Loeb : "Les conditions ont complètement changé"

La pluie, qui a fait son apparition ce dimanche à Hockenheim, a changé la donne pour l'équipe Peugeot-Hansen et pour l'Alsacien en particulier, qui n'a pas été en mesure d'accrocher un second podium consécutif.

Deuxième au Portugal, Sébastien Loeb a enchaîné sur son meilleur week-end de la saison à ce jour en Allemagne... en tout cas jusqu'aux demi-finales. Auparavant, il avait en effet remporté vendredi, dans un style tout en maîtrise, les deux premières manches qualificatives, et s'était maintenu en tête le lendemain.

Ces demi-finales sont devenues un casse-tête pour le choix des pneus car Johan Kristoffersson, notamment, a expliqué que la ligne de départ était très glissante mais que le reste du tracé restait plus sec. En pole position de la première, Loeb n'a pas pu conserver son avantage, se faisant griller la politesse peu après par Kristoffersson justement, qui s'élançait à ses côtés sur la première ligne.

"On le savait, c'est comme ça, les conditions ont complètement changé", a déclaré Loeb un peu plus tard à Motorsport.com. "La position de départ était bonne, mais avec des départs sur le mouillé, il peut se passer plein de choses. Globalement, je n'ai pas pris de mauvais départs mais après le premier virage, il faut vite surveiller la Volkswagen pour la contrer car on sait très bien qu'elle est plus rapide. Je n'arrive pas à fermer les portes à tout le monde et ça se complique."

En effet, Loeb a repris l'ascendant par l'intérieur sur le Suédois juste avant le premier virage, au début du deuxième tour, mais celui-là l'a encore repassé dans le bout droit suivant. Et une petite séance de hors-piste à l'extérieur de Sachskurve lui a ensuite fait perdre une place supplémentaire au profit de l'autre Volkswagen, celle de Petter Solberg.

"C'était la première fois que je freinais sur la trace", a-t-il expliqué. "En fait, jusque-là, je freinais à l'intérieur, hors trajectoire, parce que je devais protéger à chaque fois ma position par rapport à ceux qui étaient derrière moi. C'était donc la première fois que j'étais dans la bonne ligne, qui était très glissante, et je me suis fait surprendre."

Pas mieux en pneus pluie

Seulement troisième derrière les Volkswagen, Loeb, pour la première fois du week-end, n'allait pas s'élancer depuis l'une des deux premières places sur la grille, lui qui avait même occupé la pole pour quatre de ses cinq courses disputées depuis le début du week-end.

"Je vais en finale, mais en troisième ligne, et je tente les pneus pluie car je sais que d'où je pars, ça va être compliqué. Ce n'était pas extra, ça changeait pas la vie", a poursuivi Loeb, qui n'a pu compter sur une éventuelle erreur d'un de ses adversaires : "Vu les conditions piégeuses, c'était très facile de faire des fautes, mais les pilotes qui vont en finale sont de bons pilotes, qui ont de l'expérience, et ils n'en font pas beaucoup."

Cinquième du championnat

Et celui qui a gagné trois places au championnat, pour prendre la quatrième, de conclure avec fatalisme : "Voilà, on prend de bons points sur le week-end, c'est vrai qu'on espérait mieux en 'demi' et en finale, mais c'est comme ça. On va rester optimiste, et essayer de faire mieux la prochaine fois, comme d'habitude."

Propos recueillis par Emmanuel Rolland

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement Hockenheim
Circuit Hockenheimring
Pilotes Sébastien Loeb
Type d'article Réactions
Tags peugeot-hansen, world rx