Bourdais ravi de sa découverte d'une Cadillac "bien née"

Sébastien Bourdais est impressionné par ses premiers essais dans la Cadillac LMDh, déjà performante et aboutie alors que le projet n'en est qu'à ses débuts.

Bourdais ravi de sa découverte d'une Cadillac "bien née"
Charger le lecteur audio

Cadillac a organisé ses premières journées d'essais avec son prototype LMDh le mois dernier à Sebring et parmi les pilotes figuraient Sébastien Bourdais, qui représente la marque en IMSA avec Chip Ganassi Racing. Développée en coopération avec Dallara, cette Cadillac pour le moment nommée Project GTP Hypercar impressionne le pilote tricolore car même si elle répond à une nouvelle règlementation et intègre pour la première fois une motorisation hybride, elle conserve une partie de l'ADN du modèle DPi et se montre déjà performante.

"C'était vraiment excitant, le début d'une nouvelle ère", a déclaré Bourdais. "La voiture est vraiment excitante à piloter. Le nouveau moteur, le train propulseur et tout ce que nous avons dans le nouveau règlement forment un package différent, créent un équilibre différent entre l'appui, le niveau d'adhérence et la puissance. C'est plutôt cool et j'étais vraiment ravi de monter dans la voiture et assez content de voir ce qu'elle offrait."

"C'est assez incroyable. On monte dans une nouvelle voiture comme ça, c'est un environnement totalement différent de ce que l'on avait auparavant, et évidemment on a toute l'électronique et tout le nécessaire pour rouler. La voiture est vraiment bien née : j'ai juste pris la piste, nous n'avions fait aucun travail sur les réglages, elle était déjà assez fun à piloter et les chronos étaient déjà assez intéressants."

"Je pense que nous sommes tous assez enthousiastes et impatients pour la suite. Je m'attendais à ce que ce soit assez différent de la DPi et ça ne l'est pas tant, du moins en termes de sensations. Je suis impatient de continuer à avancer et d'accumuler les kilomètres dans cette voiture."

#10 Vector Sport Oreca 07 - Gibson LMP2 - Sebastien Bourdais

Sébastien Bourdais

Dans sa riche expérience de la compétition, Sébastien Bourdais a contribué au développement de la Peugeot 908 engagée en LMP1 et de la Ford GT qu'il a menée à la victoire aux 24 Heures du Mans dans la catégorie GTE Pro. Rarement le Manceau a disposé d'un modèle aussi abouti que la Cadillac LMDh dès les premiers essais.

"Toute nouvelle voiture est différente mais je sens que nous avons beaucoup plus d'outils aujourd'hui, comme avoir une voiture complète avec la boîte de vitesses et le moteur, et être vraiment prêts à rouler. On a posé la voiture sur la piste et elle était déjà exploitable."

"J'ai été impliqué dans des phases de développement, surtout avec Peugeot. C'était vraiment rudimentaire et brut et il y avait beaucoup de travail, il fallait faire des tonnes de changements. C'est complètement différent [sur la Cadillac]. La voiture était bonne et se comportait bien, je me suis beaucoup amusé et je suis impatient d'en reprendre le volant."

La Cadillac LMDh sera engagée en WEC et en IMSA la saison prochaine et après avoir signé un contrat pluri-annuel avec Ganassi, Bourdais semble bien parti pour piloter le prototype aux États-Unis, où il est installé. Encore engagé en IndyCar la saison passée, le quadruple Champion du Champ Car et ancien pilote de F1 n'a plus aucun programme en monoplace cette année et roule également dans le WEC avec Vector dans la catégorie LMP2.

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Les 24 Heures du Mans 1999, l’édition du siècle
Article précédent

Les 24 Heures du Mans 1999, l’édition du siècle

Article suivant

BMW confirme son association avec WRT en WEC

BMW confirme son association avec WRT en WEC