Stuck - Créer un clash F1/Le Mans, une idée "stupide"

Pour l’ancien vainqueur des 24 Heures du Mans, Hans-Joachim Stuck, la FIA n'aurait pas dû laisser se créer un conflit de dates entre l’épreuve mancelle et le Grand Prix d’Europe à Bakou en 2016.

Les calendriers 2016 du WEC et de la F1 vont faire cohabiter le même week-end, les 18 et 19 juin, deux évènements majeurs du sport automobile : les 24 Heures du Mans et un Grand Prix de Formule 1, qui sera une première dans les rues de Bakou.

En 2015, aucun Grand Prix n’avait eu lieu en même temps que l’épreuve dans la Sarthe, permettant notamment à Nico Hülkenberg de s’y illustrer en la remportant au volant d’une Porsche 919 en compagnie de Nick Tandy et Earl Bamber.

Dans un entretien exclusif accordé à Motorsport.com, Hans-Joachim Stuck – ancien pilote de Formule 1 et vainqueur des 24 Heures du Mans 1986 et 1987 avec Porsche – a expliqué que la victoire de l’Allemand avait été un gros coup de boost pour la popularité de l’Endurance et que la FIA aurait dû s’assurer qu’il n’y ait pas de clash en 2016.

"Hülkenberg a gagné Le Mans cette année et maintenant les autres gars lui demandent : comment c’était? Qu’est-ce que c’était à piloter?’ " a-t-il déclaré.

"J’ai parlé à quelques gars et ils sont bien plus intéressés par ces formes de courses. J’aime ça, parce qu’à mon époque, je pilotais dans trois ou quatre séries différentes : Formule 1, Formule 2, voitures de tourisme..." 

"Ensuite, nous voyons à quel point il faut être stupide de placer Le Mans le même week-end [qu’un Grand Prix]. A quel point la FIA a été stupide de faire cela. Bien sûr, ça n’aide pas."

Un règlement qui encourage la compétitivité technique

Pour Stuck, le succès du WEC auprès du public s’explique par ses règlements relativement ouverts offrant aux constructeurs des options technologiques différentes pour les moteurs et les méthodes de récupération et de déploiement de l’énergie.

"Quand vous avez un règlement où les constructeurs peuvent prouver leur compétitivité technique, ça le rend intéressant. En LMP1, nous avons différents systèmes, comme le diesel, les quatre cylindres, les six cylindres, des voitures atmosphériques."

"Nous savons que les sports mécaniques ne seront jamais verts, mais vous pouvez continuer le développement des voitures avec la technologie hybride et des moteurs électriques et tout le reste. Donc le LMP1 est le terrain de jeu parfait pour ces technologies."

Propos recueillis par Darshan Chokhani

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC , Formule 1
Pilotes Hans-Joachim Stuck , Nico Hülkenberg
Type d'article Interview
Tags clash f1/le mans, fia