Chronique Solberg - Une course contre la montre

À un peu plus d'une semaine de la manche française du Championnat du monde de Rallycross, Petter Solberg évoque le travail de son équipe pour réparer la DS3, lourdement endommagée à Trois-Rivières, afin de pouvoir l'aligner à Lohéac.

Chronique Solberg - Une course contre la montre

Ce qu'il reste de ma RX Supercar est arrivé de retour du Canada. Mon équipe et moi faisons face au plus grand défi que nous ayons eu à affronter : la remettre en un seul morceau et en bon état pour défendre notre position de tête au championnat World RX.

À l'heure où j'écris ces lignes [le 22 août], il reste une semaine et demie avant la manche française à Lohéac. À ce moment précis, mon équipe et moi ne sommes pas sûrs à 100% de pouvoir y prendre part. Ma voiture est en très mauvaise condition en raison de l'accident qui est survenu après la ligne d'arrivée au Canada.

Par chance, mon sponsor Bertel O. Steen est une des plus grandes concessions de voitures en Norvège et se révèle être un partenaire fabuleux. Immédiatement après l'accident, le PDG m'a passé un coup de fil pour m'assurer que l'entreprise était prête à faire ce qu'il faudrait pour réparer la voiture. À mon avis, cela pourrait tout simplement sauver notre championnat.

Nous n'avons pas eu le temps d'analyser pleinement les dégâts au Canada en raison de la décision de renvoyer par fret en Europe ce qui restait de la voiture. D'après ce que nous avons vu, il semblait que tout ce qui est derrière le siège soit complètement détruit - ce qui signifiait qu'au moins la moitié de la voiture devrait être totalement reconstruite.

Une chose est sûre : mon équipe n'est PAS du genre à renoncer !

Petter Solberg

Durant le petit déjeuner, le lendemain de l'accident au Canada, nous avons commencé de planifier toute l'opération. Une chose est sûre : mon équipe n'est PAS du genre à renoncer ! Chacun s'est vu donner une tâche à accomplir, et tous les arrangements prévus ont dû être complètement chamboulés.

Nous avons donc décidé de rapatrier la voiture en Europe. Le dimanche matin, elle a été récupérée à Amsterdam par un ancien employé qui a offert ses services pour nous aider dans cette situation difficile. La voiture est arrivée au QG de l'équipe à Torsby, en Suède, le samedi après-midi et nos mécaniciens ont dû démonter le châssis en quelques heures. À 17 heures le dimanche après-midi, celui-ci était en route vers chez Bertel O. Steen à Oslo. 

Petter Solberg, PSRX Citroën DS3 RX
Petter Solberg, PSRX Citroën DS3 RX

Photo de: FIA World Rallycross

Je me suis rendu au principal atelier de Bertel O. Steen à Oslo il y a quelques jours, et j'ai vu ma voiture pour la première fois après l'avoir laissée au Canada. Le travail de mon équipe a été brillant jusque-là, à tel point que nous sommes en avance sur notre planning pour la première partie de l'opération. La semaine prochaine sera décisive sur beaucoup de points pour nous. Mes mécaniciens de PSRX et nos amis chez Bertel O. Steen ont quelques longues journées et quelques longues nuits devant eux.

 

Mon état de santé est sous contrôle. Je ne souffre d'aucune fracture, mais j'ai été très lourdement heurté au niveau du dos. Je vais mieux de joue en jour. Pour l'instant, il semble que nous ayons une bonne chance d'être de retour en piste dans les temps, mais nous en saurons plus en fin de semaine.

Je croise les doigts pour que nous soyons en mesure de courir comme il faut en France pour défendre notre position de tête au championnat World RX, que nous avons conservée au Canada.

partages
commentaires
Les pilotes français présents en nombre à Lohéac

Article précédent

Les pilotes français présents en nombre à Lohéac

Article suivant

Solberg sera bien présent à Lohéac

Solberg sera bien présent à Lohéac
Charger les commentaires