WEC
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
23 jours
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
58 jours

Toyota et Porsche dos à dos avant le verdict de Spa

partages
commentaires
Toyota et Porsche dos à dos avant le verdict de Spa
Par :
5 mai 2017 à 06:30

Les premiers essais libres ont tourné à l'avantage de Toyota à Spa-Francorchamps, mais Porsche est à un souffle, et bien malin celui qui pourra prédire l'issue du week-end, aussi bien en qualifications qu'en course.

#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi
#2 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Earl Bamber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Neel Jani, Andre Lotterer, Nick Tandy

B.D., Spa-Francorchamps - On savait les prévisions météorologiques difficiles à faire avec exactitude à Spa-Francorchamps, cela s'est vérifié jeudi. Alors que la pluie était attendue comme grande perturbatrice de cette première journée, il n'en a rien été. Le temps était certes humide, frais et venteux, et il y a bien eu quelques gouttes, mais malgré cela, les deux séances d'essais libres se sont déroulées dans de bonnes conditions et sur une piste sèche. "Cela nous a permis d'effectuer une préparation très productive pour la course de samedi, pour laquelle nous n'attendons pas de pluie", se satisfait Andreas Seidl, team principal de Porsche LMP1.

Dans les rangs du constructeur allemand, on parlait jeudi soir d'une première journée prometteuse. Les 919 Hybrid avaient déjà surpris à Silverstone, en tenant tête à Toyota en course malgré un kit aéro à faible appui ; il en va de même à Spa, sur un tracé où le désavantage est atténué face à des prototypes nippons qui ont conservé leur package aéro à fort appui. "Les deux voitures ont roulé sans aucun problème", souligne Seidl. "Avec notre package aéro, nous sommes très compétitifs ici. Nos longs relais étaient prometteurs, et les pilotes sont heureux de l'équilibre de la voiture."

La préparation a été studieuse et l'équipe a également pu se concentrer sur l'évaluation des pneumatiques, avec une comparaison directe entre deux types de gommes. Les données récoltées aideront à faire un choix, tandis que les qualifications de ce vendredi pourraient être bien plus serrées qu'à Silverstone. "Nous avons vraiment fait un pas en avant, car nous avons trouvé quelque chose qui pourrait nous aider", prévient même Neel Jani, qui a effectué une simulation de qualifications.

La condition est toutefois de passer à nouveau à travers les gouttes à l'heure de l'exerice du tour rapide, sans quoi "tout le monde fera face à des surprises concernant le set-up des voitures", prévient André Lotterer. La sérénité de Porsche lors de ce premier jour est en tout cas visible, avant d'entrer dans la phase où il faudra la concrétiser en résultat.

Court avantage pour Toyota

Chez Toyota, l'arrivée de la troisième voiture reste l'événement de ce week-end belge, et il y a clairement deux programmes : celui des deux voitures habituelles du WEC, avec le kit "high downforce", et celui de la #9 de Sarrazin-Lapierre-Kunimoto, qui prépare les 24 Heures du Mans avec le kit "low downforce".

Lors des deux séances d'essais libres, c'est à chaque fois la TS050 Hybrid #7 qui s'est emparée du meilleur chrono, le matin grâce à Mike Conway, l'après-midi par l'intermédiaire de Kamui Kobayashi. Les deux hommes sont seuls à se partager le volant, suite au forfait annoncé jeudi matin de José María López.

"Porsche n'est pas loin derrière, c'est une bagarre serrée", prévient Conway, qui ne peut que constater l'écart infime qui sépare les deux équipes, avec notamment 36 millièmes d'écart lors des EL2. "Nous essayons encore d'optimiser le set-up pour la course, donc il y a encore du travail à faire, mais nous avons pris un départ positif. C'était productif et nous avons récolté beaucoup de données."

Article suivant
EL2 - Kobayashi maintient Toyota en tête, Porsche reste menaçant

Article précédent

EL2 - Kobayashi maintient Toyota en tête, Porsche reste menaçant

Article suivant

EL3 - Toyota place ses pions avant les qualifications

EL3 - Toyota place ses pions avant les qualifications
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Équipes Toyota Racing , Porsche Team Boutique
Auteur Basile Davoine