Toyota a gelé les positions au moment du dernier arrêt

partages
commentaires
Toyota a gelé les positions au moment du dernier arrêt
Par :
6 mai 2018 à 14:04

Toyota a révélé avoir gelé les deux positions de tête en faveur de la voiture d'Alonso samedi, lors de la manche d'ouverture du FIA WEC à Spa-Francorchamps, à l'issue du dernier arrêt au stand.

Les vainqueurs : #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi
Les vainqueurs : #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
Les vainqueurs : #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
Les vainqueurs : #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, Fernando Alonso

Le directeur technique a expliqué qu'un accord avait été mis en place avant la course avec les six pilotes de l'équipe, signifiant que les deux TS050 Hybrid ne seraient pas autorisées à s'affronter jusqu'à la fin de la course de six heures.

La dernière salve d'arrêts au stand, alors qu'il restait 25 minutes de course, a coïncidé avec le retour de Mike Conway sur son coéquipier Fernando Alonso, qui partageait le volant de la Toyota victorieuse avec Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima.

"L'accord était que les voitures pouvaient s'affronter jusqu'au dernier arrêt au stand, et en fait, les deux voitures se sont retrouvées ensemble au moment du dernier arrêt", explique Pascal Vasselon à Motorsport.com. "Nous avions dit aux pilotes qu'ils pourraient s'affronter uniquement jusqu'au dernier arrêt, car nous ne voulions pas vivre les derniers tours avec énormément de tension."

Conway et ses coéquipiers Kamui Kobayashi et José María López ont terminé à 1"4 de la Toyota de tête après avoir pris le départ de la course depuis la voie des stands, avec un tour de retard. Il s'agissait d'une conséquence de l'exclusion de la voiture #7 à l'issue des qualifications, suite à une erreur administrative concernant le débitmètre, alors qu'elle avait signé la pole position.

À une heure du drapeau à damier, Conway était à environ 55 secondes d'Alonso lorsque la voiture de sécurité est intervenue en raison du crash dans le Raidillon de Matevos Isaakyan à bord de la #17 du SMP Racing.

Le Britannique s'est retrouvé à cinq secondes d'Alonso quand la course a repris ses droits avec 49 minutes restantes, puis il a réduit l'écart avant que les deux Toyota ne repassent par les stands. Conway a passé dix secondes de plus qu'Alonso dans les stands en raison d'un changement de capot avant sur la Toyota #7.

"Ça n'a rien changé, car le plan a toujours été de geler les positions", insiste Vasselon, tout en admettant que la TS050 Hybrid qui a terminé deuxième était la plus rapide des deux Toyota en course. "Les chronos montrent que la #7 était plus rapide, de seulement un ou deux dixièmes, mais elle a pu revenir grâce à la voiture de sécurité", ajoute-t-il.

Conway a estimé que la #7 "était clairement la voiture la plus rapide, particulièrement lorsqu'elle était en chasse", ajoutant qu'un manque de constance aérodynamique avait entraîné le changement de capot avant lors du dernier arrêt au stand.

Article suivant
La Rebellion #1 disqualifiée !

Article précédent

La Rebellion #1 disqualifiée !

Article suivant

Tincknell et Isaakyan, les miraculés du Raidillon

Tincknell et Isaakyan, les miraculés du Raidillon
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement 6H de Spa-Francorchamps 2018
Lieu Spa-Francorchamps
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes Toyota Racing
Auteur Gary Watkins
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu