WEC - Une nécessaire "capacité à changer" pour attirer les fans

Directeur du FIA WEC, Gérard Neveu juge primordial de tout mettre en oeuvre pour ne pas passer à côté du renouvellement de la génération de fans. 

WEC - Une nécessaire "capacité à changer" pour attirer les fans
Gérard Neveu, promoteur du WEC
Oliver Jarvis, Audi Sport Team Joest
#18 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Romain Dumas, Neel Jani, Marc Lieb mène au départ
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro
Le lever du soleil au Nürburgring
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
Porsche Team fête un doublé

A l’heure où la Formule 1 se cherche pour tenter d’attirer la jeune génération, le WEC ne veut pas se reposer sur sa base actuelle de fans et se réveiller une fois que le train sera passé. Les promoteurs de la discipline insistent régulièrement sur l’inutilité de se comparer à la catégorie reine, mais il n’en reste pas moins quelques leçons à tirer. 

Gérard Neveu le sait, l’Endurance jouit aujourd’hui de son attrait pour les constructeurs, et a su construire un championnat qui séduit autour des 24 Heures du Mans, offrant depuis deux ans notamment des luttes en piste qui font beaucoup parler et offrent des images largement partagées dans le monde. Un point essentiel qui est au cœur de réflexions permanentes, pour qu’il ne s’agisse pas d’un effet de mode qui retomberait dans quelques années. 

"Nous disons toujours que sans concurrents il n’y a pas de championnat, mais un championnat sans fans ne marche pas [non plus]", rappelle-t-il. "On perd d’abord tout l’intérêt des médias, et il n’y a aucun sens à continuer comme ça… Il y a du sens pour nous à continuer d’avoir plus de fans via le lien qu’il peut y avoir entre les constructeurs et le client qui est dans la rue. C’est très important."

Flexibilité du format et de la communication

Pour le WEC, la capacité à attirer le public se prépare avant tout en partant du principe que rien ne doit jamais être figé ou formaté. De quoi préparer le terrain pour savoir s’adapter à l’évolution des mentalités comme des moyens de communication, par exemple. 

"Si l’on veut capter la nouvelle génération de fans, le potentiel de nouveaux fans que nous avons, cela veut dire que nous devons aussi être humbles et considérer que rien n’est certain en sport automobile", prévient Gérard Neveu. "Ce sport doit avoir la flexibilité, la capacité à changer le format des week-ends de course, changer les manières dont nous sommes habitués à communiquer, changer le support que nous utilisons pour communiquer, pour s’adapter aussi dans les règlements à certains détails, afin de s’assurer que nous pouvons conserver l’intérêt de la nouvelle génération."

En plus de pouvoir proposer des moyens nouveaux, Neveu insiste sur le besoin de s’ouvrir davantage en allant chercher un public varié, venu d’horizons différents. 

"La plus grande préoccupation du WEC actuellement est d’essayer de continuer à améliorer le côté sportif, car c’est le coeur du programme. Mais, en même temps, on commence à développer autour un accès pour d’autres personnes, certaines attractions, certains divertissements, des manières de communiquer, pour faire en sorte que tous ceux qui viennent nous voir - sur place comme sur le site internet, l’application, les réseaux sociaux - continuent à s’intéresser à nous."

Propos recueillis par Kate Walker.

partages
commentaires
Technologie, défi humain, communication : le savant mélange du WEC
Article précédent

Technologie, défi humain, communication : le savant mélange du WEC

Article suivant

Vanthoor veut convaincre Audi pour rejoindre le LMP1

Vanthoor veut convaincre Audi pour rejoindre le LMP1
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021