Marcus Grönholm : Les chronos de Niclas valent les miens

Le double Champion du monde des Rallyes, qui a repris le volant d'une Supercar il y a deux semaines lors d'un test, pense que son fils Niclas peut obtenir des résultats solides en Championnat du monde de Rallycross cette saison.

Grönholm Sr a testé la Ford Fiesta de son équipe GRX, construite chez M-Sport, en Espagne après une ouverture de saison difficile pour celle-ci à Barcelone. Niclas avait été forcé de rentrer rapidement en Finlande pour poursuivre son service national, donnant l'occasion à son illustre père d'être de retour derrière un volant.

"Nous étions très frustrés à Barcelone car la voiture avait été assemblée à la dernière minute – même dans la nuit précédant la course, nous avons dû changer la boîte et elle avait un étagement différent", dit Marcus Grönholm à Motorsport.com. "On a eu quelques autres petits problèmes et ce fut un week-end de merde (sic), vraiment, mais on sait ce qu'on a à faire."

L'ancien pilote Toyota, Peugeot et Ford en WRC, qui a imposé dans le passé une Fiesta alignée par Olsbergs MSE dans le Championnat d'Europe de Rallycross (devenu le World RX en 2014) et le Global Rallycross Championship américain, a rejoint plusieurs autres pilotes en piste lors de cette séance d'essais à Barcelone.

"On a trouvé une meilleure cartographie moteur, de meilleurs engrenages, des choses comme ça", a-t-il poursuivi. "Puis le moteur est retourné chez Pipo pour être mis au 'dyno', donc il devrait être bien meilleur [au Portugal ce week-end, ndlr]. Dans ce domaine, il n'y a pas beaucoup de différence [avec la Fiesta OMSE que Niclas a pilotée en 2016, ndlr] mais le châssis est plus proche de celui d'une voiture de rallye, avec une suspension différente. Le ressenti est assez bon."

"Quand nous aurons réglé tout le reste, je suis sûr que Niclas sera content et pourra avoir de bons résultats. Quand j'ai roulé en test, on a pu voir que la voiture a du potentiel car il y en avait d'autres en piste pour comparer les chronos, et on est bien."

Pas de retour au volant en course

Grönholm a aussi confirmé que les chronos de son fils rivalisaient avec les siens en tests, et pense qu'avec plus d'expérience, celui-ci sera encore plus rapide lors des week-ends de course.

"Niclas et moi avons piloté ensemble sur les mêmes pistes et il peut faire mes temps, sans problème. Parfois, lors des courses, il est un peu nerveux, quand c'est humide le matin et que ça sèche, qu'il faut commencer à attaquer et augmenter le rythme, mais il n'est pas très expérimenté et apprendra tout cela."

Désormais concentré sur son équipe GRX – qui aligne la Fiesta en partenariat avec Set Promotion –, le Champion du monde des Rallyes 2000 et 2002, qui a passé beaucoup de temps à développer la Polo WRC 2017 de Volkswagen Motorsport l'an dernier et devrait le faire également pour la Polo R5 à venir, dit qu'il a apprécié de tester la Fiesta Supercar mais n'a actuellement pas l'intention de revenir à la compétition en tant que pilote.

"C'était sympa pour moi de tester", dit le Finlandais aujourd'hui âgé de 49 ans. "J'étais assez excité que Loeb et moi pilotions ensemble. C'était sympa d'attaquer, je suais même après quelques tours. Mais honnêtement, ça me va de juste faire ce boulot et d'aider Niclas, je ne ressens plus le besoin de courir."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement Montalegre
Circuit Montalegre
Pilotes Marcus Gronholm , Niclas Grönholm
Type d'article Actualités
Tags grx, world rx