WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé

Tincknell et Isaakyan, les miraculés du Raidillon

partages
commentaires
Tincknell et Isaakyan, les miraculés du Raidillon
Par :
6 mai 2018 à 18:04

Les 6 Heures de Spa-Francorchamps ont été marquées par deux accidents spectaculaires dans le Raidillon de l'Eau Rouge. Avec sa Ford GT, Tincknell est notamment sorti indemne d'un impact mesuré à 29G.

#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Stefan Mücke, Olivier Pla, Billy Johnson
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Tony Kanaan
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Tony Kanaan
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Tony Kanaan
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Tony Kanaan
#17 SMP Racing BR Engineering BR1: Matevos Isaakyan
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Tony Kanaan
#17 SMP Racing BR Engineering BR1: Stéphane Sarrazin, Egor Orudzhev, Matevos Isaakyan
#17 SMP Racing BR Engineering BR1: Stéphane Sarrazin, Egor Orudzhev, Matevos Isaakyan
#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell, Tony Kanaan

B.D., Spa-Francorchamps – Après Pietro Fittipaldi, malheureusement blessé vendredi en qualifications, le Raidillon de l'Eau Rouge a fait d'autres dégâts en course lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps. Par chance, Harry Tincknell et Matevos Isaakyan en sont tous les deux sortis indemnes.

Le pilote britannique a été le premier à sortir de la piste dans le célèbre virage, durant la première moitié de course. Alors que la bataille faisait rage en tête du GTE Pro avec les Porsche, la Ford GT a tiré tout droit dans le mur de pneus. Les dégâts sur le châssis ont rapidement témoigné de la violence de l'impact, alors que Tincknell a pu s'extraire seul de la voiture.

"Je suivais ma trajectoire de course habituelle, mais quand je suis sorti du vibreur, la voiture a durement heurté le sol et il n'y avait rien que je puisse faire", raconte-t-il. "J'ai eu le sentiment qu'il y avait une sorte de défaillance, mais l'équipe enquêtera entièrement là-dessus après la course. Je me sens contusionné et couvert de bleus après un impact à 29G, mais le fait d'avoir pu sortir seul de la voiture témoigne de la robustesse de la Ford GT."

Samedi soir, Ford cherchait encore à comprendre les raisons ayant provoqué cette spectaculaire sortie de route, tandis que l'équipe a également pu se consoler avec la victoire de la voiture sœur, emmenée par Olivier Pla, Stefan Mücke et Billy Johnson.

Isaakyan en tonneau

À une heure de la fin de course, c'est Matevos Isaakyan qui s'est fait une grosse frayeur au sommet du Raidillon. Alors que la BR1 #17 du SMP Racing était à la lutte pour le podium avec les Rebellion, le tout jeune pilote russe s'est crashé pour une raison encore inexpliquée à l'heure actuelle.

Aucune image de l'accident n'est disponible, mais il est avéré que le prototype LMP1 est partiellement parti en tonneau. "J'ai malheureusement eu un accident", explique Isaakyan, lui aussi sorti indemne de cette cabriole. "Nous devons encore comprendre pourquoi c'est arrivé. Nous avons été rapides tout au long de la course, même en partant dernier, et nous avons pu nous rapprocher du top 3 avec l'opportunité de nous battre pour un podium." 

L'autre prototype BR1 du SMP Racing, confié à Vitaly Petrov et Mikhail Aleshin, a terminé la course en cinquième position. 

Article suivant
Toyota a gelé les positions au moment du dernier arrêt

Article précédent

Toyota a gelé les positions au moment du dernier arrêt

Article suivant

Rebellion : "Il est évident que l'EoT devra être modifiée"

Rebellion : "Il est évident que l'EoT devra être modifiée"
Charger les commentaires