WEC
C
Algarve
04 avr.
Course dans
31 jours
C
6H de Spa-Francorchamps
01 mai
Course dans
58 jours
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
136 jours
C
6H de Fuji
26 sept.
Course dans
206 jours
C
6H de Bahreïn
20 nov.
Course dans
261 jours

Toyota aurait souffert à la régulière contre Rebellion

Toyota s'attendait à être repoussé dans ses derniers retranchements par Rebellion à Bahreïn, mais le chaos du départ a finalement préservé le constructeur japonais d'un tel duel.

Toyota aurait souffert à la régulière contre Rebellion

Si Toyota a renoué avec le succès et signé à Bahreïn un doublé somme toute confortable, le clan japonais estime que ça n'aurait pas été le cas sans les problèmes rencontrés par Rebellion. L'équipe suisse a perdu gros dans un accrochage au départ, puis à cause de problèmes de boîte de vitesses qui pourraient être liés à cet incident. "Sans leur arrêt au stand pour le passage des rapports, ça aurait été serré", assure Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota. "Nous aurions gagné de justesse, vraiment de peu."

Lire aussi :

Même après le tête-à-queue, et sans les problèmes de boîte, la Rebellion de Senna-Menezes-Nato aurait constitué une menace selon les estimations de Toyota. Au final, l'écart sur la ligne d'arrivée était de trois tours, dû à l'arrêt impromptu mais certainement pas au rythme affiché. "En moyenne, ils étaient vraiment plus rapides, mais pas de beaucoup, et nous étions plus rapides dans les stands", précise Pascal Vasselon. "Nous nous attendions à être plus lents [que Rebellion], mais c'était une marge que nous pensions pouvoir récupérer si nous faisions une course parfaite. Signer un doublé n'était pas ce que nous attendions, mais c'est l'objectif que nous avions donné à l'équipe."

En revanche, il n'y a pas eu de match entre les deux TS050 Hybrid, la #7 de Conway-Kobayashi-López s'étant échappée d'entrée. Pour la voiture sœur de Buemi-Hartley-Nakajima, la zizanie semée par Charlie Robertson au départ a eu des conséquences. Sébastien Buemi a dû éviter l'accrochage mais a tout de même subi un contact avec le proto LMP2 de United Autosports. "J'ai piloté avec les dégâts, donc j'ai détruit les pneus, ce qui a rendu le deuxième relais vraiment dur", explique le Suisse.

Plus tard dans la course, Kazuki Nakajima a subi un léger contact avec une GTE dans le trafic, qui a endommagé une partie de la voiture ainsi que le fond plat. Toyota a tenté un pari en chaussant les pneus tendres lorsque Buemi a repris le volant dans la cinquième heure, en vain. "Nous étions à 1'15 donc nous avons tenté les tendres", confirme Buemi. "Nous espérions que ça puisse fonctionner, mais ça n'a pas été le cas, c'est comme ça. La course a mal tourné pour nous après seulement 500 mètres. Nous avons connu une mauvaise journée, mais nous avons tout de même réussi à terminer deuxième."

Propos recueillis par Gary Watkins  

partages
commentaires
Senna en colère : "Ce type a détruit notre course"

Article précédent

Senna en colère : "Ce type a détruit notre course"

Article suivant

Toyota a testé trois rookies malgré la pluie à Bahreïn

Toyota a testé trois rookies malgré la pluie à Bahreïn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Sakhir
Pilotes Sébastien Buemi
Équipes Toyota Gazoo Racing WEC
Tags lmp1 , pascal vasselon
Auteur Basile Davoine
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021
Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail Prime

Les moteurs de l'Hypercar Peugeot expliqués en détail

Quelques heures après avoir dévoilé leurs choix techniques pour leur Hypercar en Championnat du monde d'Endurance, avec un moteur V6 biturbo de 2,6 litres associé à un moteur électrique développant 200 kW sur l'essieu avant, les dirigeants de Peugeot se sont exprimés en profondeur sur leur concept auprès de la presse française.

WEC
15 déc. 2020
Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or Prime

Le retour inattendu d'Audi, promesse d'un nouvel âge d'or

Audi a annoncé travailler sur un retour aux 24 Heures du Mans : on pourrait donc enfin assister à la lutte que l'on avait espérée en 2012, entre le constructeur allemand, Peugeot et Toyota. Ce choix vient aussi crédibiliser la formule LMDh, dans laquelle d'autres marques pourraient s'engouffrer ultérieurement.

WEC
2 déc. 2020