Toyota s'offre la pole position des 6 Heures de Spa !

Kamui Kobayashi signe la première pole position d'une Hypercar en Championnat du monde d'Endurance ! La Toyota GR010 Hybrid #7 devance d'une courte tête la #8 au terme des qualifications des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Toyota s'offre la pole position des 6 Heures de Spa !

Les températures sont très fraîches à Spa-Francorchamps, théâtre de la première manche de la saison 2021 du Championnat du monde d'Endurance, lorsque débutent les séances qualificatives. Cette année, la discipline a décidé de revoir sa copie concernant le format des qualifications. Les deux séances de vingt minutes et les temps moyens font désormais place à deux séances de dix minutes où un seul pilote sera chargé de signer le tour le plus rapide. 

Les Toyota GR010 Hybrid, en tête de la dernière séance d'essais libres, sont les premières à couper la ligne de chronométrage. Kamui Kobayashi, dans la #7, prend l'avantage sur la #8 pilotée par Kazuki Nakajima : 2'00"747, ce sont deux secondes de mieux que ce qui a été vu cet après-midi ! L'Oreca #22 d'United Autosports, première LMP2, se classe troisième du classement provisoire, à plus de deux secondes de la marque de Kobayashi.

À moins de trois minutes du drapeau à damier, certaines LMP2 s'engagent dans un deuxième tour lancé tandis que Toyota se contente d'une unique tentative. Coincée au stand en début de séance, l'Alpine A480 #36 est l'un des derniers prototypes à prendre la piste. Mais l'effort de Nicolas Lapierre ne lui permet pas de décrocher la troisième place ! Celle-ci est conservée par United Autosports, Filipe Albuquerque ayant amélioré sa première marque pour établir un 2'02"404.

Lire aussi :

Le loup Porsche sort du bois 

Lors de la séance réservée aux GT, les GTE Am sont les premières à s'élancer. Cependant, l'action est interrompue au bout de quelques minutes. La Porsche #77 de Proton Competition, confiée à Christian Ried, part en toupie au sommet du Raidillon et heurte violemment le mur de pneus. La 911 RSR-19 est totalement détruite, la direction de course brandit le drapeau rouge.

Une fois le mur réparé et les débris nettoyés, la séance est relancée avec moins de sept minutes pour signer un tour chronométré. Mais au bout de quelques secondes de drapeau vert... nouveau drapeau rouge ! Dans une figure identique à celle ayant provoqué la première interruption, la Porsche #56 de Team Project 1 s'écrase à son tour contre le mur de pneus du Raidillon. Le fond de grille sera donc occupé par deux 911 RSR-19.

La troisième relance est la bonne. Kévin Estre signe le meilleur temps en GTE Pro en 2'11"219. La Porsche #92 creuse un écart de plus d'une seconde avec le deuxième du classement, la Ferrari #52 de Miguel Molina. Suivent la Porsche #91 et la Ferrari #51. La Porsche #33 de TF Sport, pilotée par Ben Keating, se classe sixième de la séance et première au sein des GTE Am (2'14"660).

Les 6 Heures de Spa s'élanceront samedi 1er mai à 13h30, après les essais et les qualifications prévus jeudi et vendredi. Toutes les séances sont à suivre en direct sur Motorsport.tv.

Classement Hypercar - LMP2

P. Pilotes Voiture Classe Temps moyen Écart
1 United Kingdom Mike Conway
Japan Kamui Kobayashi
Argentina José María López
Toyota GR010 - Hybrid HYPERCAR 2'00.747  
2 Switzerland Sébastien Buemi
Japan Kazuki Nakajima
New Zealand Brendon Hartley
Toyota GR010 - Hybrid HYPERCAR 2'01.266 0.519
3 United Kingdom Philip Hanson
Switzerland Fabio Scherer
Portugal Filipe Albuquerque
Oreca 07 LMP2 2'02.404 1.657
4 Brazil André Negrao
France Nicolas Lapierre
France Matthieu Vaxiviere
Alpine A480 HYPERCAR 2'02.652 1.905
5 Russian Federation Roman Rusinov
Argentina Franco Colapinto
Netherlands Nyck de Vries
Aurus 01 LMP2 2'02.984 2.237
6 Netherlands Frits van Eerd
Netherlands Giedo van der Garde
Netherlands Job van Uitert
Oreca 07 LMP2 2'03.435 2.688
7 Switzerland Esteban Garcia
France Loïc Duval
France Norman Nato
Oreca 07 LMP2 2'03.475 2.728
8 United States John Falb
Portugal Rui Andrade
Spain Roberto Merhi
Aurus 01 LMP2 2'03.485 2.738
9 Indonesia Sean Gelael
Belgium Stoffel Vandoorne
United Kingdom Tom Blomqvist
Oreca 07 LMP2 2'03.516 2.769
10 Mexico Roberto Gonzalez
Portugal António Félix da Costa
United Kingdom Anthony Davidson
Oreca 07 LMP2 2'03.625 2.878

Classement GTE Pro - GTE AM

P. Pilotes Voiture Classe Temps moyen Écart
1 France Kévin Estre
Switzerland Neel Jani
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 2'11.219  
2 Brazil Daniel Serra
Spain Miguel Molina
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 2'12.351 1.132
3 Italy Gianmaria Bruni
Austria Richard Lietz
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 2'12.370 1.151
4 Italy Alessandro Pier Guidi
United Kingdom James Calado
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 2'12.443 1.224
5 Spain Antonio Garcia
United Kingdom Oliver Gavin
Chevrolet Corvette C8.R LMGTE PRO 2'13.106 1.887
6 United States Ben Keating
Dylan Pereira
Brazil Felipe Fraga
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 2'14.660 3.441
7 Canada Paul Dalla Lana
Brazil Augusto Farfus
Brazil Marcos Gomes
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 2'15.615 4.396
8 Indonesia Andrew Haryanto
Germany Marco Seefried
Belgium Alessio Picariello
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 2'16.319 5.100
9 Switzerland Thomas Flohr
Italy Francesco Castellacci
Italy Giancarlo Fisichella
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 2'16.367 5.148
10 France François Perrodo
Denmark Nicklas Nielsen
Italy Alessio Rovera
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 2'17.560 6.341

partages
commentaires

Voir aussi :

Toyota "surpris" par la décision du WEC de ne pas ralentir les LMP2 à Spa
Article précédent

Toyota "surpris" par la décision du WEC de ne pas ralentir les LMP2 à Spa

Article suivant

Le WEC ne modifiera plus les performances des LMP2 en 2021

Le WEC ne modifiera plus les performances des LMP2 en 2021
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021