Webber excité par la lutte pour le titre mondial

L'Australien et ses deux coéquipiers sont désormais à 10 points des pilotes Audi en tête du Championnat du Monde d'Endurance.

Webber excité par la lutte pour le titre mondial
Mark Webber, Porsche Team fête sa victoire sur le podium
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Podium : les vainqueurs Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley, Porsche Team
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Podium : les vainqueurs Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley, Porsche Team
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Podium: les vainqueurs Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley, Porsche Team fêtent leur victoire sur le podium
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley

Avec une deuxième victoire en deux courses, l’équipage formé par Mark Webber, Timo Bernhard et Brendon Hartley s’est totalement remis en selle pour viser le titre mondial. Les pilotes Porsche menacent désormais très clairement Marcel Fassler, Benoit Tréluyer et Andre Lotterer, puisque dix points seulement les séparent. 

Trois semaines après une première victoire tant attendue en WEC, Webber peut se satisfaire d’avoir trouvé la clé de la réussite, alors qu’une fois encore c’est l’autre Porsche qui a essuyé les problèmes techniques. 

Pourtant, rien n’a été simple pour l’Australien et ses coéquipiers, pénalisés à la mi-course après un arrêt au stand non réglementaire. Un mécanicien est en effet intervenu sur la 919 Hybrid pendant le ravitaillement carburant, ce qui est strictement interdit. Webber a également connu un moment "embarrassant" lorsqu'il a manqué son box lors d'un arrêt au stand, obligeant ses mécaniciens à venir le récupérer quelques mètres plus loin. 

"Timo et Brendon ont été incroyables, en pilotant vraiment bien, alors avec trois courses encore à venir ça va être très intéressant", promet Webber quant à la lutte finale pour le titre. "On peut voir comment les Audi prennent des risques, c’est génial. Ils sont là depuis très longtemps, et nous avons apporté une mentalité vraiment agressive à la course en endurance, dans tous les domaines, que ce soit pour les arrêts au stand ou autre chose."

Cette fois, Webber a eu la lourde responsabilité de prendre le départ de l’épreuve. Profitant d’une pole position placée à l’intérieur sur le Circuit des Amériques, il a fait parler son expérience pour subtiliser le commandement à la voiture soeur de Neel Jani au premier virage. 

"Neel et moi avons eu une discussion avant la course", raconte-t-il. "Il était sur la ligne, ce qui était bien, alors que je suis allé freiner à l’extérieur. Nous savions que nous devions nous méfier des Audi aussi bien que de nous-mêmes. J’ai vu où il a freiné et j’ai pensé que je pouvais y aller. J’ai décidé d’aller vers l’extérieur et je savais que l’adhérence était bonne même s’il y a beaucoup de sorties ici. Ca a bien fonctionné." 

"J’étais vraiment heureux de mon premier relais, et cela nous a aidés. Quand on a un peu de marge, ça aide les autres pilotes ensuite."

partages
commentaires
Championnat - Les classements après les 6 Heures du COTA

Article précédent

Championnat - Les classements après les 6 Heures du COTA

Article suivant

Porsche frappe encore en GTE

Porsche frappe encore en GTE
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021