Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
37 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
1 jour
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Solberg : "En huit mois, nous avons atteint un rêve"

partages
commentaires
Solberg : "En huit mois, nous avons atteint un rêve"
Par :
5 août 2017 à 14:00

À l'heure d'entamer au Québec la dernière ligne droite de la saison avec les cinq manches restantes en Championnat du monde de Rallycross, ce week-end, le patron de PSRX Volkswagen Sweden n'en revient toujours pas de la réussite de son équipe.

Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden VW Polo GTi, Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden VW Polo Gti
Petter Solberg, PSRX Team
Le vainqueur Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden VW Polo GTi
Podium : le vainqueur Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, le deuxième Johan Kristoffersson, Volkswagen Team Sweden
Johan Kristoffersson, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi
Petter Solberg, PSRX Volkswagen Sweden, VW Polo GTi

Cette équipe créée par l'ancien Champion du monde des Rallyes, qui est passée cette année à la vitesse supérieure en s'associant à Volkswagen Motorsport, s'est montrée la plus performante dès le début de saison et a remporté les quatre dernières des sept finales déjà disputées. Si le partenariat avec l'équipe anciennement reine du WRC a clairement donné des moyens tout autres de ce qu'ils étaient à ce qui fut jusqu'à l'an dernier une petite structure indépendante, se hisser si rapidement au sommet n'était pas gagné d'avance, à en croire le Norvégien.

"Comment aurions-nous pu nous attendre à ça ? Nous aurions été fous et complaisants de nous attendre à accomplir ce que nous avons fait", assure le double Champion du monde 2014/2015 du World RX, qui avait rejoint la discipline en 2013. "Nous espérions plus que tout être dans le coup et peut-être gagner quelques courses cette saison, mais tout, je vous le dis, tout était nouveau pour cette année. On a gardé notre équipe, mais nous travaillons maintenant de façon rapprochée avec Volkswagen Motorsport. Comment est-ce que cela allait se passer ? Pernilla [son épouse] et moi, nous avions fait tout le management et le reste tout seuls, mais maintenant, il allait falloir parler à d'autres gens pour les décisions à prendre... Comment est-ce que cela allait se passer ? Et finalement, nous avons eu une voiture construite en presque un rien de temps pour une discipline très spécialisée comme le rallycross. Comment est-ce que cela allait se passer ?"

La question étant manifestement posée pour qu'on lui demande d'y répondre, laissons Solberg enchaîner de lui-même...

"Cela a été fantastique. Mais ça n'a pas été fantastique par accident. Cela a été fantastique parce que les gens n'ont pas été au lit durant un certain nombre de nuits, au lieu de quoi ils ont travaillé comme des fous pour que cela arrive. Nous n'avons rien laissé au hasard. Nous avons travaillé. Pour moi, je dis que c'est ma vie, vous le savez, mais les gens de mon équipe en ont aussi fait leur vie."

"En huit mois, nous avons atteint un rêve. Mais maintenant, nous devons nous assurer de nous réveiller avec le sourire à la fin de la saison et que ce sourire soit celui de la victoire dans les championnats équipes et pilotes."

Kristoffersson impatient

Justement, Solberg est devancé par son coéquipier Johan Kristoffersson, vainqueur de trois des quatre finales remportées par l'équipe – dont les deux plus récentes – qui caracole en tête du classement provisoire avec 31 points d'avance sur son patron avant le rendez-vous québécois.

"Je suis très excité avant le Canada", dit le Suédois. "Une si longue pause sans piloter la Polo GTi Supercar en compétition, c'est dur – je serais dans la voiture tous les jours si je pouvais. Mais cette pause a en fait été assez agréable... L'emploi du temps était très intense après la Suède, car les célébrations n'ont quasiment pas cessé après que j'ai gagné à domicile !"

"Trois-Rivières est une piste géniale et l'ambiance est vraiment fantastique. C'est différent, pas aussi fou qu'en Suède ou en Norvège, mais les gens ici sont très gentils et très intéressés par ce que nous faisons."

Les deux premières manches qualificatives se déroulent aujourd'hui au Québec.

Article suivant
Le jour où Jeanney dynamita Trois-Rivières

Article précédent

Le jour où Jeanney dynamita Trois-Rivières

Article suivant

Kristoffersson encore devant, Loeb en galère

Kristoffersson encore devant, Loeb en galère
Charger les commentaires