Toyota : "Notre voiture est parfaitement légale"

partages
commentaires
Toyota :
Par : Basile Davoine
6 mai 2017 à 10:22

Le constructeur japonais réfute en bloc la suspicion qui serait née chez Porsche, autour de la légalité contestée du concept aérodynamique utilisé à l'arrière de la TS050 Hybrid.

#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Mike Conway, Kamui Kobayashi
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#9 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Stéphane Sarrazin, Yuji Kunimoto, Nicolas Lapierre
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid: Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima

B.D., Spa-Francorchamps - Il est apparu à Spa-Francorchamps que Porsche aurait demandé une clarification du règlement technique, suspectant Toyota d'être dans l'illégalité sur le plan aérodynamique avec sa TS050 Hybrid. C'est ce qui se passe à l'arrière du prototype nippon qui interrogerait son rival en LMP1.

Rien n'a été officiellement communiqué quant à ce dossier éventuellement ouvert du côté des instances dirigeantes du FIA WEC, mais dans les rangs du constructeur japonais, on affiche une sérénité qui ne doit laisser aucune place au doute. "Je ne peux pas croire à un seul point qui pourrait être mis en doute", assure à Motorsport.com le directeur technique de Toyota, Pascal Vasselon. "Notre voiture est parfaitement légale, il n'y a pas de discussion."

Pascal Vasselon s'appuie notamment sur les procédures d'homologation, qui impliquent des discussions régulières avec la FIA et l'ACO pour vérifier si les concepts aérodynamiques imaginés sont conformes. Pour cette saison, les échanges ont débuté dès juillet 2016.

"Depuis, nous avons eu trois ou quatre réunions, où nous avons montré étape par étape ce que nous faisions", ajoute le Français. "Donc quand la date finale d'homologation est arrivée, la FIA et l'ACO n'ont eu aucune surprise. Nous discutons déjà actuellement de la légalité de notre concept pour l'année prochaine."

Chez Toyota, on assure ignorer quel concept est précisément remis en cause par Porsche, mais on y voit le fruit d'une concurrence rude, qui prouve que le travail effectué pour se hisser au niveau du constructeur allemand porte ses fruits. "Quand des choses comme ça arrivent, c'est généralement une bonne nouvelle, car ça veut dire que nous avons fait du bon travail", estime Vasselon.

Ces derniers jours, on a pu entendre parler de la suspicion de Porsche quant à l'utilisation d'un double diffuseur, mais Pascal Vasselon a balayé cette possibilité d'un revers de main.

Propos recueillis par Gary Watkins

Article suivant
Toyota ne s'attendait pas à des chronos si rapides

Article précédent

Toyota ne s'attendait pas à des chronos si rapides

Article suivant

H+3 - À Spa, Toyota prend la main mais de peu

H+3 - À Spa, Toyota prend la main mais de peu
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WEC
Événement Spa-Francorchamps
Lieu Spa-Francorchamps
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités