Les Audi EKS au top, Loeb en demi-finale

partages
commentaires
Les Audi EKS au top, Loeb en demi-finale
Par : Jean-Philippe Vennin
7 mai 2016 à 18:03

Mattias Ekström et Topi Heikkinen ont remporté les troisième et quatrième manches qualificatives à Hockenheim, lors d'une seconde journée mouvementée. Sébastien Loeb et tous les favoris sont qualifiés pour les demi-finales de dimanche.

Mattias Ekström, EKS RX
Mattias Ekström, EKS RX, avec Sebastien Ogier
Toomas Heikkinen, EKS RX
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Petter Solberg, Petter Solberg World RX Team
Robin Larsson, Larsson Jernberg Racing Team
Janis Baumanis, World RX Team Austria
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Andreas Bakkerud, Hoonigan Racing Division
Kevin Eriksson, Olsbergs MSE
Ken Block, Hoonigan Racing Division

J.-Ph.V., Hockenheim - La longue attente avant de pouvoir en découdre en fin d'après-midi en était-elle la cause ? Toujours est-ils que les esprits semblaient un peu surchauffés lors des deux dernières manches qualificatives marquées par un forfait et un abandon des frères Hansen pour la troisième, puis notamment un accrochage entre Petter Solberg et Sébastien Loeb pour la quatrième.

Au final, tous les favoris seront présents au rendez-vous des demi-finales, dimanche en fin de matinée.

Troisième manche qualificative

La première course a démontré l'inutilité du tour Joker sur ce circuit, et même l'effet inverse à celui voulu qu'il peut apporter, Timerzyanov prenant l'avantage sur Marklund pour la tête à la sortie de celui-ci qu'il a emprunté dès la deuxième boucle. Jean-Baptiste Dubourg n'est pas passé loin de réaliser la même manœuvre sur Grönholm mais a terminé troisième après que ce dernier est parti à la faute dans le dernier tour.

Quatrième sur la grille et encore trop à l'extérieur à son goût (mais avec un adversaire de moins face à lui suite au forfait de Kevin Hansen sorti juste avant lors des essais), Loeb est cependant parvenu à s'élancer devant et a fait la course en tête pour s'imposer devant Larsson et Block qui avaient un peu facilité sa fuite en se bagarrant comme des chiffonniers dans les deux premiers tours et qui ont eux-même devancé nettement la Mini de Liam Doran. Plus important encore, le pilote Peugeot-Hansen a battu de cinq secondes le chrono de Timerzyanov pour prendre la tête du classement.

Après avoir traîné des soucis de différentiel lors des deux manches de la veille, Petter Solberg s'est ressaisi pour prendre la tête de la troisième course au prix d'une superbe manœuvre au premier tour, alors qu'ils empruntaient tous deux le tour Joker, sur Bakkerud qui s'était lui-même imposé en force au premier virage face à Eriksson repoussé à l'extérieur. En s'imposant, le Norvégien a été le seul à battre le chrono de Loeb dans cette manche qui a vu Eriksson exploiter lui aussi le tour Joker pour s'emparer de la troisième place aux dépens d'Heikkinen alors que Nitiss a abandonné.

Enfin, Davy Jeanney a pris un départ fantastique depuis l'extérieur pour s'imposer avec autorité en tête de la quatrième et dernière course devant Kristoffersson, Timmy Hansen, Ekström pas très bien parti et Baumanis. Mais le Français n'a pas bénéficié de ses efforts, la course étant interrompue au drapeau rouge suite à un incendie survenu sur l'autre 208 de Timmy Hansen. Lors du second départ, il s'est laissé enfermer puis a été bousculé par Kristoffersson qui l'a repoussé à la quatrième place, le grand bénéficiaire étant Ekström qui , victorieux, s'intercalait entre Solberg et Loeb au classement de la manche.

Cette course a été globalement la plus rapide de la manche puisque Baumanis et Kristoffersson, les suivants d'Ekström, ont signé les quatrième et cinquième temps au cumul devant Davy Jeanney.

Quatrième manche qualificative

Sur des 208 remises d'aplomb, Timmy et Kevin Hansen ont terminé la première course dans cet ordre (séparés de trois secondes) devant Grönholm, qui s'est bien accroché au début tandis que Nitiss est d'abord resté scotché sur la grille et a fait la course loin derrière. Les chronos des deux frères allaient leur permettre de terminer respectivement deuxième et quatrième de la manche !

