Critiqué par les équipes, le WEC défend son Prologue

Le patron du FIA WEC, Gérard Neveu, assure que l'organisation d'un Prologue avant la saison prochaine était "absolument nécessaire", en dépit des critiques qu'il suscite.

Critiqué par les équipes, le WEC défend son Prologue

Avant la manche de Shanghai, le WEC a annoncé l'organisation du Prologue 2019 à Barcelone les 24 et 25 juillet, dans la foulée de l'épreuve d'European Le Mans Series qui se tiendra en Catalogne. Ces essais se dérouleront seulement cinq semaines après la fin de la Super Saison au Mans, ce qui a suscité des critiques, mais Gérard Neveu a souligné leur importance.

Un tel roulage permet notamment à la FIA et à l'Automobile Club de l'Ouest de se pencher sur les voitures qui prendront part à la saison suivante, particulièrement pour les nouveaux concurrents. La saison 2019-2020 du WEC débutera le 1er septembre à Silverstone, mais organiser le Prologue plus proche de cette date n'aurait pas été la bonne solution selon les dirigeants de la discipline. 

"Nous devons le faire car il y a de nombreuses choses que nous devons vérifier, comme la formation des commissaires et les systèmes de sécurité, et il y a aussi un fort besoin marketing", explique à Motorsport.com Gérard Neveu, directeur général du WEC. "Si nous avons des essais trois semaines avant la première course, il n'y a pas de temps pour réagir, et nous aurions également des plaintes du fait d'avoir des essais organisés en pleine période des vacances estivales du mois d'août."

Lire aussi :

Pour de nombreuses équipes, la mise en place d'essais officiels et obligatoires si peu de temps après les 24 Heures du Mans génère une pression inutile. "Nous pensons que le planning devient impossible, ce sera vraiment dur pour l'équipe et les mécaniciens", redoute Jacques Morello, directeur technique de TDS Racing. 

Pour le team principal de Rebellion Racing, Bart Hayden, voir le Prologue se tenir au milieu d'une période de dix semaines entre deux saisons "rendrait la vie difficile pour tout le monde". Hayden fait partie de ceux qui ont manifesté leur surprise à l'annonce de l'organisation du Prologue 2019, assurant qu'il avait été dit aux équipes que ces essais n'auraient pas lieu avant la première saison du WEC calée sur un calendrier "hivernal". 

"Nous n'avons jamais dit qu'il n'y en aurait pas, seulement qu'il n'y aurait pas d'essais en avril prochain, date à laquelle le Prologue a lieu habituellement", rétorque Gérard Neveu. "Les équipes nous ont dit qu'elles voulaient des essais entre la fin d'une saison et le début de la suivante, c'était une requête forte."

Un autre point cristallise les critiques pour certaines équipes, à savoir que le Prologue se déroulera la même semaine que les 24 Heures de Spa, épreuve du Blancpain GT à laquelle participent certains acteurs du WEC. Gérard Neveu estime qu'il n'y a pas de "clash" puisque le Prologue est programmé le mercredi et le jeudi, tout en admettant être prêt à étudier la possibilité d'avancer ces essais officiels d'une journée.

Propos recueillis par Gary Watkins  

partages
commentaires
Retour en arrière pour la règle sur les changements de pneus

Article précédent

Retour en arrière pour la règle sur les changements de pneus

Article suivant

Button devrait prendre du recul en WEC

Button devrait prendre du recul en WEC
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021