WEC
22 févr.
-
23 févr.
EL1 dans
1 jour
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
25 jours
WSBK
C
Phillip Island
28 févr.
-
01 mars
SBK EL1 dans
6 jours
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
20 jours
Formule E
14 févr.
-
15 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Prochain événement dans
5 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
14 jours
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
26 jours
Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
28 jours
WRC
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
19 jours

Petter Solberg et Peugeot-Hansen veulent se mettre à l'abri

partages
Petter Solberg et Peugeot-Hansen veulent se mettre à l'abri
Par :
3 oct. 2015 à 06:00

Dominateurs et leaders respectifs des championnats pilotes et constructeurs, le Norvégien, sur sa DS3, et l'équipe franco-suédoise sont les favoris logiques ce week-end.

Petter Solberg, SDRX Citroën DS3 RX
Petter Solberg, SDRX Citroën DS3 RX avec un maillot du FC Barcelone
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Timmy Hansen, Team Peugeot Hansen
Davy Jeanney, Team Peugeot Hansen
Andreas Bakkerud, Olsbergs MSE Ford Fiesta ST
Toomas Heikkinen, Marklund Motorsport Volkswagen Polo
Anton Marklund, EKS RX Audi S1

Après Barcelone, c'est à nouveau un circuit de F1, ou plus exactement un ex-circuit de F1, qui accueille la 11e des 13 manches du Championnat du monde de Rallycross. Cela se passera sur un tracé dessiné dans le secteur des derniers virages de l'Istanbul Park situé à l'est du Bosphore, sur la partie orientale de la Capitale, et qui accueillit le GP de Turquie entre 2005 et 2011.

Petter Solberg et les pilotes Peugeot-Hansen, qui ont remporté à eux trois toutes les manches sauf deux cette saison, espèrent donc faire un pas définitif vers un titre mondial qui serait le deuxième consécutif pour l'ancien Champion du monde WRC en deux années d'existence du World RX.

À chaque retour à la maison, on se met la tête dans le guidon et on étudie chaque aspect de la voiture à la recherche de développements et de vitesse.

Petter Solberg

Monter sur la plus haute marche du podium en Espagne m'a rappelé à quel point cela me manquait,” sourit le Norvégien qui, après avoir terminé chacune des cinq premières manches de l'année dans le top 2 de la finale, avait traversé une passe plus difficile. “Il ne fait aucun doute que la compétition a été de plus en plus rude à mesure que la saison avançait.”

“Il suffit de voir tous les efforts qu'une équipe comme Peugeot consacre à ses voitures pour s'en rendre compte, et alors que nous-mêmes, nous ne restons pas les bras croisés. À chaque fois qu'on rentre à Torsby [QG de sa petite équipe], on se met la tête dans le guidon et on étudie chaque aspect de la voiture à la recherche de développements et de vitesse.”

Avec 35 points d'avance sur Timmy Hansen, Solberg pourrait mathématiquement être titré dès ce week-end mais cela reste très peu probable. En revanche, l'avance de Peugeot-Hansen sur Ford Olsbergs MSE, sacrée en 2014, est telle que l'équipe a de bonnes chances de faire un pas décisif vers sa première couronne mondiale en Turquie.

L’année dernière, nous étions très rapides sur cette piste et nous avions conquis la 2e place en finale [derrière Andreas Bakkerud sur Ford],” rappelle le boss, Kenneth Hansen.

La piste est assez piégeuse. Elle utilise les derniers virages du circuit de F1. Les sections de terre sont assez glissantes et cela complique la recherche d’un bon set-up.”

Nous avions trouvé les bons réglages et nous verrons s’ils sont adaptés à la voiture de cette année. Si tel est le cas, je pense que Timmy et Davy [Jeanney] seront très rapides. Quoiqu’il en soit, nous ferons le maximum pour augmenter notre avance au championnat teams, notre objectif principal.”

Vainqueur de deux manches cette saison tout comme son équipier, Davy Jeanney vise quant à lui la 3e marche du podium au Championnat pilotes qu'occupe actuellement Johan Kristoffersson.

Un plateau moins étoffé

Contrairement à ce qu'il en a été lors de la plupart des rendez-vous précédents, ce ne sont que 21 Supercars qui s'affronteront samedi et dimanche dans la catégorie principale.

Aux 18 concurrents réguliers du Championnat s'ajoutent en effet le rallyman finlandais Kristian Sohlberg sur une 208 de l'équipe Albatec (qui fait courir François Grosset-Janin en Euro RX), le jeune letton Janis Baumanis (actuel leader du Championnat d'Europe Super 1600) sur une autre 208 engagée par Hansen Talent Development, et l'expérimenté spécialiste norvégien Alexander Hvaal (ancien pilote... Hansen) au volant d'une DS3 de l'équipe suédoise JC Race Teknik.

Si dix voitures seulement s'affronteront en catégorie RX Lites, la manche turque sera une étape importante également dans la course au titre. Kevin Hansen (fils et petit frère des deux autres), possède neuf points d'avance sur le Champion en titre, Kevin Eriksson (là encore, on retrouve les équipes Hansen et Olsbergs face à face) et 12 sur le nouveau venu en 2015 et jeune homme en forme des dernières manches, Thomas Bryntesson.

Les deux premières manches des Supercars auront lieu samedi à partir de 13h00 et 15h00 (heure française), les deux dernières dimanche à 9h30 et 11h00 avant la phase des demi-finales et de la finale à partir de 14h00.   

Article suivant
Championnat - Solberg prend une option sur le titre

Article précédent

Championnat - Solberg prend une option sur le titre

Article suivant

Hansen en tête samedi soir pour la sixième fois de suite!

Hansen en tête samedi soir pour la sixième fois de suite!

À propos de cet article

Séries World Rallycross
Événement World RX : Turquie
Lieu Istanbul Park
Auteur Jean-Philippe Vennin