Hansen en tête devant Solberg après deux manches, Jeanney 5e

Les deux leaders du championnat ont conclu aux deux premières places les deux premières manches disputées samedi après-midi à Lohéac – et occupent donc la tête du classement provisoire, mais dans un ordre inversé.

Hansen en tête devant Solberg après deux manches, Jeanney 5e
Petter Solberg, SDRX Citroën DS3 RX
Mattias Ekström, EKS RX Audi S1
Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Davy Jeanney, Team Peugeot Hansen
Andreas Bakkerud, Ford Olsbergs MSE Fiesta ST Supercar
Manfred Stohl, World RX Team Austria Ford Fiesta
Timur Timerzyanov, Olsbergs MSE Ford Fiesta ST
Liam Doran
Jean-Baptiste Dubourg, Citroën C4
Yvan Muller, Albatec Racing

J.P.V., Lohéac - Les deux hommes ont chacun remporté leur série dans la première manche, se montrant les deux pilotes les plus rapides sur l’ensemble des sept qui la constituaient – et Hansen devançant Solberg.

Puis ils se sont retrouvés lors de la même course de la deuxième manche, la dernière d’ailleurs, Hansen prenant le dessus sur Solberg grâce au tour “Joker” qu’il avait choisi d’emprunter dans la toute dernière boucle.

Le jeune Suédois du Team Peugeot-Hansen a ainsi pris un premier ascendant sur le pilote de la DS3 qui le précède de 41 points au championnat, mais deux autres manches restent à courir dimanche matin avant, bien sûr, les demi-finales et la finale de l’après-midi.

Derrière les deux duellistes qui semblent avoir engagé pour de bon leur lutte pour le titre, Mattias Ekström s’est montré le plus régulier en terminant 4e de la première manche et 3e de la seconde. Le polyvalent pilote Audi n’a gagné aucune de ses séries (2e puis 3e) mais a réalisé à chaque fois un excellent chrono.

Troisième de la première manche en ayant remporté sa série, Johan Kristoffersson n’a pu faire mieux que 7e de la seconde au temps (4e de sa série, dans laquelle il retrouvait quand même Hansen, Solberg et Ekström) mais est un solide 4e du classement provisoire devant Davy Jeanney, ex æquo avec Andreas Bakkerud.

Je ne suis peut-être pas tout à fait aussi rapide que Timmy [Hansen, son équipier], mais pas loin.

Davy Jeanney, 5e samedi soir

Le Français, deux fois vainqueur cette année en Allemagne et au Canada, était en tête de sa série lors de la première manche quand il a commis une petite erreur dans le virage 3 du 2e tour et a dû laisser passer Jérôme Grosset-Janin puis Andreas Bakkerud. Il s’est bien rattrapé en seconde manche, s’imposant devant ce même Bakkerud qu’il a lui aussi dépassé dans son tour Joker. Malgré cette victoire, il n’a terminé que 8e de la seconde manche.

J’ai perdu trop de temps derrière Bakkerud,” a-t-il expliqué à Motorsport.com. “C’est dommage, car la vitesse est là. Je ne suis peut-être pas tout à fait aussi rapide que Timmy [Hansen, son équipier chez Peugeot], mais pas loin.”

La “série de la mort”

Deux pilotes qui connaissent bien des déconvenues cette année ont très mal débuté avec tous deux un accrochage en première manche. Liam Doran, équipier de Solberg chez SDRX, s’est ainsi retrouvé 26e et Timur Timerzyanov non classé après un abandon. Mais tous deux se sont bien repris en seconde manche et, ayant remporté respectivement les deux premières séries, ils sont restés 1er et 3e du classement jusqu’à la septième et dernière. Il faut dire que celle-ci, qu’on pourrait qualifier de “série de la mort”, opposait rappelons-le Hansen, Solberg, Ekström et Kristofferson, les trois premiers s’emparant des trois premières places de la manche en signant les trois meilleurs chronos !

L’exploit de Dubourg

Une des belles performances du jour est à mettre au crédit de Jean-Baptiste Dubourg. Sur l’ancienne Citroën C4 de Jeanney, qu’il pilote depuis l’année dernière, le Français a remporté ses deux séries (la première grâce à un beau dépassement sur Reiniss Nitiss) et s’est classé 5e de la seconde manche – car c’est lui que Timerzyanov et Doran encadraient avant le passage des trois “furieux”...

Dubourg est 8e du général samedi soir, derrière la Ford du régulier Manfred Stöhl. Deux places plus loin, derrière Anton Marklund sur la seconde Audi de chez Ekström, on trouve un autre tricolore : Gaëtan Séraphin, qui a terminé la journée dans le top 10 avec une 3e et une 2e place en séries.

Les deux tricolores du Team Albatec se sont eux aussi bien comportés en première manche, Jérôme Grosset-Janin remportant sa série et Yvan Muller, l’invité de marque du week-end, se classant 2e de la sienne. L’ancien Champion du monde WTCC n’a pu faire mieux que 5e et dernier de sa seconde, tout comme son équipier qui se retrouvait face à Hansen, Solberg, Ekström et Kristoffersson dans la fameuse “série de la mort” !

WRX - Lohéac - Classement après 2 manches

 PiloteVoiture/Équipe 1 2 3 4PPPI
1. Timmy Hansen Peugeot/Hansen 50 50     100  
2. Petter Solberg Citroën/SDRX 45 45     90  
3. Mattias Ekström Audi/Ekström 40 42     82  
4. Johan Kristoffersson VW/Sweden 42 37     79  
5. Andreas Bakkerud Ford/Olsbergs 37 34     71  
6. Davy Jeanney Peugeot/Hansen 35 36     71  
7. Manfred Stöhl Ford/Austria 38 30     68  
8. Jean-Baptiste Dubourg Citroën/Dubourg 27 39     66  
9. Anton Marklund Audi/Ekström 31 33     64  
10. Gaëtan Sérazin Peugeot/Sérazin 32 31     63  
11. Reinis Nitiss Ford/Olsbergs 28 32     60  
12. Tord Linnerud VW/Sweden 33 26     59  
13. Toomas Heikkinen VW/Marklund 34 24     58  
14. Liam Doran Citroën/SDRX 18 38     56  
15. Per-Gunnar Andersson VW/Marklund 21 35     56  
16. Robin Larsson Audi/Larsson 26 28     54  
17. Jérôme Grosset-Janin Peugeot/Albatec 39 13     52  
18. Jonathan Pailler Peugeot/Pailler 30 21     51  
19. Alx Danielsson Audi/Münnich 29 22     51  
20. Guerlain Chicherit BMW Mini/JRM 19 29     48  
21. Timur Timerzyanov Ford/Olsbergs 8 40     48  
22. Yvan Muller Peugeot/Albatec 36 12     48  
23. H. Knapick  Citroën/Knapick 17 27     44  
24. Marc Laboulle Citroën/Laboulle 23 19     42  
25. Tamas Karai Skoda/KFT 24 17     41

 1, 2, 3 et 4 = manches qualificatives ; PP = points provisoires ; PI = points intermédiaires que les 16 premiers à l'issue des quatre manches marqueront (de 16 à 1) au championnat. Les 12 premiers à l'issue des quatre manches prendront part aux deux demi-finales, les trois premiers de chacune disputeront la finale.

partages
Exclu - Bientôt une nouvelle voiture et... deux rallyes pour Solberg

Article précédent

Exclu - Bientôt une nouvelle voiture et... deux rallyes pour Solberg

Article suivant

Timmy Hansen - "La Peugeot est vraiment comme chez elle"

Timmy Hansen - "La Peugeot est vraiment comme chez elle"