Une année de transition pour Porsche en GT

La Porsche 911 RSR semi-officielle du Dempsey Proton Racing défendra cette saison les couleurs du constructeur de Stuttgart, qui a stoppé son implication officielle en GT cette saison.

Une année de transition pour Porsche en GT

Après tout raflé en GTE Pro l'an passé, avec le titre pilotes (avec Richard Lietz), le titre constructeurs et le titre par équipes, Porsche a stoppé son implication officielle dans la catégorie cette saison – hormis lors des prochaines 24 Heures du Mans -, pour mieux se concentrer sur son programme LMP1. La marque de Stuttgart sera tout de même représentée de manière semi-officielle par le Team Dempsey Proton Racing.

Animatrice du GTE Am l'an passé, la structure germano-américaine saute ainsi le pas en GTE Pro cette année, avec l'appui technique de Porsche, et les deux pilotes officiels, Richard Lietz – le champion en titre -, et son compère Michael Christensen.

Les deux hommes, qui piloteront une nouvelle évolution de la 911 RSR, auront la lourde tâche de défendre les couleurs de la marque allemande face aux armadas officielles comme Aston Martin Racing, Ford Ganassi Racing ou encore Ferrari AF Corse.

"Après notre saison triomphale en 2015, lors de laquelle nous avons remporté trois titres en GT, 2016 est une année de transition en WEC pour Porsche", explique le Dr Frank-Steffen Walliser, directeur de la compétition chez Porsche. "Nous ne nous alignons pas en tant qu'équipe officielle dans la série, mais nous supporterons notre équipe cliente, le Dempsey Proton Racing, un partenaire fidèle et victorieux pour Porsche depuis de nombreuses années."

"Cette structure a remporté le titre GT en European Le Mans Series en 2009 et 2010 avec la 911 GT3 RSR", poursuit Walliser. "Malgré la rude compétition qui nous attend, je suis confiant dans le fait que le Dempsey Proton Racing, avec nos pilotes d'usine Richard Lietz et Michael Christensen, seront capables de créer de belles surprises cette année."

"Notre plus gros challenge pour les premières courses sera de nous familiariser aussi vite que possible avec notre nouvelle équipe, et de travailler au mieux pour produire la meilleure performance possible en piste", ajoute Richard Lietz.

"Nous saurons vraiment où nous nous situons après Silverstone", continue le pilote autrichien. "En tant que champions en titre, avec notre technologie éprouvée, nous sommes prêts à faire face à la rude concurrence des autres constructeurs. Nous nous attendons à de beaux duels."

Quatre 911 RSR au départ

Alors que la 911 RSR du Dempsey Proton Racing défendra seule les couleurs de Porsche en GTE Pro, trois autres voitures représenteront la marque de Stuttgart en GTE Am : celle de l'équipe KCMG, où l'on retrouvera un autre pilote d'usine, Wolf Henzler, associé à Christian Ried et Joel Camathias, celle du Gulf Racing, avec les Britanniques Michael Wainwright, Adam Carroll et Ben Barker, et enfin celle du Abu Dhabi Proton Racing, avec Khaled Al Qubaisi, David Heinemeier Hansson et un autre pilote d'usine, l'Américain Patrick Long, absent toutefois à Silverstone en raison de son implication en IMSA le même weekend à Long Beach, et qui sera remplacé par le pilote Porsche Junior Klaus Bachler pour l'ouverture du WEC à Silverstone.

partages
commentaires
Leena Gade va quitter Audi Sport après Le Mans

Article précédent

Leena Gade va quitter Audi Sport après Le Mans

Article suivant

EL1 - Porsche au rendez-vous

EL1 - Porsche au rendez-vous
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021