Toyota n'aborde pas Fuji comme sa dernière chance

La manche de Fuji disputée ce week-end ne sera pas la dernière opportunité pour Toyota de renverser la tendance et de retrouver la victoire cette saison, selon Anthony Davidson.

Toyota n'aborde pas Fuji comme sa dernière chance
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima

Anthony Davidson estime que la manche à domicile du constructeur japonais offrira "la meilleure, mais pas la seule chance" de battre Porsche et de décrocher une première victoire depuis Spa en mai dernier. Fuji a été le théâtre de l'unique victoire de Toyota en WEC en 2016, mais le Britannique pense que la forme affichée par la TS050 Hybrid le mois dernier à Austin démontre que l'équipe peut être compétitive lors des dernières manches de la saison à Shanghai et Bahreïn, au mois de novembre.

"Nous ne nous attendions pas à rouler aussi proche de Porsche que ce que nous avons fait à Austin, et des circuits comme Bahreïn et plus particulièrement Shanghai devraient même être mieux pour nous qu'Austin", explique Davidson à Motorsport.com. "En raison de ce que nous avons vu à Austin, je dirais que Fuji ne sera pas notre dernière chance de signer une victoire cette année."

Lors de la manche américaine du WEC, Toyota a réduit en course un déficit de performance significatif qui était apparu en qualifications par rapport aux Porsche 919 Hybrid. La voiture #8 partagée par Sébastian Buemi, Kazuki Nakajima et Stéphane Sarrazin – ce dernier remplaçait Davidson, absent pour raisons personnelles – a terminé à seulement 45 secondes de la Porsche victorieuse de Timo Bernhard, Brendon Hartley et Earl Bamber.

Toyota battu une seule fois à Fuji

Les pilotes Toyota Kamui Kobayashi, Mike Conway et Sarrazin s'étaient imposés à Fuji l'an dernier en profitant du bon comportement du prototype nippon sur un circuit disposant d'une très longue ligne droite de départ/arrivée. Davidson rappelle que Toyota a historiquement toujours été performant sur ce tracé, où la marque n'a été battue qu'une seule fois depuis la création du WEC en 2012.

"Nous ne prévoyons pas les choses de cette façon, mais nous avons toujours semblé être bons à Fuji", note le Britannique. Ça va au-delà des niveaux d'aéro. C'est une surface avec très peu d'adhérence, et peut-être que nous comptons davantage sur le grip mécanique et l'agilité dans les virages à basse vitesse. Il [le circuit] est assez dur avec les pneus aussi, et c'est une qualité de notre voiture, une autre raison pour laquelle à Austin, en rythme de course, nous nous sommes mieux débrouillés que notre concurrent."

Davidson est également convaincu que Toyota sera compétitif à Fuji en cas de pluie, ce qui n'est pas à exclure pour cette fin de semaine. "A chaque fois que nous avons vu notre voiture sur le mouillé cette année, nous avons été compétitifs", fait-il remarquer. "Il y a toujours une chance de pluie à Fuji, et je serais plutôt confiant quant au fait de nous battre contre Porsche si jamais la course est humide."

Ce week-end, une victoire de la Toyota #8 et du trio Buemi-Nakajima-Davidson permettrait de prolonger la lutte pour le titre. L'équipage Porsche formé par Bernhard-Hartley-Bamber les devance de 51 points, ce qui lui permettrait de décrocher le titre dès ce week-end. Pour cela, la Porsche #2 a seulement besoin de terminer devant la #8. 

Propos recueillis par Gary Watkins

Le FIA WEC a lancé il y a quelques jours un grand sondage mondial pour recueillir l'avis des fans. Vous pouvez y participer en cliquant ci-dessous. 

partages
commentaires
Chronique Gommendy - Une tournée américaine positive, mais attention…

Article précédent

Chronique Gommendy - Une tournée américaine positive, mais attention…

Article suivant

EL1 et 2 - Porsche et Toyota dans un mouchoir

EL1 et 2 - Porsche et Toyota dans un mouchoir
Charger les commentaires
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021