Webber place les LMP1 presque au niveau des F1

partages
Webber place les LMP1 presque au niveau des F1
Par : Benjamin Vinel
29 mai 2015 à 10:00

 #17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#17 Porsche Team 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Mark Webber Red Bull Racing RB9
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Podium : les troisièmes Mark Webber, Timo Bernhard, Brendon Hartley

C'est après une fructueuse carrière de 217 Grands Prix, ponctuée par neuf victoires et 42 podiums, que Mark Webber a pris sa retraite de Formule 1 pour se lancer dans l'aventure du Championnat du Monde d'Endurance.

Par conséquent, qui de mieux placé que l'actuel pilote Porsche pour évaluer les points communs et les différences entre les deux disciplines? D'autant que Webber a connu plusieurs ères de la F1, des V10 aux V8, des ravitaillements aux pleins d'essence, de Minardi à Red Bull. La préparation physique demeure-t-elle un aspect important de l'entraînement des pilotes en WEC, par rapport à la F1?

"Lors des dernières années, en F1, cela devenait plus facile physiquement de toute façon," estime Webber, répondant à des questions de fans pour le Circuit de Yas Marina. "La course est assez longue, les relais sont assez longs, j'ai fait 3h50 au Mans l'an dernier. J'étais au top de ma forme physique au milieu des années 2000 quand les voitures étaient vraiment difficiles à maîtriser en Formule 1. Il fallait vraiment des épaules solides!"

Au milieu des années 2000, il fallait vraiment des épaules solides!

Mark Webber

Selon l'ancien pilote Red Bull, le pilotage d'une F1 est désormais très proche de celui d'une LMP1.

"Cela dépend de quelle année de F1 on parle," précise-t-il. "Dans les années 2000, les voitures étaient très agressives, largement devant les LMP1. Maintenant, c'est plus proche. La vitesse de passage en courbe est très impressionnante dans la Porsche, tout comme la vitesse de pointe, il nous manque juste un peu de temps au tour parce que la voiture est un peu plus lourde qu'une Formule 1."

Avec ses coéquipiers Timo Bernhard et Brendon Hartley, Webber a obtenu des résultats mitigés en ce début de saison 2015 : deux pole positions qui n'ont abouti que sur une troisième place à Spa-Francorchamps et un abandon à Silverstone. L'Australien tentera de faire mieux lors de l'épreuve reine, les 24 Heures du Mans.

Prochain article WEC
L'ACO en dit plus sur le futur du LMP2

Article précédent

L'ACO en dit plus sur le futur du LMP2

Article suivant

Interview - Une stratégie plus agressive pour Michelin au Mans

Interview - Une stratégie plus agressive pour Michelin au Mans

À propos de cet article

Séries WEC
Pilotes Mark Webber
Équipes Porsche Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités