WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
Course dans
08 Heures
:
17 Minutes
:
41 Secondes

Toyota a utilisé des consignes d'équipe à trois reprises

partages
commentaires
Toyota a utilisé des consignes d'équipe à trois reprises
Par :
2 sept. 2019 à 09:45

Dans sa quête d'un premier doublé en WEC cette saison, à Silverstone, l'équipe Toyota a imposé trois changements de positions entre ses deux autos pendant la course.

Toyota a révélé après les 4 Heures de Silverstone avoir eu recours à des consignes d'équipe à trois reprises durant l'épreuve. La manche d'ouverture de la huitième saison du WEC a été dominée par le constructeur japonais, qui s'est offert un doublé en maîtrisant la concurrence proposée par Rebellion et en domptant les conditions rendues difficiles par la pluie en milieu de course. C'est justement dans cette phase centrale de l'épreuve que les positions ont le plus évolué entre les deux TS050 Hybrid, au cours des deux relais assurés par Kamui Kobayashi sur la #7 et Brendon Hartley sur la #8. En réalité, à chaque fois que les deux hommes ont interverti leurs positions, il s'agissait d'une requête du muret des stands. 

"Nous avons échangé trois fois les positions, conformément à notre accord et processus habituels", explique le directeur technique Pascal Vasselon à Motorsport.com"Nous avons observé le rythme des voitures lorsqu'elles se sont rejointes, et nous avons dû changer les positions. C'est le processus qui est en place pour nous assurer que la voiture la plus rapide soit devant. À un moment, Kamui a rattrapé Brendon sur le mouillé, puis Brendon a rattrapé Kamui sur le sec, mais il ne pouvait pas creuser l'écart et nous sommes revenus aux positions précédentes."

Lire aussi :

Après cet ultime changement de leader, la Toyota #7 de Conway-Kobayashi-López n'a plus lâché les commandes de la course, avant de s'imposer sur la ligne d'arrivée. Une fois dans la voiture, José María López a d'abord creusé l'écart sur Kazuki Nakajima, mais le Japonais a ensuite repris du terrain après la dernière salve d'arrêts au stand. Néanmoins, les règles internes chez Toyota font toujours en sorte de geler les positions au moment de l'ultime relais de course, ce qui fait que la course était "déjà neutralisée" entre les deux équipages lorsque l'écart se réduisait, selon Vasselon. Sous le drapeau à damier, les deux Toyota ont terminé avec 1"9 d'écart. 

"Nous avons vu que la compétition était bien plus dure cette saison, et nos concurrents seront encore plus proches à Fuji lorsque nous testerons pour la première fois le système de handicap de performance", conclut Hisatake Murata, président de l'équipe japonaise. "J'espère que les fans continueront à apprécier la lutte passionnante entre les équipes LMP1 tout au long de la saison."

Propos recueillis par Gary Watkins  

Article suivant
Nato regrette une "erreur stupide" qui a blessé un mécanicien

Article précédent

Nato regrette une "erreur stupide" qui a blessé un mécanicien

Article suivant

Rebellion supprime une voiture pour la suite de la saison

Rebellion supprime une voiture pour la suite de la saison
Charger les commentaires