Peugeot-Hansen et Loeb face à un défi de taille

L'équipe franco-suédoise et le nonuple Champion du monde des Rallyes sont déjà dans l'obligation de signer un très bon résultat ce week-end au Portugal, dans l'optique du championnat, sur un circuit qui ne leur a pas vraiment réussi jusque-là.

Même si le coéquipier de Loeb, Timmy Hansen, a tiré son épingle du jeu pour l'ouverture de la saison, jusqu'à la finale qu'il a terminée à la cinquième place tout en inscrivant le sixième meilleur total de points sur l'ensemble du week-end, les 208 WRX de Peugeot-Hansen sont apparues quelque peu en retrait par rapport à leur principales rivales que sont les Audi S1, Volkswagen Polo RX GTi et Ford Focus RS RX "officielles." Une certaine pression s'exerce donc déjà sur la structure, titrée en 2015, à la veille du rendez-vous de Montalegre, sur une piste plus traditionnelle.

"Les deux dernières saisons, nous avons été un peu à la peine sur ce type de circuit avec de grand vibreurs et de vifs changements de direction", reconnaît le patron de l'équipe, Kenneth Hansen. "Nous avons particulièrement travaillé sur ce point durant l’intersaison et je sais que nous arrivons à Montalegre bien mieux préparés cette fois-ci."

"Après les essais que nous avons menés depuis la course de Barcelone, nous devrions aussi avoir quelques nouveautés sur la voiture. Il faut se préparer à toutes les éventualités côté météo [...] et se concentrer pour ramener un maximum de points en plaçant les deux voitures en phase finale. Il nous faudra faire les bons choix aussi bien en piste qu’en dehors."

"Je pense que la voiture a progressé"

En piste, il faudra aussi et avant tout éviter des contacts tels que celui survenu durant la troisième manche qualificative en Espagne, qui avait vu Hansen harponner Loeb et ce dernier abandonner ensuite avec un cardan cassé – ce qui l'a empêché de se qualifier pour les demi-finales.

"Par rapport à ce type de terrain, un peu défoncé, je pense que la voiture a progressé comparé à l’an passé", insiste quant à lui le Français, se concentrant plutôt sur le niveau de performance qui n'avait selon lui rien de rédhibitoire à Barcelone. "Nous devrions nous y montrer plus performants."

"L’an passé, la météo était vraiment terrible et j’espère qu’elle sera plus clémente cette année. Ce n’est pas gagné d’avance, compte-tenu des montagnes environnantes ! Pour rattraper le retard subi à Barcelone, il est impératif que j’accède à la phase finale, ce week-end."

Malgré un palmarès assez réduit pour lui aussi au Portugal, Timmy Hansen conserve son enthousiasme habituel, se disant convaincu que les tests effectués durant l'intersaison porteront leurs fruits dès ce week-end.

"Montalegre est une piste très fun avec un bon rythme et des vibreurs qu’il faut escalader", dit le vice-Champion du monde 2015. "Je n’ai pas un palmarès très fourni sur cette piste et remédier à cette situation est l’un de mes objectifs. Après le travail que nous avons mené cet hiver, je suis assez confiant."

"Par rapport à Barcelone, cette piste est assez différente. Elle est plus typée 'terre' et nécessite donc des réglages différents en termes de moteur, de châssis et d’amortisseur."

Peugeot-Hansen, qui aligne une troisième voiture pilotée par Kevin Hansen mais n'inscrivant pas de points au championnat équipes, compte 20 points de retard sur Audi EKS et PSRX Volkswagen avant d'aborder le second rendez-vous du calendrier 2017.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries World Rallycross
Événement Montalegre
Circuit Montalegre
Pilotes Sébastien Loeb , Timmy Hansen
Type d'article Preview
Tags peugeot-hansen, presentation, world rx portugal