Loeb de retour en Rallycross au Québec

partages
commentaires
Loeb de retour en Rallycross au Québec
Par : Jean-Philippe Vennin
4 août 2016 à 07:45

Après sa participation convaincante et mouvementée au Silk Way Rally en juillet sur la Peugeot 2008, Sébastien Loeb enlève un zéro à sa monture et repasse à l'extrême inverse ce week-end.

Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen, Davy Jeanney, Team Peugeot Hansen
Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Podium : le 2e Sébastien Loeb, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen

Après les longues étapes dans les grands espaces de Russie, du Kazakhstan et de Chine, retour en effet, pour le nonuple Champion du monde des Rallyes, à des courses intenses de quelques minutes sur un de ces petits tracés mixtes terre/asphalte qui font la spécificité du rallycross, en l'occurrence celui situé sur le circuit urbain de Trois-Rivières. Un lieu célèbre pour avoir notamment été celui où Gilles Villeneuve avait tapé dans l'œil de James Hunt en 1976, à tel point que l'Anglais convainquit les responsables de McLaren de le faire débuter en F1 l'année suivante à Silverstone...

Contrairement à ce qu'il en était de la piste suédoise d'Höljes, qu'il connaissait pour y avoir roulé en tests, Sébastien Loeb part une nouvelle fois à la découverte d'un endroit inédit pour lui... mais pas pour son équipe, Peugeot-Hansen, qui s'y était imposée en 2015 avec Davy Jeanney.

Le Canada est un pays que je connais peu”, dit Loeb à l'approche de l'une des deux manches du calendrier disputées hors d'Europe (avec l'Argentine qui conclura la saison en novembre). “Je crois que, jusqu’ici, je ne m’y suis rendu qu’une fois, à l’occasion d’un tournage. Je suis donc content d’avoir un peu plus de temps pour le découvrir davantage.”

Pour ce qui est de la piste, ce sera une totale découverte pour moi, comme presque à chaque fois cette année”, confirme-t-il. “Je sais qu’il y a la plus longue ligne droite de la saison et des murets qui sont très proches de la trajectoire... Je tâcherai de ne pas aller à leur rencontre !”

Deux voitures seulement sont engagées au Québec pour Loeb et Timmy Hansen, l'équipe “satellite” Peugeot-Hansen Academy, qui fait courir Davy Jeanney et Kevin Hansen sur les manches courues en Europe, ne faisant pas le déplacement. Une solution a semble-t-il été recherchée pour leur permettre de courir outre-Atlantique, selon une source interne à la structure franco-suédoise, mais sans succès. Jeanney ne sera donc pas en mesure de défendre sa victoire de l'année dernière, la deuxième de sa saison après celle d'Estering en Allemagne.

Nous avions été très performants l’an dernier. Davy Jeanney s’était imposé en finale avec Timmy [Hansen] qui avait été brillant lors des manches qualificatives”, rappelle le patron de l'équipe, Kenneth Hansen. “Nous avons un bon feeling à l’abord de cette épreuve. Nous savons que les performances des autres équipes ont augmenté cette saison. Il nous faut donc nous concentrer sur l’objectif à venir et réfléchir à partir des enseignements recueillis en Suède, lors de la dernière course. Nous avons effectué des essais récemment et nous avons la conviction de pouvoir nous battre pour la victoire.”

Hansen revanchard

Une victoire qui serait la première cette année en finale pour l'équipe Championne du monde en titre, qui compte six podiums dont cinq sur les trois dernières courses. Elle a subi la loi de Petter Solberg et sa Citroën “maison” au Portugal, puis de l'Audi S1 de Mattias Ekström à trois reprises et enfin de la nouvelle Ford Focus d'Andreas Bakkerud, en pleine montée en puissance, lors des deux derniers rendez-vous en Scandinavie.

Si Loeb aimerait s'imposer pour la première fois dans la discipline, son équipier Timmy Hansen, qui reste sur trois finales (après avoir manqué les trois premières) et autant de podiums à Lydden Hill, Hell et Höljes, rêve de retrouver son rang de leader sur cette piste qui lui avait bien réussi l'année dernière mais sur laquelle il a une revanche à prendre : il y avait remporté trois des quatre manches qualificatives (avec une deuxième place en prime) mais s'était retrouvé éliminé en demi-finale.

Les deux premières manches qualificatives auront lieu dans la soirée de samedi heure française et les deux suivantes dans l'après-midi de dimanche, avant les demi-finales et la finale en soirée.

Article suivant
Guerlain Chicherit pour remplacer Doran chez JRM ?

Article précédent

Guerlain Chicherit pour remplacer Doran chez JRM ?

Article suivant

Ekström et Solberg veulent endiguer la tornade Bakkerud

Ekström et Solberg veulent endiguer la tornade Bakkerud
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement Canada
Lieu Trois-Rivières
Pilotes Sébastien Loeb , Timmy Hansen
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Preview