Les spectateurs des 24H du Mans ne seront pas divisés en "bulles"

Les 50 000 spectateurs autorisés pour les 24 Heures du Mans 2021 en août ne seront pas divisés en plus petits groupes.

Les spectateurs des 24H du Mans ne seront pas divisés en "bulles"

Au lendemain de l'annonce du retour des fans aux 24 Heures du Mans, avec 50 000 personnes attendues en août prochain dans la Sarthe, Pierre Fillon, le président de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), a précisé qu'il n'y aurait "pas de ségrégation et pas de bulles" mises en place pour diviser les fans.

Il s'agit d'une évolution par rapport au plan initial qui aurait dû être celui de l'édition 2020 en septembre dernier. Il était en effet à l'époque espéré qu'une dizaine de bulles de 5000 personnes soient réparties autour du circuit, mais ce projet avait été abandonné quand le huis-clos a dû être décidé un mois avant l'épreuve.

Lire aussi :

"Il n'y a pas de projet de bulles cette fois, donc nous nous attendons à une foule de 50 000 personnes sans aucune ségrégation", a déclaré Fillon à Motorsport.com. "La seule chose que nous ferons, c'est gérer le flux de spectateurs pour nous assurer de ne pas avoir de grands rassemblements de personnes au même endroit."

Les spectateurs présents cette année seront ainsi libres de circuler dans les zones réservées entre Maison Blanche et le Tertre Rouge. L'ACO réfléchit à l'idée d'ouvrir d'autres zones, notamment au niveau des virages de Mulsanne et d'Indianapolis/Arnage.

Le plan de l'ACO est en ligne avec celui du gouvernement français sur la sortie des restrictions sanitaires liées à la pandémie de COVID-19. Les dernières restrictions, notamment sur la limite de 5000 personnes pour tout rassemblement, doivent en effet être levées le 30 juin.

Ce sera début juillet, d'après Pierre Fillon, que les décisions finales seront prises concernant l'accueil du public. Elles concerneront notamment le nombre de campings qui seront ouverts et leur capacité.

Les spectateurs qui assisteront à la quatrième manche du WEC devront présenter le nouveau pass sanitaire introduit par le gouvernement français cette semaine pour pouvoir entrer sur le circuit. Cela signifie que les participants devront soit être entièrement vaccinés, soit présenter un résultat négatif à un test PCR, soit fournir la preuve qu'ils ont eu le COVID au cours des six derniers mois et sont donc considérés comme immunisés.

partages
commentaires

Voir aussi :

BMW va faire son grand retour en prototype !

Article précédent

BMW va faire son grand retour en prototype !

Article suivant

BMW en dit plus sur son retour prochain en prototype

BMW en dit plus sur son retour prochain en prototype
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021