WEC
C
Algarve
04 avr.
Course dans
35 jours
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
62 jours
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
140 jours
C
6H de Fuji
26 sept.
Course dans
209 jours
C
6H de Bahreïn
20 nov.
Course dans
265 jours

Richard Mille rejoint le WEC avec son équipage féminin

Sophia Flörsch, Tatiana Calderón et Beitske Visser, alignées par le Richard Mille Racing en ELMS l'an passé, vont disputer la saison 2021 du WEC dans la catégorie LMP2.

partages
commentaires
Richard Mille rejoint le WEC avec son équipage féminin

En 2020, le Richard Mille Racing a fait son arrivée en ELMS pour engager une Oreca 07 confiée à un équipage féminin, initialement composé de Sophia Flörsch, Tatiana Calderón et Katherine Legge avant que cette dernière, blessée après une sortie de piste durant une séance d'essais au Paul Ricard, ne soit remplacée par le Brésilien André Negrão puis la Néerlandaise Beitske Visser.

Le trio composé de Flörsch, Calderón et Visser n'a été réuni qu'à Monza et à Portimão en ELMS mais les trois pilotes ont aussi disputé les 24 Heures du Mans, où elles ont pris la neuvième place de la catégorie LMP2. Le Richard Mille Racing a décidé de renforcer le programme en 2021, avec un engagement à l'année dans le WEC, toujours avec une Oreca 07 portant le #1 et engagée par le biais de l'équipe Signatech.

Lire aussi :

"Nous sommes très contents de poursuivre l’aventure du Richard Mille Racing Team, un projet extrêmement motivant puisqu’il transcende la dimension sportive en générant aussi beaucoup d’émotions et d’enthousiasme", souligne Philippe Sinault, directeur de Signatech. "Nous franchissons un cap en rejoignant le Championnat du monde FIA d’endurance, mais nous sommes confiants étant donné les facultés et la vitesse d’apprentissage de nos trois pilotes."

"Il y aura encore une part de découverte, notamment avec un package et une balance d’exploitation qui diffèreront de l’an passé compte tenu des évolutions règlementaires en LMP2, mais nous pouvons nourrir de belles ambitions. Nous avons tous vu qu’une belle dynamique était en train de se construire au sein de l’équipe et cela nous motive d’autant plus pour aller chercher les meilleurs résultats possibles."

Livrée de Richard Mille Racing en LMP2

Livrée de Richard Mille Racing en LMP2
1/4

Photo de: Richard Mille Racing Team

Livrée de Richard Mille Racing en LMP2

Livrée de Richard Mille Racing en LMP2
2/4

Photo de: Richard Mille Racing Team

Livrée de Richard Mille Racing en LMP2

Livrée de Richard Mille Racing en LMP2
3/4

Photo de: Richard Mille Racing Team

Livrée de Richard Mille Racing en LMP2

Livrée de Richard Mille Racing en LMP2
4/4

Photo de: Richard Mille Racing Team

Sophia Flörsch était également engagée en FIA F3 en 2020. L'Allemande devrait poursuivre sa carrière en monoplace cette année, en parallèle de sa présence dans le WEC. "Nous attaquons désormais la deuxième année du projet et je suis vraiment heureuse de faire à nouveau partie du Richard Mille Racing Team au moment où nous franchissons une nouvelle étape", déclare-t-elle. "Nous allons revivre des événements exceptionnels avec les 24 Heures du Mans en point d’orgue. J’espère vraiment que nous pourrons voir le retour des spectateurs pour cette saison que nous avons tous hâte de commencer !"

Beitske Visser, passée par le Red Bull Junior Team puis le programme officiel de BMW, a roulé en Formule Renault 3.5 et a fait plusieurs apparitions en GP3, avant de prendre la deuxième place du championnat féminin W Series en 2019. "J’espère que nous pourrons capitaliser sur notre expérience cette année en Championnat du monde FIA d’endurance", indique la pilote néerlandaise. "Nous irons sur de nouveaux circuits, ce qui est une bonne chose comme j’ai toujours aimé découvrir des tracés, mais nous retournerons aussi à Monza et surtout aux 24 Heures du Mans pour une expérience qui s’annonce à nouveau grandiose."

Tatiana Calderón, unique femme à avoir disputé une saison dans le championnat de Formule 2 sous sa forme actuelle, est liée à l'équipe Alfa Romeo en F1 et elle a effectué plusieurs séances d'essais pour l'équipe, en dehors des tests qui réunissent tout le plateau. La Colombienne a également été vue aux 24 Heures de Daytona il y a un an, avant de disputer le championnat Super Formula, où elle sera encore présente en 2021.

Saluant une "nouvelle étape" dans sa carrière en intégrant le WEC, Calderón compte aussi sur l'expérience acquise en 2020, malgré plusieurs changements. "Cette campagne apportera de nouveaux défis", précise-t-elle. "La voiture évoluera avec un peu moins de puissance et l’arrivée des pneumatiques Goodyear. Nous devrons découvrir ce nouveau package dès que possible en essais, mais notre expérience acquise l’an passé nous sera bénéfique quoiqu'il arrive."

Lire aussi :

Il y aura donc au moins deux équipages féminins dans le WEC cette année puisque Manuela Gostner, Rahel Frey et Michelle Gatting vont elles aussi rejoindre la catégorie en provenance de l'ELMS, avec leur Ferrari 488 GTE engagée par Iron Lynx dans la catégorie GTE Am. L'ACO annoncera la liste complète des engagés pour la saison 2021 ce jeudi, à la mi-journée.

Voir aussi :

Un équipage 100% féminin débarque en WEC sur une Ferrari

Article précédent

Un équipage 100% féminin débarque en WEC sur une Ferrari

Article suivant

Magnussen père et fils au Mans, ça s'annonce compliqué

Magnussen père et fils au Mans, ça s'annonce compliqué
Charger les commentaires
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020
Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or Prime

Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or

Audi a annoncé travailler sur un retour aux 24 Heures du Mans : on pourrait donc enfin assister à la lutte que l'on avait espérée en 2012, entre le constructeur allemand, Peugeot et Toyota. Ce choix vient aussi crédibiliser la formule LMDh, dans laquelle d'autres marques pourraient s'engouffrer ultérieurement.

WEC
2 déc. 2020
L'éternel débat ravivé par l'issue du championnat 2019-2020 Prime

L'éternel débat ravivé par l'issue du championnat 2019-2020

C'est sans doute passé inaperçu dans un week-end qui a vu Lewis Hamilton décrocher sa septième couronne, mais un autre titre mondial a été décerné à Bahreïn il y a une semaine. Un titre capable d'effacer les mésaventures mancelles de trois hommes ? Éternelle question.

WEC
21 nov. 2020