EL1 - Toyota ouvre le week-end avec un doublé

Les deux Toyota TS050 Hybrid ont bouclé la première séance d'essais libres en tête à Bahreïn, sur le circuit de Sakhir.

EL1 - Toyota ouvre le week-end avec un doublé

Une fois n'est pas coutume, c'est donc un jeudi que débute le roulage pour cette dernière manche du FIA WEC à Bahreïn, dans un week-end décalé qui verra la course se dérouler samedi. La journée de dimanche sera, rappelons-le, consacrée aux Rookie Tests.

Dans le désert de Bahreïn, les concurrents engagés sur ce dernier rendez-vous de la saison ont pu entamer leur programme de travail dans des conditions de piste relativement idéales. Dans les rangs de Porsche, sacré chez les pilotes comme chez les constructeurs il y a quinze jours, c'est le début de la tournée d'adieux, tandis que Toyota veut décrocher une nouvelle victoire avant un réengagement probable mais toujours pas officialisé pour 2018.

 

Les chronos se sont rapidement figés en LMP1, tandis que chacun des deux constructeurs a suivi son tableau de marche habituel. À la lecture des temps, on retiendra donc le meilleur chrono établi par la Toyota #7, aux mains de Mike Conway, suivie de près par la voiture sœur, à deux dixièmes. Les deux Porsche sont légèrement en retrait, mais restent néanmoins dans la même demi-seconde, alors qu'elles arborent sur leur carrosserie les noms de toutes les personnes impliquées dans le programme d'usine qui va prendre fin dimanche.

Les yeux braqués sur le LMP2

Si l'enjeu est limité en LMP1 pour cette dernière épreuve de l'année, il est conséquent en LMP2, catégorie vers laquelle les yeux seront tournés. Ils seront même braqués sur le duel opposant le Jackie Chan DC Racing avec son ORECA #38 à la Vaillante Rebellion #31. Le team suisse a d'ailleurs tiré la première banderille, mais avec son autre prototype, frappé du #13. Le chrono de 1'48"707 établi par le trio Beche-Heinemeier Hansson-Piquet Jr leur permet de devancer la G-Drive #26, au volant de laquelle on retrouve notamment Loïc Duval aux côtés de Romain Rusinov et Léo Roussel.

Notons que cette première séance a été prolongée de 30 minutes et s'est donc étendue sur deux heures. Une décision prise par la direction de course suite à une interruption de 37 minutes provoquée par la Ford GT #57 de Harry Tincknell, qui a laissé échapper de l'huile sur la piste.

En GTE Pro, le meilleur temps est revenu à la Ferrari AF Corse #51 de Calado-Pier Guidi, tandis que le chrono le plus rapide du GTE Am est à mettre au crédit de la Porsche #77 du Dempsey-Proton Racing.

La deuxième séance d'essais libres débutera ce jeudi à 17h30.

6 Heures de Bahreïn - Essais Libres 1

 #PilotesÉquipeCat.TrsTempsÉcart
1 7 japan Kamui Kobayashi
united_kingdom Mike Conway
argentina José María López
Toyota Gazoo Racing LMP1 37 1'42.313  
2 8 united_kingdom Anthony Davidson
japan Kazuki Nakajima
switzerland Sébastien Buemi
Toyota Gazoo Racing LMP1 34 1'42.512 0.199
3 1 germany André Lotterer
switzerland Neel Jani
united_kingdom Nick Tandy
Porsche LMP Team LMP1 22 1'42.647 0.334
4 2 germany Timo Bernhard
new_zealand Brendon Hartley
new_zealand Earl Bamber
Porsche LMP Team LMP1 31 1'42.813 0.500
5 13 brazil Nelson Piquet Jr.
denmark David Heinemeier Hansson
switzerland Mathias Beche
Vaillante Rebellion LMP2 30 1'48.707 6.394
6 26 france Loïc Duval
russia Roman Rusinov
france Léo Roussel
G-Drive Racing LMP2 23 1'48.729 6.416
7 37 china David Cheng
france Tristan Gommendy
united_kingdom Alex Brundle
Jackie Chan DC Racing LMP2 20 1'49.083 6.770
8 36 france Nicolas Lapierre
brazil André Negrao
united_states Gustavo Menezes
Signatech Alpine Matmut LMP2 26 1'49.107 6.794
9 24 france Jean-Éric Vergne
united_kingdom Ben Hanley
united_kingdom Matt Rao
CEFC Manor TRS Racing LMP2 27 1'49.272 6.959
10 28 france François Perrodo
france Emmanuel Collard
france Matthieu Vaxiviere
TDS Racing LMP2 35 1'49.730 7.417
11 38 united_kingdom Oliver Jarvis
china Ho-Pin Tung
france Thomas Laurent
Jackie Chan DC Racing LMP2 33 1'49.854 7.541
12 25 russia Vitaly Petrov
switzerland Simon Trummer
mexico Roberto Gonzalez
CEFC Manor TRS Racing LMP2 32 1'50.041 7.728
13 31 brazil Bruno Senna
france Julien Canal
france Nicolas Prost
Vaillante Rebellion LMP2 30 1'50.467 8.154
14 51 united_kingdom James Calado
italy Alessandro Pier Guidi
AF Corse GTE PRO 35 1'58.579 16.266
15 97 united_kingdom Darren Turner
united_kingdom Jonathan Adam
Aston Martin Racing GTE PRO 31 1'58.901 16.588
16 67 united_kingdom Harry Tincknell
united_kingdom Andy Priaulx
Ford Chip Ganassi Team UK GTE PRO 15 1'59.413 17.100
17 66 germany Stefan Mücke
france Olivier Pla
Ford Chip Ganassi Team UK GTE PRO 32 1'59.457 17.144
18 91 austria Richard Lietz
france Frederic Makowiecki
Porsche GT Team GTE PRO 23 1'59.510 17.197
19 92 denmark Michael Christensen
france Kévin Estre
Porsche GT Team GTE PRO 30 1'59.657 17.344
20 95 denmark Marco Sørensen
denmark Nicki Thiim
Aston Martin Racing GTE PRO 25 2'00.006 17.693
21 77 germany Christian Ried
italy Matteo Cairoli
germany Marvin Dienst
Dempsey-Proton Racing GTE AM 31 2'00.428 18.115
22 71 united_kingdom Sam Bird
italy Davide Rigon
AF Corse GTE PRO 31 2'00.473 18.160
23 98 portugal Pedro Lamy
canada Paul Dalla Lana
austria Mathias Lauda
Aston Martin Racing GTE AM 34 2'00.553 18.240
24 86 united_kingdom Michael Wainwright
united_kingdom Ben Barker
united_kingdom Nick Foster
Gulf Racing GTE AM 33 2'00.947 18.634
25 61 ireland Matt Griffin
singapore Mok Weng Sun
japan Keita Sawa
Clearwater Racing GTE AM 35 2'01.572 19.259
26 54 italy Francesco Castellacci
spain Miguel Molina
switzerland Thomas Flohr
Spirit of Race GTE AM 36 2'01.680 19.367
partages
commentaires
McLaren "très intéressé" par la nouvelle direction prise par le LMP1

Article précédent

McLaren "très intéressé" par la nouvelle direction prise par le LMP1

Article suivant

EL2 - Avantage Toyota à Bahreïn

EL2 - Avantage Toyota à Bahreïn
Charger les commentaires
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021