La victoire au Mans va-t-elle se jouer sur la "politique" ?

Interrogés par Motorsport.com, certains pilotes Toyota redoutent l'effet que pourrait avoir la mise à niveau du LMP1 vis-à-vis de la nouvelle réglementation Hypercar...

La victoire au Mans va-t-elle se jouer sur la "politique" ?

La saison dernière, la Toyota TS050 Hybrid a tiré sa révérence après avoir dominé le Championnat du monde d'Endurance pendant deux ans en l'absence d'autres constructeurs majeurs. Le constructeur nippon se tourne désormais vers la nouvelle réglementation Le Mans Hypercar, avec des voitures qui seront nettement plus lentes que les LMP1. Or, celles-ci resteront en course dans la catégorie reine en 2021, où Alpine engagera justement une Rebellion R-13 rebadgée.

Lire aussi :

Le LMP1 était déjà le théâtre d'une Équivalence de Technologie permettant de rapprocher les prototypes privés des bolides hybrides ; la FIA aura désormais la lourde tâche d'éviter que Toyota ne soit complètement distancé par Alpine, via une Balance de Performance. Ce contexte est fortement redouté par les pilotes de la marque nippone.

"Je pense que [Le Mans] va être très différent", estime Kazuki Nakajima auprès de Motorsport.com. "Ils ont une voiture qui peut finir 24 heures sans problème, ils ont une bonne fiabilité. Puis ça dépendra vraiment de l'EoT (sic) entre eux et nous. Ce sera plus difficile pour nous car notre vitesse est limitée de toute façon, mais la leur dépend vraiment de l'EoT."

"Côté vitesse, nous avons le potentiel pour être exactement au même niveau [grâce à la BoP], donc je pense que l'an prochain, ce sera une vraie course. Mais je ne sais pas si c'est bien ou non. Cela dépendra vraiment de la politique. Je ne participe pas au débat, mais je comprends les deux camps. De notre côté, ce serait très injuste [d'être distancé car respectant la nouvelle réglementation], mais bien sûr [l'ACO] veut une course disputée. On verra ce qui se passera."

Quant à Kamui Kobayashi, il estime crucial de ne pas dissuader les constructeurs de rejoindre l'Hypercar, ce qui serait selon lui la conséquence d'une domination d'Alpine avec sa LMP1. "Je ne sais pas ce qu'ils vont faire pour la BoP", nous indique le Japonais. "C'est un peu bizarre, car [Alpine] est très rapide de toute façon. Nous avons perdu beaucoup de temps au tour [par rapport à la LMP1], donc je ne sais pas ce qui va se passer."

"Ce ne sera pas amusant si l'Alpine est plus rapide que nous, car personne n'ira dans la catégorie Hypercar. Je ne sais pas ce qu'ils espèrent. Pour nous, c'est une nouvelle voiture, et l'Alpine est une voiture établie, et l'équipe a de l'expérience. Malgré tout, ils n'ont toujours pas annoncé la BoP, donc je ne sais pas ce qu'ils veulent faire."

Propos recueillis par Jamie Klein 

partages
commentaires

Voir aussi :

Vandoorne de retour en WEC et aux 24H du Mans

Article précédent

Vandoorne de retour en WEC et aux 24H du Mans

Article suivant

Toyota dévoile les premières images de son Hypercar

Toyota dévoile les premières images de son Hypercar
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021