Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
27 jours
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
32 jours
MotoGP
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
60 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
67 jours
WRC
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
109 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
130 jours
WSBK
C
Aragon
28 août
-
30 août
Prochain événement dans
82 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
89 jours
WEC
13 août
-
15 août
Prochain événement dans
67 jours
C
Bahreïn
19 nov.
-
21 nov.
Prochain événement dans
165 jours

Loeb - Mes principaux adversaires ? Tout le monde...

partages
commentaires
Loeb - Mes principaux adversaires ? Tout le monde...
Par :
15 avr. 2016 à 14:24

Le plus illustre des nouveau venus dans le Championnat du monde de rallycross, qui débute cette fin de semaine au Portugal, fait preuve d'humilité et considère tous ses aversaires comme dangereux.

Sébastien Loeb
Sébastien Loeb
Sébastien Loeb
Sébastien Loeb et Timmy Hansen
Sébastien Loeb
Sébastien Loeb
Sébastien Loeb
Timmy Hansen et Sébastien Loeb
Sébastien Loeb
Sébastien Loeb
Sebastien Loeb talks to the team manager Kenneth Hansen

Le grand jour approche. Demain samedi 16 avril à Montalegre, au Portugal, Sébastien Loeb prendra part à ses deux premières manches qualificatives (désormais appelées Q1 et Q2) de la saison au volant de sa Peugeot 208 WRX Supercar. Face à lui, sur une même ligne de départ, une poignée d'adversaires qui, tous, voudront négocier le premier virage en tête. 

Un exercice particulier auquel l'ancienne star des rallyes s'est déjà frottée en quelques occasions dans sa carrière, lors de participations aux X Games puis à Lohéac, mais l'enjeu ne sera pas le même cette fois. Et une expérience clairement différente de tout ce à quoi il a déjà pu s'essayer dans le passé. Une de plus pour l'Alsacien, qui, de l'aveu même du directeur de Peugeot Sport, Bruno Famin, n'a pas pu rouler autant en tests (vidéo ici) que souhaité en raison de pépins mécaniques.

C'est toujours difficile de comparer différents types de courses”, dit Loeb sur le site du World RX. “Bien sûr, une Supercar est assez fabuleuse à piloter. C'est puissant, ça accroche bien et on peut la conduire sur l'asphalte et la terre. Le format de chaque week-end est bon, avec plein de bagarres en piste – des moments intenses. Le championnat grandit beaucoup. Que demander de plus ?”

Lors de sa précédente expérience à Lohéac en 2013, pour la manche française de ce qui était alors le Championnat d'Europe, Loeb avait justement souffert lors des départs. Les acteurs du championnat prédisent que quand il parviendra à s'élancer en tête, il devrait être en mesure d'y rester. Dans le cas contraire, cela sera peut-être plus ardu pour lui qui semblait parfois quelque peu timoré durant les deuxièmes courses de WTCC, lors desquelles il lui fallait parfois remonter dans le peloton.

Chaque expérience est intéressante et m'aide en tant que pilote. Bien sûr, le WTCC est très différent du World RX ou du WRC que je connais depuis tant d'années. Mais en WTCC, j'ai découvert des courses plus courtes et l'importance de prendre de bons départs”, dit Loeb. “J'ai appris beaucoup aussi sur comment se battre en piste avec d'autres voitures, comment se comporter dans un gros peloton, etc.”

Un plateau relevé

Pour sa troisième année à l'échelon mondial, le World RX aura un plateau plus relevé que jamais avec un mélange de spécialistes du rallycross, de très jeunes espoirs et de stars établies mais venues d'autres horizons. Loeb sera l'une de ces dernières, en compagnie de Petter Solberg et Ken Block. Qu'est-ce que cela lui inspire ?

Ce sera sympa, je pense. Je connais Petter depuis longtemps et on a eu quelques belles bagarres en rallye. C'est le Champion en titre et il sera dur à battre, mais Timmy et Davy [Hansen et Jeanney, ses équipiers] l'ont fait plusieurs fois l'année dernière.”

J'ai rencontré Ken [Block] à différentes occasions. C'est l'un des grands noms du rallycross, surtout aux USA. Je suis assez impressionné par la façon dont il gère tellement de choses.”

Quant à savoir quels seront d'après lui ses principaux adversaires, Loeb ne prend pas de détour pour répondre : “Disons tout le monde, puisque je suis nouveau dans le championnat. Je sais que j'aurai quelques gars très forts en face de moi.”

Une belle humilité de la part du plus populaire des pilotes français, toutes catégories confondues, confirmée par ses propos au moment d'évoquer ce que pourraient être ses objectifs en matière de résultats.

Je ne sais pas du tout. J'ai beaucoup de choses à apprendre. J'espère que j'aurai vite un bon rythme et je ferai de mon mieux à chaque fois. Je ne veux pas dire “Je vais gagner”, je n'y vais pas dans cet esprit, mais je suis un compétiteur et partout où j'ai couru, j'ai voulu gagner. Cela ne changera jamais. L'objectif est d'être le plus possible devant.”

Article suivant
Diapo - Le World RX 2016 en un coup d'œil

Article précédent

Diapo - Le World RX 2016 en un coup d'œil

Article suivant

La chronique de Petter Solberg - "J'ai l'arme secrète de Loeb..."

La chronique de Petter Solberg - "J'ai l'arme secrète de Loeb..."
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement Portugal
Lieu Montalegre
Pilotes Sébastien Loeb
Auteur Jean-Philippe Vennin