Retour en arrière pour la règle sur les changements de pneus

Le règlement du Championnat du monde d'Endurance de la FIA s'apprête à faire machine arrière pour la saison 2019/2020, de sorte que les équipes ne soient plus autorisées à effectuer de changements de pneus en même temps que le ravitaillement.

Retour en arrière pour la règle sur les changements de pneus

La règle interdisant de travailler sur les voitures pendant le ravitaillement en essence, qui remonte à l'édition 1994 des 24 Heures du Mans, a été abrogée cette saison dans une volonté de rendre les arrêts au stand plus rapides et plus spectaculaires. Mais le règlement fera marche arrière pour la saison 2019/2020, afin de faire en sorte que les pitstops jouent un rôle stratégique pendant les épreuves.

Lire aussi :

Ce changement a été validé par la Commission Endurance de la FIA en début de mois et il doit désormais être ratifié par le Conseil Mondial du Sport Automobile début décembre.

Le WEC n'a pas encore ouvertement évoqué ce changement, mais les responsables du championnat concèdent que ce qui est désormais décrit comme une expérimentation pour 2018/19 avait étouffé la stratégie. Cela est dû au fait qu'un train de pneus pouvait être changé dans le laps de temps nécessaire au ravitaillement en carburant d'une voiture, ce qui est strictement contrôlé par le règlement.

Les équipes semblent soutenir cette mesure, car cela signifie que les mécaniciens en charge de chaque voiture pourront être amenés à faire la différence dans l'épreuve, en changeant les pneus plus rapidement que leurs adversaires.

George Howard-Chappell, team principal de Ford, a déclaré à Motorsport.com : "Cela permettra aux équipes de se battre à nouveau au stand. Les mécaniciens qui réalisent les pitstops seront dans la compétition. Cela signifie que leurs efforts pourraient nous permettre de faire passer la voiture devant, ce qui est forcément bon. Maintenant il s'agit seulement de savoir combien de temps il faut pour ravitailler en carburant, parce que tout le monde peut changer quatre roues pendant ce temps."

Lire aussi :

partages
commentaires
Toyota se prépare à courir en WEC en 2019-2020

Article précédent

Toyota se prépare à courir en WEC en 2019-2020

Article suivant

Critiqué par les équipes, le WEC défend son Prologue

Critiqué par les équipes, le WEC défend son Prologue
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021