Le chrono de l'aîné a aussitôt été battu par Heikkinen, leader de bout en bout de la deuxième course devant Bakkerud (seuls ces deux-là s'intercalant entre les Hansen), Duran, Eriksson et Dubourg qui sont toujours restés dans cet ordre. Le Finlandais allait garder le meilleur temps jusqu'à la fin.

Parti en pole, Jeanney a conservé cet avantage en début de troisième course face à Timerzyanov qui s'était pourtant mieux extrait de la grille et a ensuite rétrogradé. Le Français s'est ensuite fait passer par Larsson, qu'il a repassé avant de perdre deux places face à ce dernier – lequel l'avait poussé trop vers l'extérieur – et Block, puis heurtant l'Américain par l'arrière en ressortant du tour Joker... Cette course était alors de loin la plus lente puisque Larsson, vainqueur, ne signait que le sixième chrono.

Petter Solberg a lui aussi bénéficié de sa pole pour rester devant Loeb, mieux parti. Mais un gros choc avec celui-ci a contraint le Norvégien à s'arrêter. Ekström a ensuite passé l'Alsacien pour s'imposer mais ils n'ont pris que les huitième et neuvième places de la manche... derrière Larsson.

Au terme des quatre manches qualificatives, les 12 qualifiés pour les demi-finales (dimanche à partir de 11h10, aussitôt suivies de la finale à 11h40), sont donc Ekström, Kristoffersson, Timmy Hansen, Heikkinen, Baumanis, Jeanney, Solberg, Loeb, Eriksson, Larsson, Doran et Bakkerud qui sauve sa tête in extremis face à son équipier et patron, Ken Block.

Podium pour Cyril Raymond

Dans la petite catégorie RX Lites, le double Champion de France en séries “junior”, Cyril Raymond, avait remporté les deux premières manches vendredi et, bien qu'étant parti à la faute à deux reprises lors des suivantes, avait terminé en tête du classement intermédiaire. Deuxième de sa demi-finale samedi, le pilote Olsbergs a conclu sa finale à la même position derrière Thomas Bryntesson. Un résultat qui pourrait bien préfigurer ce que sera la course au titre 2016.

Classement Supercars

 Pilote Q1Q2Q3Q4PtsPI*
1  Mattias Ekström Audi 1er 3e 2e 7e 174 16
2  Johan Kristoffersson VW 4e 1er 5e 14e 159 15
3  Timmy Hansen Peugeot 2e 2e 22 2e 157 14 
4  Toomas Heikkinen Audi 13e 7e 12e 1er 150 13 
5  Janis Baumanis Ford 12e 4e 4e 9e 147 12 
6  Davy Jeanney Peugeot 3e 5e 6e 17e 146 11
7  Petter Solberg Citroën 5e 10e 1er Ab. 145 10
8  Sébastien Loeb Peugeot 9e 14e 3e 8e 143

 9

9  Kevin Eriksson Ford 6e 9e 13e 10e 138  8
10  Robin Larsson Audi 17e 11e 7e 6e 135  7
11  Liam Doran Mini 11e 15e 11e 5e 134  6
12  Andreas Bakkerud Ford Ab. 6e 15e 3e 131  5
13  Ken Block Ford 15e 13e 8e 12e 128  4
14  Reinis Nitiss Seat 7e 8e Ab. 16e 123  3
15  Niclas Grönholm Ford 10e 17e 16e 13e 120  2
16  Anton Marklund VW 16e 16e 10e 15e 119  1
17  J.-Baptiste Dubourg Citroën 18e 19e 14e 11e 114  0
18  Timur Timerzyanov Ford 14e 18e 9e Ab. 113  0
19  Kevin Hansen Peugeot 8e 12e - 4e 108  0
20  René Münnich Seat Ab. - Ab. - 44  0
21  Max Pucher  Ford - - - - -  0

 * Points intermédiaires marqués au Championnat. Les 12 premiers sont qualifiés pour les demi-finales.

Article suivant
Jeanney a retrouvé ses sensations de l'an dernier

Article précédent

Jeanney a retrouvé ses sensations de l'an dernier

Article suivant

Timmy Hansen disqualifié, Ken Block promu

Timmy Hansen disqualifié, Ken Block promu
Charger les commentaires