WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
6 jours

Toyota juge "ridicule" le retard du futur règlement

partages
commentaires
Toyota juge "ridicule" le retard du futur règlement
Par :
4 mai 2019 à 09:39

Directeur de l'équipe Toyota en LMP1, Rob Leupen a qualifié de "ridicule" le retard pris dans la publication finale du futur règlement 2020-2021 en FIA WEC. Et le constructeur japonais semble désormais accentuer la pression et la menace d'un départ.

L'Automobile Club de l'Ouest et la FIA ont indiqué à la presse au mois de mars dernier, lors des 1000 Miles de Sebring, que la future réglementation était sur le point d'être adoptée. La confirmation venait alors de tomber quant à l'ouverture de la catégorie à des hypercars issues de la route, afin d'accroître l'attractivité pour les constructeurs.

Cependant, il n'y a pas eu de nouvelles annonces ce week-end à Spa, et aucune officialisation n'est attendue avant les 24 Heures du Mans, soit 14 mois avant le début du championnat 2020-2021. Directeur général du WEC, Gérard Neveu a reconnu jeudi en conférence de presse que cette situation le rendait "impatient", mais a refusé de donner des détails supplémentaires quant aux discussions.

Lire aussi :

Dans les rangs de Toyota, Rob Leupen a laissé entendre que le constructeur nippon était prêt à s'engager avec le règlement 2020-2021 tel qu'il avait été annoncé en décembre dernier, soit avec des prototypes Hypercars reprenant les codes stylistiques de chaque marque. Mais le retard pris depuis commencerait à avoir une incidence sur les projections budgétaires du groupe.

"Il est tard", déplore Rob Leupen. "Lorsque nous parlons de rentabilité autour du règlement 2020-2021, mes budgets sont sous pression car les choses ne sont pas décidées. Nous avons moins de temps, mais celui pour faire la voiture n'est pas réduit. Nous devons donc avoir plus de personnes en même temps pour faire le travail. Ce n'est pas rentable. C'est ridicule."

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi

"Nous avions une réglementation en décembre, qui d'après moi était bien pensée. D'accord, il n'y a pas eu de nouveaux concurrents pour s'engager à ce moment-là, donc c'était mieux de voir comment on pouvait les accommoder. On s'était mis d'accord pour aller vers une règlementation prototype et hypercar, et il y avait alors une Balance de Performance qui s'imposait. Nous étions d'accord sur tout ça."

"Nous voulons de la concurrence. Si d'autres constructeurs veulent utiliser leurs voitures de route, qu'il en soit ainsi, mais nous n'avons pas vu ça comme étant quelque chose de rentable [par rapport à un prototype entièrement conçu depuis zéro]. C'est un peu triste que nous ne puissions pas confirmer notre participation. Ce que je comprends, c'est que la prochaine réunion du Groupe de travail technique est le 16 mai. Ensuite, nous approcherons d'une date butoir."

Un nouveau report serait fatal...

Toyota se montre d'ores et déjà très clair qu'un nouveau report de la future réglementation ne pourrait pas être accepté par la marque, qui n'a par ailleurs aucune envie d'exploiter son actuelle TS050 Hybrid au-delà de la saison prochaine. "Nous n'avons pas l'intention de continuer avec cette voiture après la saison 2019-2020 et dans les circonstances actuelles", prévient Rob Leupen.

De la même manière, l'idée de voir le projet Hypercar finalement abandonné pour ouvrir la voie à une catégorie GTE "premium" ferait l'objet d'un refus catégorique côté japonais. "J'ai entendu les rumeurs, mais pour nous ce n'est pas une option. Nous ne sommes pas dans les discussions à ce sujet. Ce n'est pas [discuté] chez Toyota. Nous n'avons pas de voiture GTE. La [Lexus] LFA est vieille, la Supra n'est pas dans cette catégorie. Ce serait la fin pour nous."

Propos recueillis par Jamie Klein  

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Jose Maria Lopez, Kamui Kobayashi

Article suivant
Le circuit de Spa s'est réveillé sous la neige

Article précédent

Le circuit de Spa s'est réveillé sous la neige

Article suivant

La Toyota d'Alonso-Buemi-Nakajima brave la neige et s'impose à Spa

La Toyota d'Alonso-Buemi-Nakajima brave la neige et s'impose à Spa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 heures du Mans , WEC
Équipes Toyota Racing
Auteur Basile Davoine