WEC
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
20 jours
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
54 jours

Toyota reste optimiste quant à ses chances de titre

partages
commentaires
Toyota reste optimiste quant à ses chances de titre
Par :
23 juil. 2017 à 10:40

Toyota reste optimiste quant à la possibilité de se battre pour le titre cette année en FIA WEC, malgré ses 30 points de retard sur Porsche en LMP1 suite aux 6 Heures du Nürburgring.

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Sébastien Buemi, Toyota Gazon Racing
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley, #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima

La Toyota #7 TS050 Hybrid a décroché une pole position surprise pour la première manche du WEC depuis les 24 Heures du Mans. C'était également la première course lors de laquelle les deux constructeurs couraient ensemble avec leur kit aérodynamique à forts appuis.

Parti en pole, Kamui Kobayashi a pris un bon départ, mais dans la deuxième heure, José Maria Lopez a dû laisser passer les deux Porsche 919 Hybrid.

La Porsche #2 de Timo Bernhard, Brendon Hartley et Earl Bamber a décroché une deuxième victoire consécutive suite aux consignes d'équipe tardives qui ont permis à Bernhard de doubler André Lotterer, qui occupait la tête avec la #1.

Ayant subi des dégâts sur le plan aérodynamique, la Toyota #7 a coupé la ligne d'arrivée en troisième position, à plus d'une minute derrière les deux Porsche, tandis que la #8 a terminé à cinq tours suite à un problème de pompe à essence survenu durant le tour de formation.

Grâce à ses victoires au Mans et au Nürburgring, le trio de la Porsche #2 compte désormais 30 points d'avance en tête du championnat sur la Toyota #8 de Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima, qui ont pris 12 points en terminant quatrièmes.

Malgré la récente série de résultats, le directeur de l'équipe Toyota, Rob Leupen, est optimiste quant aux chances du constructeur pour les cinq manches restantes.

"Nous allons essayer [de gagner le championnat]", a confié Leupen à Motorsport.com. "Le fait que nous ayons été plus performants que prévu sur l'une des courses les plus dures pour nous signifie que nous serons sans aucun doute à la chasse à Mexico et Austin."

"Si nous pouvons mettre la #7 entre la #8 et Porsche, et faire un doublé comme nous l'avons fait à Spa, alors ça se présentera bien. Nous allons attaquer les cinq prochaines courses pour gagner."

"Une performance meilleure que prévu"

Leupen a ajouté que Toyota était encouragé par sa performance sur le Nürburgring, un circuit qui a historiquement favorisé Porsche et était défavorable à la TS050 Hybrid.

"Nous pouvons être plutôt satisfaits des performances de la voiture", a souligné Leupen. "C'est toujours une course difficile pour nous, et nous avons été bien meilleurs que ce que nous attendions."

Leupen a également souligné la meilleure gestion pneumatique de Porsche comme étant l'un des facteurs ayant donné un avantage clair au constructeur de Weissach par rapport à Toyota.

"La piste était trop chaude pour nous", a expliqué Leupen. "Nous avons eu des problèmes pour garder les pneus en températures. Les doubles relais étaient parfois difficiles. Nous avons eu beaucoup de problèmes, avec des marbles et du pick-up."

"Les températures convenaient mieux à Porsche, mais si l'on dépend de la météo, ça veut dire que l'on n'est pas suffisamment bons. Porsche méritait sa victoire." 

Article suivant
Des soucis aéro ont coûté cher à Toyota sur le Nürburgring

Article précédent

Des soucis aéro ont coûté cher à Toyota sur le Nürburgring

Article suivant

Mon job en WEC : opérateur graphique

Mon job en WEC : opérateur graphique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Nurburgring
Lieu Nürburgring
Équipes Toyota Racing , Porsche Team Boutique
Auteur Filip Cleeren