Le projet de WRX électrique passe aux oubliettes

partages
commentaires
Le projet de WRX électrique passe aux oubliettes
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
30 mars 2019 à 09:20

Motorsport.com est en mesure d'affirmer qu'un vote lancé dans l'espoir de ratifier un passage du WRX à l'électrique a échoué ce vendredi.

Des sources de Motorsport.com ont confirmé que les espoirs de voir le WRX devenir une discipline électrique avaient pris un coup d'arrêt ce vendredi, la discipline n'ayant pas reçu l'intérêt d'au moins trois manufacturiers comme requis pour conserver son badge de Championnat du monde FIA.

Ni la FIA, ni le promoteur IMG n'ont commenté la situation, mais l'introduction du e-WRX à compter de la saison 2021 semble désormais être un horizon plus que brumeux et c'est l'existence-même de la discipline qui pose question, tant celle-ci repose désormais sur des privés et un calendrier par ailleurs coûteux en termes de logistique.

"J'ai entendu qu'il n'y avait eu aucun vote pour cela", a confié un insider du paddock WRX à Motorsport.com. "Où est-ce que ça nous place maintenant ? Il est difficile de voir un futur pour le World RX avec ce promoteur : l'électrique faisait tout pour le futur."

Le mécontentement des acteurs d'usine et privés du championnat était manifeste depuis un moment et la discipline a dû composer avec le départ de pointures telles que Sébastien Loeb ou encore Solberg. L'engagement de Volkswagen, même en fournisseur de véhicules privés, a été questionné du fait de la perte de Ford fin 2017, puis de Peugeot et Audi pour cette saison 2019 débutant en avril. "La situation du championnat a changé considérablement", remarquait avec pudeur Sven Smeets, représentant de VW Motorsport, dans une interview accordée à Motorsport.com il y a quelques semaines.

Lire aussi :

L'an dernier, la FIA avait fait savoir que quatre constructeurs étaient nécessaires pour mettre en place un championnat e-WRX. Après l'échec d'une telle mise en place pour 2020, la Fédération Internationale de l'Automobile avait tenté de faire un compromis en envisageant un plateau à trois constructeurs, soumis au vote le vendredi 29 mars.

Johan Kristofferson, double Champion Rallycross avec l'ancienne équipe PSRX Volkswagen Motorsport, n'était pas au courant de la nouvelle lorsque Motorsport.com a pris contact avec lui. Le Suédois était hagard à la découverte de celle-ci. "Si c'est vrai, alors je ne sais pas quoi dire", a-t-il déclaré. "Cela me fait me sentir mal, car je pense que l'électrique aurait été le prochain pas en avant et il s'agit de l'une des meilleures formes de sport automobile au monde. Je ne dis pas qu'il y a quelque chose de mauvais avec le Rallycross actuellement et je crois toujours qu'il s'agit de l'une des meilleures formes de sport mécanique au monde. Mais nous avions besoin de l'implication des constructeurs pour le rendre vraiment professionnel. À ce stade de ma carrière, je désire être aussi professionnel que possible."

Kristofferson fait part de sa frustration quant au fait que le promoteur du championnat ait été incapable de mettre en place un contexte attractif pour les constructeurs avec le passage à l'électrique, souhaité par ceux-ci, et qui avait motivé, de par son retard d'introduction, le départ de Peugeot et Audi. "Le Rallycross est la formule parfaite pour l'électrique. Je ne dis pas qu'il faudrait faire les choses différemment, mais hisser l'électrique vers le haut était et est la bonne chose. Et je ne dis pas que cela devrait remplacer les supercars, mais je pense toujours que ça peut être une catégorie parallèle."

La FIA devrait communiquer sur le sujet en début de semaine prochaine. Contacté par Motorsport.com, IMG n'a pas issu de commentaire sur le sujet ce vendredi.

Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden, Volkswagen Polo GT mène

Article suivant
Volkswagen n'écarte pas un possible engagement en WRX électrique

Article précédent

Volkswagen n'écarte pas un possible engagement en WRX électrique

Article suivant

Solberg annonce son retrait du haut niveau

Solberg annonce son retrait du haut niveau
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Auteur David Evans
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu