Toyota "inquiet" devant son faible écart sur Porsche, selon Buemi

partages
commentaires
Toyota
Jamie Klein
Par : Jamie Klein
18 avr. 2017 à 16:30

Sébastien Buemi a reconnu que le très faible avantage affiché par Toyota en course sur Porsche inquiète l'équipe japonaise.

#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Podium : #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Sébastien Buemi, Toyota Gazoo Racing dans le Parc Fermé
Sébastien Buemi, Toyota Gazoo Racing dans le Parc Fermé
Brendon Hartley, Porsche Team
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi, Jose Maria Lopez dans le garage
Podium : #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
Podium : les vainqueurs #8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima, les deuxièmes, #2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley, les troisièmes, #1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
Sébastien Buemi, Toyota Gazoo Racing
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima

Au bout du suspense, Sébastien Buemi a permis à la Toyota #8 d'arracher la victoire au prix d'une dernière grosse attaque et d'un dépassement autoritaire sur la Porsche #2 de Brendon Hartley à moins d'un quart d'heure de la fin de course.

Comme on pouvait s'y attendre, Toyota a dominé les qualifications avec plus d'une seconde d'avance sur ses deux opposantes teutonnes. Mais plus surprenant fut le rythme imprimé par les représentantes du constructeur de Stuttgart en course, et qui a causé des sueurs froides dans le clan nippon. 

La situation a même semblé échapper à Toyota lorsque la #7 est sortie violemment de la piste, entraînant la sortie de la voiture de sécurité, le regroupement de la tête de course, mais aussi et surtout la remise en selle de la Porsche #2 !

Cette dernière a senti ses forces décuplées à la vision du gibier devant elle, et a pris l'avantage peu de temps après grâce notamment à une stratégie pneumatique. La Porsche #2, en tête avec encore une demi-heure de course à tenir et une avance d'une minute, a cependant dû faire l'impasse sur son dernier changement de gommes si elle voulait repartir devant la TS050 Hybrid #8 après son ultime pitstop. 

Repartie devant avec une avance réduite à huit secondes, mais en pneus rodés, la 919 Hybrid n'a pas tenu longtemps face à la détermination d'un Buemi déchaîné, à bord d'une machine disposant de plus d'appuis et de gommes neuves.

Un faible écart compte tenu des différences de réglages

Le pilote suisse a finalement forcé la décision, avec hardiesse selon Hartley, dans le virage du Loop dans le money time, remportant la victoire pour un peu plus de six secondes. Une avance qui peut paraître bien maigre étant donnée la supériorité affichée des Toyota durant toute la première partie du week-end. "En un sens, cela nous fait un peu peur car nous nous attendions à être un peu plus rapides", admet Buemi. "Nous devons travailler, car ils [les mécaniciens de Porsche] ont été bien plus rapides que nous lors des pitstops. Tant que vous avez l'avantage en termes de rythme, cela ne pose pas de problème, mais nous devons progresser sur nos ravitaillements et nos changements de pneus."

La Toyota #8 a en effet été bien aidée lors de son dernier relais par son package à forts appuis, qui lui a permis d'évoluer plus sereinement sur une piste aux niveaux d'adhérence très aléatoires, face à une Porsche rapide mais pataude en raison de son kit spécial 'Le Mans'.

 

"À la fin, la voiture était très rapide, et lors du dernier relais, nous avions des nouveaux pneus, donc nous savions que nous avions un avantage", reprend l'Helvète. "Et normalement, lorsqu'il pleut et que vous avez plus d'appuis, cela aide."

Buemi a par ailleurs expliqué sa passe d'armes opérée à la hussarde sur Hartley par le delta de vitesse entre les deux prototypes en lice pour la victoire finale. "C'était l'une des seules opportunités que j'avais, car ils étaient plus rapides en ligne droite, et Brendon m'a juste laissé l'espace nécessaire !"

Reste qu'avec ce succès à Silverstone, Toyota renoue avec la victoire depuis la première depuis les 6 Heures de Fuji l'an passé. "Cela faisait très longtemps que nous n'avions pas gagné, c'est tellement bon de débuter la saison de cette manière."

Le patron de l'équipe Porsche, Andreas Seidl, s'est quant à lui déclaré satisfait de voir ses deux 919 Hybrid sur le podium, pour ce qui ressemblait en tout point à une victoire compte tenu des circonstances et des réglages des voitures allemandes.

Brendon Hartley a pour sa part reconnu qu'il lui aurait été impossible de maintenir Buemi plus longtemps derrière lui, et qu'il était content de sa deuxième place à bord de la Porsche #2, qu'il partage avec Timo Bernhard et Earl Bamber. "Je pense que nous pouvons être heureux de finir à seulement six secondes, car nous n'avions pas le bon package aéro pour cette piste", explique le pilote néo-zélandais, qui poursuit. "J'ai été un peu surpris par le rythme de Toyota en qualifications, mais nous avons concentré tous nos efforts sur la course car c'était notre seule chance [de victoire]. La voiture de sécurité nous a clairement aidé, et à la fin Sébastien [Buemi] a fondu sur nous avec des gommes neuves, et nous avons décidé de ne pas résister. Je n'aurais pas été capable de le garder derrière moins bien plus longtemps, mais c'était une belle bagarre."

Article suivant
Première course en LMP2 et premier podium pour la Vaillante Rebellion !

Article précédent

Première course en LMP2 et premier podium pour la Vaillante Rebellion !

Article suivant

"Beaucoup de hauts et quelques bas" pour les Ferrari à Silverstone

"Beaucoup de hauts et quelques bas" pour les Ferrari à Silverstone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Silverstone
Lieu Silverstone
Pilotes Sébastien Buemi , Brendon Hartley
Équipes Toyota Racing , Porsche Team Boutique
Auteur Jamie Klein
Type d'article Actualités