WEC
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
16 jours
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
50 jours

Rebellion n'engage qu'une LMP1 à Silverstone

partages
commentaires
Rebellion n'engage qu'une LMP1 à Silverstone
Par :
17 juil. 2019 à 14:12

Rebellion Racing a choisi de réduire son programme LMP1 pour la manche d'ouverture du FIA WEC. Les pilotes ne sont pas encore confirmés.

Le plateau du WEC perd une nouvelle unité avant le début de la saison 2019-2020, et c'est à nouveau la catégorie LMP1 qui en fait les frais. Le championnat a publié une liste provisoire des engagés pour les 4 Heures de Silverstone, qui donneront le coup d'envoi de la saison prochaine, le 1er septembre. Sur cette liste ne figure plus qu'une seule Rebellion R-13 à moteur Gibson. 

L'équipe suisse n'a pas communiqué officiellement sur le sujet, mais elle doit également encore faire un choix concernant les pilotes qui seront au volant de cette auto, qui sera quasiment la seule à défier les Toyota d'usine. Car au-delà des deux TS050 Hybrid et de cette Rebellion, on ne retrouve plus que les deux Ginetta annoncées sur le retour, là aussi avec un programme encore flou, tandis que SMP Racing a officialisé il y a quinze jours son retrait du WEC

Voir aussi :

La semaine prochaine doit avoir lieu le Prologue du WEC, séance d'essais officielle du championnat organisée pendant deux jours sur le Circuit de Barcelona-Catalunya. Si l'on en croit la liste des engagés également publiée par les organisateurs pour ces tests, il y aura à cette occasion deux Rebellion en piste, là aussi sans qu'aucun pilote ne soit confirmé à ce jour. 

Les deux Ginetta seront confiées à Charlie Robertson et Michael Simpson, alors que Thomas Laurent fait son apparition dans le line-up Toyota aux côtés des six titulaires désignés. Le réserviste du constructeur nippon devrait ainsi partager son temps entre le roulage à bord de la TS050 Hybrid et celui avec l'équipe Alpine dans la catégorie LMP2. 

 
Article suivant
Toyota place un jeune pilote en LMP2 pour l'avenir

Article précédent

Toyota place un jeune pilote en LMP2 pour l'avenir

Article suivant

Le volant de Bird chez Ferrari en WEC reste incertain

Le volant de Bird chez Ferrari en WEC reste incertain
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Lieu Silverstone
Équipes Rebellion Racing
Auteur Basile Davoine