Toyota veut faire fructifier son premier succès de 2016

À deux manches du terme du FIA WEC, Toyota a toujours un équipage dans la course au titre.

Si la mission semble compliquée, elle reste mathématiquement possible grâce à la première victoire de la saison décrochée à Fuji par Stéphane Sarrazin, Mike Conway et Kamui Kobayashi. Tous les trois ont offert à la TS050 Hybrid son premier succès, effaçant quelque peu les souvenirs douloureux des 24 Heures du Mans en juin dernier.

Avant d’aborder les 6 Heures de Shanghai, le trio le mieux placé de l’équipe Toyota accuse tout de même un retard de 23 points sur l’équipage de la Porsche n°2, et il lui faudrait frapper fort en Chine. Mais rien n’est à exclure, d’autant que les dernières épreuves ont démontré à quel point le peloton du LMP1 était serré. Sur le circuit de Shanghai, le constructeur nippon s’est imposé en 2012 et 2014, et se verrait bien répéter l’histoire.

"C’était très satisfaisant de retrouver la première marche du podium lors de notre course à domicile sur le Fuji Speedway", se réjouit Toshio Sato, président de l’équipe Toyota. "Désormais, nous voulons profiter de cette dynamique pour finir solidement la saison. Nous sommes extrêmement motivés pour continuer notre série de podiums."

"Le niveau de compétition en WEC est incroyable en ce moment. Les deux dernières courses, en particulier, ont été de véritables sprints, avec une course très serrée au bout de six heures. Nous savons donc qu’il faudra à nouveau être au maximum de notre performance pour accomplir nos objectifs."

Un défi pour les ingénieurs

L’équipage de la Toyota n°5 n’a, lui, plus rien à jouer au championnat mais garde des ambitions élevées pour confirmer le beau redressement de la firme nippone en cette fin de saison. L’occasion est grande également de préparer au mieux 2017, qui tournera à l’affrontement avec Porsche, suite à l’annonce du retrait d’Audi.

Aux côtés de Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, Anthony Davidson arrivera en fin de semaine sur un circuit particulier pour lui.

"J’étais le premier pilote à boucler un tour du circuit en 2004 avec une Formule 1, alors j’ai une histoire ici", rappelle-t-il. "C’est un circuit vraiment difficile, avec beaucoup de belles choses, particulièrement les premiers virages, et les n°13 et 14. C’est un défi fascinant."

"Il y a aussi quelques longues courbes rapides et une longue ligne droite, alors ce n’est pas facile pour les ingénieurs. J’ai toujours aimé ce circuit, alors je suis impatient d’y piloter la TS050 Hybrid."

Présentation vidéo des 6 Heures de Shanghai

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC
Événement Shanghai
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Anthony Davidson , Stéphane Sarrazin , Mike Conway , Kamui Kobayashi , Kazuki Nakajima , Sébastien Buemi
Équipes Toyota Racing
Type d'article Preview
Tags chine, endurance, lmp1