La jeune garde française du Rallycross à l'heure européenne

Les, frères Dubourg ont pris un peu d'avance sur les pilotes français engagées en championnat d'Europe puisque les deux Girondins se sont illustrés à Montalegre au Portugal lors de la manche d'ouverture du championnat du monde des Supercars et du championnat d'Europe des Super 1600.

 

Pour les autres, la première manche du championnat d'Europe à Mettet en Belgique sonnera les trois coups. Pas simple pour les jeune Français d'entrer dans le gotha mondial du Rallycross. Cette saison 2015 verra trois animateurs du championnat de France tenter l'aventure hors des frontières de l'hexagone mais pour l'instant, ni les frères Pailler, ni Jérôme Grosset-Janin n'ont inscrit le Rallycross mondial à leur programme. Tous les trois se contenteront des courses européennes qui délivrent le titre continental. Avec quand même quelques beaux rendez-vous en commun avec les stars de l'Intercontinental Rallycross Circus.

 

Les promoteurs du championnat du monde semblent avoir trouvé la bonne formule : mettre en place une série qui décerne deux titres en fin de saison. Le championnat du monde avec ses courses exotiques au Canada ou en Argentine par exemple et puis la conservation de ce qui fut quand même l'académie du rallycross international : le championnat d'Europe. En fait, cinq courses sur le vieux continents décerneront le titre cher à notre ami Eddi Laumans, le journaliste allemand, le véritable pape de la discipline.

 

Les Pailler visent l'Europe

 

La Belgique, l'Allemagne, la Norvège, l'Espagne et l'Italie voilà donc les cinq rendez vous incontournables pour une belle escouade de pilotes ne pouvant, souvent pour des raisons budgétaires, couvrir l'intégralité d'un championnat mondial.

C'est le cas pour les champion de France 2013 et 2014, Jérôme Grosset-Janin et Fabien Pailler, les deux Français sans doute les plus aptes, pour l'instant, à défendre leurs chances dans le concert international avec Davy Jeanney (champion de France 2010) qui en cet avant saison distille au compte goutte les informations sur son avenir au plus haut niveau.

On peut quand même regretter que les annonceurs français n'aient pas encore compris tout l'intérêt qu'ils peuvent tirer de l'extraordinaire essor du Rallycross RX au niveau mondial. Car pour nos compatriotes, c'est bien évidemment là que le bât blesse : le nerf de la guerre.

 

Pour les Pailler, l'Europe c'est quand même un héritage à assumer. Après avoir marché sur les traces du père Jean-Luc, onze fois champion de France en empochant le titre l'an dernier, Fabien et aussi son frère Jonathan Pailler seront tous les deux parmi les prétendants à la succession de Robin Larsonn, le tenant du titre 2014. "Je suis ravi de voir que notre saison 2015 s'organisera autour du championnat d'Europe EuroRX dans les rangs du Super Car.'' Jean-Luc, le père comblé, se réjouit de cette continuité qui s'annonce '' Depuis le début de notre aventure avec Fabien et Jonathan, notre objectif a toujours été de gravir les échelons afin de nous positionner, à terme, au plus haut-niveau du Super Car. Je suis convaincu qu'ils ont le potentiel pour signer d'excellents résultats sur le front du World RX.'' Pour 2015, les deux frangins iront donc tâter du Scandinave dans les courses européennes. En ajoutant bien entendu Lohéac au programme, passage obligé pour tout Pailler et tout breton qui se respecte.

 

Grosset-Janin se met à l'heure écossaise

 

Pour le Savoyard Jérôme Grosset-Janin, la démarche est motivée par la volonté de franchir pas à pas les échelons qui le conduiront à la conquête du titre mondial. Il en a le talent. Reste pour lui à mettre tout en place et comme le garçon est loin d'être stupide, il a opté pour une patiente construction. Cette année, il a choisi de conduire lui aussi une Peugeot 208.... Décidément, le constructeur français est un des piliers de la discipline, ce sera celle préparée par Albatec qui, cette année s'est associée à M Technologie, une société auvergnate qui a désormais pignon sur rue dans le concert mondial. Après des premiers tests dès la fin de l'hiver, Jérôme a fait son choix : il roulera donc pour pour l'Ecossais Andy Scott.

''En fait, notre premier contact remontant à l'an dernier en demi-finale à Lydden Hill. Il m'avait un peu rudoyé en me donnant un coup de pare choc. Et puis cet hiver, il a souhaité me rencontrer. Je lui ai fait part de ma façon de voir les choses de l'automobile'' Visiblement, après la première rencontre un peu ''sauvage'', le courant est passé entre les deux hommes puisque Jérôme s'est retrouvé en début d'année au volant de la 208 que pilotait l'an dernier Jacques Villeneuve. ''Avec Andy en fait on a la même façon de voir les choses. Alors, on a regardé ce que l'on pouvait faire. Mon sponsor, (les cheminées Poujoulat, très engagé dans la voile avec Bernard Le Cam) a travaillé sur un programme européen. Alors c'est vers ce championnat que nous avons décidé de nous impliquer en 2015.''

 

CInq jeunes Français et un autre, Davy Jeanney, pilote officiel Peugeot en championnat du monde, la discipline se porte bien en France, reste à convaincre quelques bailleurs de fond audacieux mais avisés que le Rallycross RX est sans doute la discipline de demain en sport mécanique et que le titre mondial ferait bien sur le palmarès d'un pilote français.

A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement World RX : Belgique
Circuit Circuit Jules Tacheny Mettet
Type d'article Preview
Tags andrea dubourg, fabien pailler, jean-baptiste dubourg, jonathan pailler, jérôme grosset-janin, rallycross rx