Gianni Morbidelli, de la Formule 1 au rallycross

Le pilote italien, mais aussi l'ancien Champion BTCC Andrew Jordan, le freerider devenu pilote Guerlain Chicherit et le tout nouveau Champion de France, Gaëtan Sérazin, seront de la fête à Franciacorta.

Gianni Morbidelli, de la Formule 1 au rallycross
Gianni Morbidelli, Honda Civic TCR, West Coast Racing
Alx Danielsson, Münnich Motorsport Audi S3
La vainqueur Gianni Morbidelli, Honda Civic TCR, West Coast Racing
Andrew Jordan, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Anton Marklund, EKS RX Audi S1
Guerlain Chicherit, JRM Racing
Guerlain Chicherit, JRM Racing
Guerlain Chicherit, JRM Racing

Après Timo Scheider en Espagne, le team Münnich a fait appel à un autre spécialiste du circuit pour remplacer un de ses pilotes (en l'occurence Alx Danielsson) lors de la 11e et avant-dernière manche du World RX 2015. Mais un pilote d'une autre génération, et pas n'importe lequel : Gianni Morbidelli.

Aujourd'hui âge de 47 ans, l'Italien, dont on se souvient notamment qu'il remplaça Alain Prost chez Ferrari en fin de saison 1991, a disputé en tout 67 Grands Prix de 1990 à 1997 pour la Scuderia Italia, Minardi, Ferrari donc, Minardi à nouveau, Footwork et enfin Sauber. Il s'est tourné ensuite vers les Voitures de Tourisme et à l'occasion les GT, et occupe actuellement la 4e place des TCR International Series, mais découvre le rallycross ce week-end.

Je pense que le plus gros défi sera de piloter sur la terre, ce que je n'ai jamais fait avant.

Gianni Morbidelli

Je sais que le niveau est très relevé en Championnat du monde de Rallycross, mais c'est quelque chose de nouveau, quelque chose de très excitant et de très beau,” dit-il. “Je pense que le plus gros défi sera de piloter sur la terre, ce que je n'ai jamais fait avant.”

En Tourisme, Morbidelli a notamment disputé le fameux BTCC britannique dans lequel Andrew Jordan fut titré en 2013. L'Anglais s'apprête à faire sa première apparition en dehors du Royaume-Uni en World RX, après avoir couru à Lydden Hill ces deux dernières années – pour Ford Olsbergs MSE et Peugeot-Hansen, les deux équipes qui se disputent ce week-end le titre mondial.

Jordan avait signé un remarquable podium en 2014 et n'avait été éliminé qu'au stade des demi-finales cette année. Et ses chances d'obtenir un autre bon résultat semblent réelles puisqu'il remplace Mattias Ekström dans la véloce Audi S1 de la structure du Suédois, celui-ci étant retenu en DTM.

Le rallycross est un sport que j'adore et avoir fait partie de l'équipe de commentateurs ces deux dernières années n'a fait que renforcer mon enthousiasme pour la discipline,” explique Jordan. “Je ne me suis jamais rendu sur la piste italienne avant et je sais qu'il y a eu quelques changements cette année, mais j'ai passé beaucoup de temps à l'étudier, à faire des recherches sur ce circuit.”

Mon objectif initial est d'atteindre les demi-finales. Avec quatre manches sans problème, je pense que c'est possible. Le second objectif, c'est d'arriver en finale.”

J'en sais maintenant plus la Mini, j'apprécie vraiment la puissance et j'en veux encore plus!

Guerlain Chicherit

Les demi-finales, tel est aussi l'objectif que s'était fixé Guerlain Chicherit pour Franciacorta après sa première expérience en ralllycross, à Lohéac, début septembre. L'ancien Champion du monde de freeride a retrouvé mercredi l'équipe JRM en France pour reprendre ses marques au volant de sa Mini, une voiture qui n'a atteint qu'une fois la finale cette année (avec Guy Wilks à Lydden Hill).

Les tests se sont bien passés et j'ai clairement davantage de confiance dans la voiture,” assure Chicherit, qui espère décrocher un volant de World RX à plein temps en 2016. “Quand je l'ai conduite la première fois, elle était très, très impressionnante – tenue de route, puissance, tout. J'en sais maintenant plus sur elle, j'apprécie vraiment la puissance et j'en veux encore plus ! Finir dans le top 12 est clairement mon objectif.”

Sérazin présent aussi

Outre Gigi Galli sur sa nouvelle Kia Rio et Henning Solberg au volant de la Beetle du team Eklund pour la seconde fois après Barcelone, le tout récent Champion de France, Gaëtan Sérazin – titré le week-end dernier à Dreux sur sa 208 – rejoint lui aussi les rangs du Mondial pour la manche italienne de samedi et dimanche.

partages
commentaires
Peugeot près du titre face à Ford, Solberg en mode attaque

Article précédent

Peugeot près du titre face à Ford, Solberg en mode attaque

Article suivant

Jérôme Grosset-Janin en lice pour le titre européen ce week-end

Jérôme Grosset-Janin en lice pour le titre européen ce week-end
Charger les commentaires