Actualités

Guerlain Chicherit pour remplacer Doran chez JRM ?

C'est par voie de communiqué que l'équipe britannique a annoncé aujourd'hui avoir elle-même mis un terme à sa collaboration avec un des enfants terribles du rallycross.

Guerlain Chicherit, JRM Racing
Liam Doran, Mini
Liam Doran, JRM Racing
Liam Doran, JRM Racing
Liam Doran, JRM Racing
Guerlain Chicherit, JRM Racing
Guerlain Chicherit, JRM Racing
Liam Doran, JRM Racing
Liam Doran, JRM Racing
Guerlain Chicherit, JRM Racing
Liam Doran, JRM Racing
Liam Doran, JRM Racing
Toomas Heikkinen, EKS RX, et Liam Doran, JRM Racing
Liam Doran, JRM Racing

Après avoir engagé plusieurs saisons durant une Citroën DS3 par l'intermédiaire de sa propre structure, Liam Doran avait rejoint JRM Racing début 2016 pour la première saison de l'équipe en Championnat du monde de Rallycross avec une Mini.

En annonçant aujourd'hui la fin de cette association dans un communiqué, le directeur de l'équipe, James Rumsey, a précisé : “Il a été mis un terme à l'accord [de Doran] avec l'équipe. Il s'agit d'une question interne et aucun autre commentaire ne sera fait à ce stade.”

La rupture prenant effet immédiatement, la manche suédoise de la saison, début juillet, marquait la dernière apparition du Britannique au volant de la Mini. Il ne disputera pas la prochaine manche de Trois-Rivières, au Québec, le premier week-end du mois d'août.

Trois courses confirmées pour Chicherit

Aucune indication n'a été donnée quant au nom du futur remplaçant du spectaculaire Doran. Le JRM Racing avait aligné un autre Britannique, Guy Wilks, sur quelques épreuves en 2015 ainsi que Guerlain Chicherit pour la manche française de la saison à Lohéac. Or, celui-ci devait de toute façon disputer trois des quatre dernières manches européennes de la saison en cours à Lohéac encore, Barcelone et Estering en Allemagne.

Contacté par Motorsport.com, le quadruple Champion du monde de freeride a expliqué : “À l'origine, je devais disputer le Championnat d'Europe cette année avec JRM mais l'équipe n'a pu préparer à temps une deuxième Mini 2,0L et j'ai préféré renoncer plutôt que de me contenter de la 1,6L qui représente quand même un déficit de 140 chevaux.”

En revanche, les trois manches de fin de saison en World RX étaient confirmées sur une deuxième 2L en plus de celle de Liam [Doran], en vue de me préparer pour l'année prochaine où je devrais disputer tout le championnat. Maintenant, tout dépend de ce que vont décider mes partenaires [pour la deuxième demi-saison 2016], s'ils veulent me voir faire plus de courses.”

Après s'être qualifié pour les demi-finales lors du premier rendez-vous de la saison à Montalegre (11e à l'issue des manches qualificatives, cinquième de sa “demie” et éliminé), Doran avait fait encore mieux à Hockenheim en se classant dixième à l'issue des manches et remportant une demi-finale certes chaotique avant de se classer cinquième en finale – son meilleur résultat de la saison. Cela, alors que sa Mini était encore équipée du moteur 1,6L en attendant le 2,0L arrivé plus tard.

Par la suite, le Britannique s'est classé respectivement 17e, 19e, 17e et 16e à l'issue des manches en Belgique, Grande-Bretagne, Norvège (où il s'est fait remarquer par un tonneau, vidéo ci-dessus) et Suède, manquant à chaque fois les demi-finales. Il occupe la 14e place du championnat avec 23 points.

L'idée n'est pas de prendre la place de Liam, que je respecte énormément en tant que pilote”, a précisé Chicherit à Motorsport.com. Mais si l'opportunité se présente de succéder à celui-ci, qui a le même sponsor principal que lui, il ne laissera pas passer l'occasion.  

Article précédent Loeb et Hansen sur le podium, mais Peugeot-Hansen toujours bredouille
Article suivant Loeb de retour en Rallycross au Québec

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France