Toyota souhaite un LMP1 aux technologies variées pour 2020

partages
commentaires
Toyota souhaite un LMP1 aux technologies variées pour 2020
Par : Gary Watkins
23 févr. 2018 à 18:04

Dans l'optique de la future réglementation LMP1 à l'horizon 2020, Toyota souhaite que la catégorie puisse réunir des voitures capables de s'affronter tout en utilisant des technologies différentes.

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso
Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota Racing
Toyota Racing Toyota TS050 Hybrid
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Jose Maria Lopez
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso

La firme japonaise a proposé que les constructeurs soient autorisés à poursuivre le développement de leur propre technologie en LMP1, qu'elle soit hybride ou non, tout en faisant en sorte que son effet sur la performance soit limité.

"Nous voulons une incitation au développement dans plusieurs domaines, particulièrement au niveau des systèmes hybrides et des moteurs à combustion, mais nous acceptons et faisons des propositions pour vraiment limiter l'impact de ce développement", explique à Motorsport.com le directeur technique de Toyota, Pascal Vasselon.

Sur fond de départs successifs d'Audi puis Porsche, le Français admet que le niveau actuel de la technologie en LMP1 est devenu intenable et n'est plus "viable", ajoutant que les concurrents privés avaient besoin des armes nécessaires leur permettant de mettre en place "un package qui apporte un niveau de performance correct".

À cet égard, Pascal Vasselon considère l'Équivalence de Technologie (EoT) comme pouvant être l'outil idéal afin d'équilibrer des différences créées par les caractéristiques technologies choisies. Il s'agit d'ailleurs d'un système qui sera utilisé ces deux prochaines saisons pour niveler les temps au tour entre les prototypes TS050 Hybrid et les prototypes privés ne disposant pas d'hybridation.

Le mois dernier, le président de l'ACO Pierre Fillon avait suggéré la possibilité d'une réglementation mettant en avant plus de puissance venant du moteur à combustion, et moins venant des systèmes hybrides. Si Toyota est ouvert à des compromis, il n'est toutefois pas question d'en arriver à des solutions trop radicales sur ce point.

"Je ne pourrais pas imaginer une catégorie reine au Mans où tout est gelé et où il n'y a qu'une seule spécification de voiture", insiste Pascal Vasselon. "Ce n'est pas ce que nous attendons du Mans, et j'espère que ce n'est pas vers ça que Le Mans veut aller." 

Propos recueillis par Gary Watkins

Article suivant
Le WEC devait "mettre Le Mans à sa bonne place"

Article précédent

Le WEC devait "mettre Le Mans à sa bonne place"

Article suivant

Kubica va refaire des tests avec Manor en LMP1

Kubica va refaire des tests avec Manor en LMP1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Équipes Toyota Racing
Auteur Gary Watkins