dès 2022

Article suivant

Rebellion ne visait pas la pole position à Bahreïn

Rebellion ne visait pas la pole position à Bahreïn
Charger les commentaires
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021