Une série victorieuse impossible à défendre pour Toyota ?

Les 6 Heures de Fuji auront inévitablement une saveur particulière pour Toyota ce week-end, puisque le constructeur nippon évoluera à domicile.

Néanmoins, les performances récentes de la TS040 Hybrid ne laissent pas espérer grand-chose pour l’équipe, qui espère renouer avec le podium d’ici la fin de la saison. 

Ces trois dernières années, Toyota a brillé comme jamais au pied du Mont Fuji, avec la victoire à la clé en 2012, 2013 et 2014 ! Une série d’invincibilité qu’il sera très compliqué de maintenir, mais que l’équipe tentera de défendre avec humilité, sachant une nouvelle fois qu’il faudra attendre les éventuels faux-pas ou problèmes de Porsche et Audi, sans en commettre soi-même. 

"En tant que course à domicile, courir sur le Fuji Speedway est toujours un moment fort de l’année pour notre équipe", insiste Toshio Sato, Président de Toyota LMP1. "Nous recevons un fantastique soutien des fans japonais, qui nous font sentir que nous sommes les bienvenus. Notre centre technique Higashi-Fuji, où notre groupe motopropulseur hybride est développé, est très proche du Fuji Speedway. Ce week-end est donc une vraie chance pour ces collègues de voir leur voiture en piste."

Les yeux vers le ciel…

Avec un seul podium cette saison, décroché par le trio Buemi-Davidson-Nakajima à Silverstone, Toyota mange son pain noir en 2015. Les regards et le travail sont déjà tournés vers 2016 depuis plusieurs semaines, mais le tracé de Fuji aura peut-être de quoi apporter un peu de réconfort. 

"Je sais que ce sera difficile d’enchainer sur une nouvelle victoire une année supplémentaire, mais on ne sait jamais", précise Anthony Davidson. "La météo peut être imprévisible à Fuji à cette époque de l’année et des conditions humides pourraient faire pencher les choses en notre faveur. Nous saisirons toutes les éventuelles opportunités qui se présenteraient à nous."

L’évènement sera un peu plus particulier encore pour Kazuki Nakajima, qui évoluera également devant ses propres fans. 

"C’est fantastique de piloter une LMP1 devant les fans japonais sur un circuit comme Fuji, dont l’histoire est liée aux courses d’endurance. Fuji est l’un de mes circuits préférés et j’ai de nombreux bons souvenirs là-bas, y compris ma première victoire en WEC pour notre retour en 2012", raconte le pilote japonais. "C’est un circuit que je connais très bien et sur lequel je suis généralement assez à l’aise. Cette saison, j’ai déjà terminé sur le podium là-bas, à l’occasion de la course de Super Formula en juillet dernier."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WEC
Événement Fuji
Circuit Fuji International Speedway
Pilotes Anthony Davidson , Alexander Wurz , Stéphane Sarrazin , Mike Conway , Kazuki Nakajima , Sébastien Buemi
Équipes Toyota Racing
Type d'article Preview
Tags endurance, fuji speedway, japon, lmp1