Olsbergs MSE de retour en World RX

L'équipe suédoise, qui fait partie des références de la discipline mais ne dispute pas le Championnat du monde cette année, y fera cependant une apparition lors de sa manche nationale, en fin de semaine prochaine.

Titrée à trois reprises dans le Global Rallycross Championship américain de 2011 à 2013, puis Championne du monde en 2014, la structure Olsbergs MSE a longtemps été associée à Ford et c'est avec ce constructeur qu'elle a coiffé toutes ces couronnes. Si elle fait désormais courir des Honda Civic aux États-Unis, avec une première victoire en finale il y a quelques semaines à Louisville, Kentucky, ce sont bien deux Fiesta qu'elle alignera dans une dizaine de jours à domicile.

La structure créée et dirigée par Andreas Eriksson a passé trois saisons complètes en World RX, coiffant donc une couronne et remportant quatre finales en trois saisons, la dernière avec Kevin Eriksson – le fils aîné du patron – l'année dernière en Allemagne après un incroyable dépassement par l'extérieur dans le premier virage. Mais, sans soutien officiel de Ford, elle s'est retirée cette année pour se concentrer sur le GRC, la préparation des voitures du RX2 et un soutien technique à des privés utilisant des Fiesta en Championnat d'Europe – poussant d'ailleurs Marcus Grönholm, vieux compère d'Eriksson, à créer sa propre équipe de World RX afin de faire courir son fils Niclas, deuxième pilote Olsbergs la saison dernière.

Une flopée d'Eriksson

Ce sont deux autres Eriksson qui piloteront les deux Fiesta Olsbergs à Höljes pour ce rendez-vous incontournable – et pas seulement pour les Suédois – du calendrier. Sebastian (aucun lien de parenté avec le boss et sa famille) court pour l'équipe aux États-Unis et c'est d'ailleurs lui qui a signé la première victoire d'une Honda le mois dernier. Plus jeune (18 ans contre 24), Oliver est le second fils d'Andreas et court cette année dans le championnat US, lui aussi, et dans celui de Scandinavie dont il a remporté la première manche et dans lequel il lutte notamment avec un autre Oliver au patronyme célèbre : Solberg, fils de Petter.

"Nous ne sommes pas tellement préparés, mais nous testons de nouvelles choses pour l'année prochaine. Je serai à la maison [en Suède] pour la première fois depuis quatre ans ce week-end-là, donc je me suis dit que c'était une bonne opportunité", explique Andreas Eriksson, tout en restant flou sur l'éventualité de voir son entreprise revenir à plein temps en Championnat du monde.

"Nous verrons ce que nous pouvons faire à Höljes", poursuit-il. "Nous essayons de faire quelque chose ici et nous avons un sponsor qui veut voir comment sont les courses en Europe, donc c'est une bonne opportunité. Nous aurions pu rouler en tests ou aurions pu faire ce que nous voulions dans le Championnat d'Europe, mais je ne peux me battre contre mes clients. Et pour être en mesure de tester et de développer pour eux, il faut aussi faire quelques courses."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement Holjes
Circuit Holjes Motorstadion
Pilotes Sebastian Eriksson , Oliver Eriksson
Équipes Olsbergs MSE
Type d'article Actualités