Un week-end solide pour Aston Martin à domicile

S'il n'a pu contrer l'hégémonie Ferrari à Silverstone, le constructeur britannique a signé sur ses terres un podium en GTE Pro, et un autre en GTE Am.

Un week-end solide pour Aston Martin à domicile
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Marco Sorensen, Darren Turner, Nicki Thiim
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Marco Sorensen, Darren Turner, Nicki Thiim
#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Marco Sorensen, Darren Turner, Nicki Thiim
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Richie Stanaway, Jonathan Adam, Fernando Rees
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Marco Sorensen, Jonathan Adam, Fernando Rees
#98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda
#98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE: Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda
#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE : Marco Sorensen, Jonathan Adam, Fernando Rees
Charger le lecteur audio

Le week-end n'avait pourtant pas commencé de la meilleure manière pour le clan Aston, relégué dans la deuxième partie du classement à l'issue des qualifications, la n°97 de l'équipage Fernando Rees, Richie Stanaway et Jonathan Adam signant le cinquième temps des GTE Pro, et le dixième temps du GTE, juste devant la voiture sœur n°95 du trio Nicki Thiim, Marco Sorensen et Darren Turner.

Pourtant, en course, la n°95 remontait patiemment les positions, pointant même au second rang en fin de course avant d'être dépassé par la Ferrari n°51 à l'occasion de la dernière salve de ravitaillement : Thiim, Sorensen et Turner décrochaient finalement la troisième marche du podium.

"Ce fut un gros changement par rapport aux qualifications et, après avoir pris le départ au volant de la n°95, j'ai passé deux bonnes heures dans la voiture", explique Darren Turner. "La voiture a fonctionné parfaitement et je suis à la fois heureux et enthousiaste au sujet des performances des nouveaux pneus Dunlop. Avec la stratégie qui a joué en notre faveur, et Nicki, Marco et moi qui avons évité les pièges en piste, nous avons pu tracer notre voie jusqu'au podium".

Moins de réussite pour la n°97, qui a dû renoncer lors de la dernière heure en raison d'un problème moteur.

Satisfaction également pour Aston en GTE Am, avec la deuxième place pour l'Aston Martin Vantage n°98 du trio Paul Dalla Lana, Pedro Lamy et Mathias Lauda. Les trois hommes avaient pourtant connu des qualifications difficiles et étaient contraints de s'élancer en queue de peloton, mais une stratégie optimale basée sur des doubles relais leur permettait de remonter rapidement dans la hiérarchie, pour terminer au second rang de la catégorie derrière la Ferrari de tête.

Déjà vainqueur en ELMS

Deux podiums qui complétait un week-end solide pour Aston Martin, déjà vainqueur le samedi en catégorie GTE de la manche d'ouverture de l'European Le Mans Series à Silverstone avec la n°99 d'Andrew Howard, Alex McDowall et l'omniprésent Darren Turner, alors que la n°96 concluait au troisième rang avec l'équipage Roald Goethe, Stuart Hall et Richie Stanaway.

Aston retrouvera dans trois semaines le tracé de Spa, deuxième manche du championnat WEC, le circuit belge ayant été le théâtre de la seule victoire du constructeur britannique en 2015.

partages
commentaires
Alpine au pied du podium à Silverstone
Article précédent

Alpine au pied du podium à Silverstone

Article suivant

Des débuts encourageants en WEC pour la Ford GT

Des débuts encourageants en WEC pour la Ford GT
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021